la Majeure Haute Spécialisation

MHS : Politique et guide de mise en œuvre - Technologies de l'information et des communications (TIC)

La majeure en technologies de l’information et des communications permet aux élèves d’acquérir des connaissances spécialisées, des habiletés ainsi que l’expérience qui leur sont nécessaires dans le domaine des TIC avant de commencer leur formation en apprentissage, au collège, à l’université ou à un poste de niveau débutant sur le marché du travail. Selon les conditions et les besoins locaux, le conseil scolaire peut décider d’offrir un ou plusieurs domaines de spécialisation dans un secteur donné. La majeure en technologies de l’information et des communications peut être élaborée de manière à cibler un domaine de spécialisation particulier, par exemple les systèmes de communications, les systèmes informatiques ou les logiciels et médias numériques. Ce domaine de spécialisation est défini au moyen de la sélection ciblée des quatre crédits de spécialisation faisant partie de l’ensemble des crédits requis pour la majeure.

Pour connaître les possibilités d’emploi dans ce secteur à l’échelle locale ou régionale, consulter la personne-ressource de votre conseil scolaire.

Les cinq composantes de la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications

L’élève inscrit à la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications doit satisfaire aux cinq composantes décrites ci-après ainsi qu’aux conditions d’obtention du diplôme d’études secondaires de l’Ontario (DESO) pour recevoir un diplôme portant le sceau de la Majeure Haute Spécialisation.

1. Ensemble des crédits requis

Pour acquérir des connaissances et développer des compétences spécifiques au secteur des technologies de l'information et des communications, l’élève doit obtenir un ensemble de 9 crédits de 11e et 12e année dont la distribution par année d’études et selon l’itinéraire d’études de l’élève est spécifiée dans le tableau qui suit.

  • 4 crédits de spécialisation axés sur des connaissances et des compétences propres au secteur des technologies de l'information et des communications. Les quatre cours doivent inclure au moins un crédit en 11e année et un crédit en 12e année; un crédit en éducation coopérative 1 lié au secteur peut être utilisé pour remplacer un de ces 4 crédits;
  • 3 crédits d’appui du curriculum de l’Ontario devant occasionner la réalisation d’activités d’apprentissage contextualisées (AAC) liées au secteur et élaborées à partir des attentes du curriculum. Les 3 crédits comprennent :
    • un crédit en français 2,
    • un crédit en mathématiques,
    • un crédit en affaires et commerce ou en éducation artisitique ou en sciences (ou un crédit en éducation coopérative 1);
  • 2 crédits en éducation coopérative qui donnent aux élèves des occasions d’appliquer leurs connaissances et de développer des compétences requises dans ce secteur en milieu de travail.

Ensemble des crédits requis pour la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications



Crédits
Formation en apprentissage
11e année
12e année

Collège
11e année
12e année

Université
11e année
12e année

Marché du travail
11e année 12e année
Crédits de spécialisation
Un crédit peut être remplacé par un crédit d’éducation coopérative (qui s’ajoute aux 2 crédits d’éducation coopérative requis)
4
incluant au moins 1 cr. en 11e et
1 cr. en
12e année
4
incluant au moins 1 cr. en 11e et
1 cr. en
12e année
4
incluant au moins 1 cr. en 11e et
1 cr. en
12e année
4
incluant au moins 1 cr. en 11e et
1 cr. en
12e année
Français incluant 1 AAC 1 1 1 1
Mathématiques incluant 1 AAC 1 1 1 1
Affaires et commerce ou éducation artisitique ou sciences
incluant 1 AAC
Peut être remplacé par un crédit d’éducation coopérative (qui s’ajoute aux 2 crédits d’éducation coopérative requis)
1 1 1 1
Éducation coopérative 2 2 2 2
Nombre total de crédits 9 9 9 9

Remarque : En général, certains cours de 11e et 12e année provenant des programmes-cadres d’éducation technologique ou d’études informatiques figurent parmi les cours comptant au titre des crédits de spécialisation en TIC. Rappelons que les cours d’éducation technologique peuvent être offerts à titre de cours à crédits multiples.

2. Certifications ou formations reconnues dans le secteur

Pour acquérir des connaissances et développer des savoir-faire qui relèvent du domaine professionnel et sont reconnus dans le secteur de cette majeure, l’élève doit obtenir un certain nombre de certifications ou formations obligatoires et facultatives comme le montre le tableau qui suit. Veuillez noter que les certifications et formations portant un titre officiel y sont présentées par une lettre majuscule tandis que la minuscule dénote une catégorie ou un domaine de formation à l’intérieur duquel une certification ou une formation particulière doit être sélectionnée. Il revient au conseil scolaire ou à l’école de procéder à cette sélection, dont les exigences sont résumées dans le tableau ci-après.

Certifications ou formations reconnues dans le secteur des technologies de l'information et des communications

Trois (3) certifications ou formations obligatoires
Réanimation cardiorespiratoire (RCR), niveau C; inclut l’utilisation d’un défibrillateur externe automatisé (DEA) Secourisme Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) – général
Trois (3) certifications ou formations à choisir dans la liste ci-dessous
appui technique câblage de réseau compétences en leadership compétitions et formations spécialisées
configuration du réseau détection de la contrefaçon développement du portfolio droits d’auteur et propriété intellectuelle
électronique de base entretien d’équipement de son et de lumières équipement d’enregistrement ergonomie
formation avancée dans une technique (p. ex., conception de sites Web, codage, éclairage numérique, optimisation des moteurs de recherche) formation sur l'utilisation sécuritaire des échelles gestion de projets Innovation, créativité et entrepreneuriat (ICE)
interfaçage de l’équipement logiciel 1 spécifique au secteur (p. ex., langages de programmation) logiciel 2 spécifique au secteur (p. ex., infonuagique, informatique mobile et applications) matériel informatique
plateforme de travail élévatrice – opération et travail sécuritaire procédures de verrouillage et d’étiquetage protection contre les chutes en hauteur réseautage CISCO
santé et sécurité de base sécurité électrique de base sécurité Internet service à la clientèle
Travail en hauteur

3. Activités d’apprentissage par l’expérience et d’exploration de carrière

Pour entrer en contact avec la réalité du monde du travail et se rendre compte de la variété des expériences et des professions offertes dans le secteur des technologies de l'information et des communications, l’élève doit avoir des occasions de s’adonner à des activités d’apprentissage par l’expérience et d’exploration de carrière se rapportant au secteur, par exemple :

  • observer sur son lieu de stage un ou une élève du programme d’éducation coopérative dans le secteur des TIC (exemple de jumelage);
  • observer pendant une journée complète une technicienne ou un technicien en télécommunications (exemple d’une observation au poste de travail);
  • faire un stage de travail d’une semaine auprès d’une professionnelle ou d’un professionnel du secteur des TIC (exemple d’expérience de travail);
  • visiter un salon commercial, assister à une conférence ou participer à un atelier organisé par le secteur;
  • participer à une compétition locale, provinciale ou nationale dans le secteur des TIC;
  • visiter un studio de télévision ou un studio cinématographique, une imprimerie ou un centre de contrôle de réseaux.

ÉLÉMENT DE POLITIQUE

Les activités bénévoles accomplies dans le cadre de la majeure ne peuvent pas être considérées pour les heures de service communautaire exigées pour l’obtention du DESO.

Icône Politiques

Les expériences que l’élève vit dans son programme de la majeure en technologies de l'information et des communications sont déterminantes pour son cheminement de carrière et influeront de façon significative sur sa construction identitaire. C’est pourquoi il faut privilégier dans toute la mesure du possible les expériences qui mettront l’élève en contact avec des modèles, des passeurs et des médiateurs culturels francophones sur la durée de son programme (p. ex., enseignantes et enseignants, partenaires communautaires et du milieu des affaires).

Icône Caractère culturel

4. Expériences d’anticipation

Pour se faire une idée objective des expériences de vie qui l’attendent dans la destination postsecondaire de son choix, compte tenu de son itinéraire d’études et de ses objectifs de carrière, et pouvoir modifier ce choix si tel est son souhait, l’élève doit avoir des occasions de s’adonner à des activités du genre de celles suggérées ci-après.

  • Collège : interviewer une étudiante ou un étudiant inscrit dans un programme qui l’intéresse afin d’obtenir des renseignements sur le programme.
  • Formation en apprentissage : recueillir auprès d’une agente ou d’un agent de formation reconnu des renseignements sur un programme qui l’intéresse.
  • Marché du travail : interviewer une employée ou un employé qui occupe un emploi qui l’intéresse.
  • Université : participer en auditeur libre à une classe du programme qui l’intéresse.

5. Compétences essentielles et habitudes de travail

Pour mettre en pratique et développer des compétences essentielles et des habitudes de travail recherchées par les employeurs et dans la communauté, l’élève de la majeure est tenu de se renseigner sur ces compétences essentielles et habitudes de travail, de planifier le développement des siennes et d’en documenter le suivi à l’aide des outils du Passeport-compétences de l’Ontario (PCO).

Icône Information

Pour un complément d’information sur les cinq composantes de la majeure, voir la section A1.

Les itinéraires d’études de la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications

Les itinéraires d’études de la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications sont présentés plus loin à l’aide d’un tableau de base qui met en évidence l’ensemble de crédits à obtenir en 11e et 12e année pour satisfaire à cette exigence de la majeure.

Bien d’autres ressources utiles concernant le programme de la majeure sont affichées dans le site Web du ministère de l’Éducation au www.edu.gov.on.ca. Les écoles et les conseils scolaires sont invités à exploiter ces ressources ainsi que les suggestions ci-après pour faire connaître le programme de la majeure aux élèves et aux parents dès la 7e année et les inciter à l’explorer en 9e et 10e année.

Sensibilisation des élèves de 7e et 8e année au programme de la majeure

Il est important d’aider les élèves à cerner les domaines d’activités qui les intéressent, à réfléchir à leur choix de carrière et à planifier leurs études secondaires et leur cheminement de carrière. Il y a différentes façons de sensibiliser les élèves de 7e et 8e année et les parents au programme de la majeure, par exemple organiser des compétitions ou planifier des présentations et des sorties éducatives.

Icône Information

Pour d’autres suggestions sur la façon de sensibiliser les élèves de 7e et 8e année et les parents au programme de la majeure, voir la section B3.4.


Exploration du programme de la majeure en 9e et 10e année

La tenue de causeries, de soirées d’information ou d’autres initiatives est à envisager à l’école secondaire pour inciter les élèves de 9e et 10e année à explorer le programme de la majeure. Il faut aussi informer les élèves qui envisagent de s’inscrire à la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications qu’ils pourraient tirer profit des cours ci-après pour mieux connaître les options professionnelles et éducatives offertes dans le secteur des TIC.

Icône Information

Pour d’autres suggestions sur la façon d’inciter les élèves de 9e et 10e année à explorer le programme de la majeure, voir la section B3.4.

  • Le cours Initiation à la technologie de 9e année est recommandé pour tous les itinéraires d’études de la majeure centrés sur l’éducation technologique. Il donne aux élèves la possibilité d’explorer diverses technologies, incluant celles reliées aux technologies de l'information et des communications, et de s’adonner à des activités s’y rattachant
  • Les cours Exploration de carrière et Découvrir le milieu de travail de 10e année comprennent des attentes qui donnent la possibilité d’explorer les professions ainsi que les options de destinations postsecondaires reliées au secteur grâce à l’apprentissage par l’expérience. Ces cours permettent donc aussi de sensibiliser l’élève au programme de la majeure.
  • Suivre l’un des cours de 10e année suivants, Technologie des communications, Technologie des systèmes informatiques et Introduction à l’informatique, est recommandé pour tous les élèves de 10e année qui songent à s’inscrire à la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l’information et des communications, ces cours leur donnant l’occasion d’explorer des technologies utilisées dans le secteur, de découvrir ce qui les intéresse ainsi que leurs aptitudes, et de mieux connaître cette majeure.

Spécialisation dans le secteur de la majeure en 11e et 12e année

Les élèves inscrits à la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications acquièrent les connaissances et développent les compétences propres au secteur qui sont nécessaires à l’obtention du diplôme d’études secondaires portant le sceau de la majeure en complétant les cinq composantes requises pour la majeure. Les élèves et leurs parents consultent les conseillers en orientation ainsi que les enseignants de l’école de manière à choisir les cours correspondant le mieux au profil de l’élève, compte tenu de ses objectifs de carrière.

Selon le domaine de spécialisation de la majeure, les élèves choisiront d’obtenir un crédit en affaires et commerce, en éducation artistique ou en sciences. À titre d’exemple :

  • l’élève qui s’engage dans une spécialisation en systèmes de communications pourra choisir d’obtenir un crédit en sciences si les télécommunications représentent son domaine d’intérêt principal, ou un crédit en sciences, en technologie appliquée aux affaires ou en arts visuels si la technologie de la diffusion personnalisée l’attire davantage;
  • l’élève qui s’engage dans une spécialisation en systèmes informatiques pourra choisir d’obtenir un crédit en physique afin de pouvoir suivre un programme de technologie informatique au collège, de technicien de réseau dans une formation en apprentissage ou de génie informatique à l’université, tandis que l’élève qui vise le marché du travail pourra choisir d’obtenir un crédit en marketing en vue de décrocher un emploi dans le domaine de la vente;
  • l’élève qui s’engage dans une spécialisation en logiciels et médias numériques (p. ex., conception de jeux vidéo ou électroniques, modèles 3D, simulations) pourra envisager d’obtenir un crédit en physique ou en arts visuels tandis que l’élève intéressé dans la conception de pages Web pourra choisir d’obtenir un crédit en arts visuels, un crédit en entrepreneuriat ou un crédit en marketing du programme-cadre d’affaires et commerce.

Les élèves qui veulent suivre une formation en apprentissage devraient s’inscrire au Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario (PAJO) qui leur permettra de commencer leur formation en vue d’obtenir leur diplôme d’études secondaires de l’Ontario avec la reconnaissance de la Majeure Haute Spécialisation.

Il faut aussi conseiller aux élèves suivant l’itinéraire d’études menant à l’université d’obtenir leurs deux crédits d’éducation coopérative en 11e année afin de pouvoir se consacrer entièrement en 12e année à l’obtention des crédits dont ils ont besoin pour satisfaire aux conditions d’admission à l’université.

Les enseignants qui aident les élèves à planifier leur programme de la majeure, en particulier dans le choix des crédits de spécialisation, devraient garder à l’esprit le fait que les cours d’éducation technologique peuvent donner droit à un ou à plusieurs crédits par année d’études, selon le nombre d’heures d’enseignement dispensé. Les heures additionnelles d’enseignement permettent la tenue d’exercices pratiques et l’approfondissement des habiletés nécessaires pour rehausser la qualité du rendement de l’élève jusqu’au niveau requis pour s’inscrire à un programme subséquent ou pour entrer sur le marché du travail (voir Le curriculum de l’Ontario – Éducation technologique, 11e et 12e année, édition révisée, 2009, p. 22).

Modèle d'itinéraires d'études de la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications

Ce tableau présente les exigences pour la majeure en technologies de l'information et des communications en 11e et 12e année, ainsi que les crédits additionnels nécessaires pour l'obtention du DESO. Il peut servir de guide aux élèves lors de la sélection des crédits nécessaires aux exigences de la majeure dans l'itinéraire de leur choix. Les élèves devraient régulièrement réviser leur itinéraire d'études avec leurs parents/tuteurs et le personnel enseignant pour s'assurer qu'ils ont tous les crédits nécessaires à l'obtention de leur diplôme portant le sceau de la majeure en technologies de l'information et des communications.

  • Case ombrées : crédits requis pour la Majeure Haute Spécialisation en technologies de l'information et des communications
  • (O) : crédits obligatoires pour l'obtention du DESO
  • L'ensemble des crédits pour la majeure doit comprendre deux crédits d'éducation coopérative, et peut comprendre un maximum de quatre. Les diverses options sont présentées ci-dessous et détaillées à la section A1.2 de ce guide.
Itinéraire : Formation en apprentissage
Spécialisation
11e année–12e année
Itinéraire : Collège
Spécialisation
11e année–12e année
Itinéraire : Université
Spécialisation
11e année–12e année
Itinéraire : Marché du travail
Spécialisation
11e année–12e année
1 crédit en français (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en français (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en français (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en français (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en mathématiques (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en mathématiques (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en mathématiques (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en mathématiques (O)*
(en 11e ou 12e année)
1 crédit en affaires et commerce* ou en éducation artistique* ou en sciences*
(en 11e ou 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé.
1 crédit en affaires et commerce* ou en éducation artistique* ou en sciences*
(en 11e ou 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé.
1 crédit en affaires et commerce* ou en éducation artistique* ou en sciences*
(en 11e ou 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé.
1 crédit en affaires et commerce* ou en éducation artistique* ou en sciences*
(en 11e ou 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé.
4 crédits de spécialisation en technologies de l'information et des communications (y compris un crédit en 11e année et un en 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé pour remplacer un de ces quatre crédits.
4 crédits de spécialisation en technologies de l'information et des communications (y compris un crédit en 11e année et un en 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé pour remplacer un de ces quatre crédits.
4 crédits de spécialisation en technologies de l'information et des communications (y compris un crédit en 11e année et un en 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé pour remplacer un de ces quatre crédits.
4 crédits de spécialisation en technologies de l'information et des communications (y compris un crédit en 11e année et un en 12e année)
Un crédit en éducation coopérative lié au secteur
peut être utilisé pour remplacer un de ces quatre crédits.
2 crédits en éducation coopérative liés au secteur
(en 11e ou 12e année)**
Peuvent compter comme crédits obligatoires
2 crédits en éducation coopérative liés au secteur
(en 11e ou 12e année)**
Peuvent compter comme crédits obligatoires
2 crédits en éducation coopérative liés au secteur
(en 11e ou 12e année)**
Peuvent compter comme crédits obligatoires
2 crédits en éducation coopérative liés au secteur
(en 11e ou 12e année)**
Peuvent compter comme crédits obligatoires
2 crédits obligatoires ou optionnels (11e année) 2 crédits obligatoires ou optionnels (11e année) 2 crédits obligatoires ou optionnels (11e année) 2 crédits obligatoires ou optionnels (11e année)
2 crédits obligatoires ou optionnels (12e année) 2 crédits obligatoires ou optionnels (12e année) 2 crédits obligatoires ou optionnels (12e année) 2 crédits obligatoires ou optionnels (12e année)

* Une activité d'apprentissage contextualisée (AAC) doit être incluse dans le cours. (Les élèves doivent suivre un cours de français en 11e année et en 12e année pour obtenir leur DESO, mais les écoles peuvent choisir d'offrir l'AAC dans l'une ou l'autre de ces années.)

** Peut être suivi durant l'été précédant la 11e année.

Remarque : Afin de guider les élèves et le personnel enseignant dans l'élaboration de leur programme de la majeure, les écoles peuvent consulter les plus récentes listes de cours approuvés pour les majeures pour chaque secteur en communiquant avec leur représentant de la majeure.

Les professions dans le secteur des technologies de l'information et des communications

Le tableau suivant donne des exemples de professions exercées dans le secteur des technologies de l'information et des communications ainsi que le code de la Classification nationale des professions (CNP) correspondant à chacune. Ces exemples sont répartis selon le type de formation ou d’éducation postsecondaire habituellement exigé pour accéder à ces professions.

Professions dans le secteur des technologies de l'information et des communications
Collège Formation en apprentissage
  • Analyste en soutien technique de logiciels (2282)
  • Cadreur/cadreuse de films et de vidéo (5222)
  • Concepteur/conceptrice et développeur/développeuse Web (2175)
  • Designer graphique et illustrateur/illustratrice (5241)
  • Électronicien/électronicienne d’entretien (2242)
  • Évaluateur/évaluatrice de logiciels et de systèmes informatiques (2283)
  • Programmeur/programmeuse (2174)
  • Technicien/technicienne en enregistrement audio et vidéo (5225)
  • Technicien/technicienne en radiotélédiffusion (5224)
  • Technologue et technicien/technicienne en génie électronique et électrique (2241)
  • Agent/agente de centre d’appel – soutien technique (2282)
  • Installateur/installatrice et réparateur/réparatrice de matériel de télécommunications (7246)
  • Monteur/monteuse de lignes électriques et de câbles (7244)
  • Monteur/monteuse de lignes électriques et de câbles de télécommunications (7245)
  • Technicien/technicienne de réseau informatique (2281)
Marché du travail Université
  • Aide-épisseur/aide-épisseuse et ouvrier-monteur/ouvrière-monteuse – câble et télécommunications (7612)
  • Opérateur/opératrice d’équipement d’éditique (1423)
  • Personnel d’installation, d’entretien et de réparation d’équipement résidentiel et commercial – antennes de satellite et de télévision (7441)
  • Vendeur/vendeuse et commis-vendeur/vendeuse d’équipement (6421)
  • Analyste et consultant/consultante en informatique (2171)
  • Ingénieur/ingénieure et concepteur/conceptrice en logiciel (2173)
  • Ingénieur informaticien/ingénieure informaticienne (2147)
  • Programmeur/programmeuse et développeur/développeuse en médias interactifs (2174)
  • Spécialiste de la vente de matériel informatique (6221)

Remarque : Ce guide utilise des renseignements fondés sur les catégories d’emploi de la CNP 2006. Une mise à jour de la CNP en 2011 a donné lieu à des modifications aux codes et aux titres de plusieurs professions, et dans certains cas, aux professions comprises dans le groupe. D’autres détails sur ces changements sont accessibles sur le site Web de la CNP. Emploi-avenir Ontario utilise des renseignements fondés sur les catégories d’emploi de la CNP 2006. Des appellations d’emploi légèrement différentes de celles figurant au tableau peuvent avoir cours dans certains lieux de travail.

Les formations et programmes d’études postsecondaires liés au secteur des technologies de l'information et des communications

Des exemples de formations et de programmes d’études postsecondaires liés au secteur des technologies de l'information et des communications ainsi que les diplômes auxquels ils donnent droit sont présentés ci-après à titre d’information.

Collège
Animation 2D/3D Diplôme
Conception graphique Diplôme
Prémédias Programme préparatoire
Production télévisuelle Diplôme
Programmeur en informatique Diplôme
Radiodiffusion Diplôme
Soutien technique en informatique Diplôme
Techniques des systèmes informatiques Diplôme
Techniques du génie informatique Diplôme
Technologie de la sécurité de l’information Diplôme
Technologie des réseaux informatiques Diplôme
Technologie du génie informatique Diplôme – niveau avancé

 

Formation en apprentissage
Analyste de soutien en technologie de l’information :
  • assistance
  • matériel
  • réseau
Certificat d’apprentissage
Spécialiste du câblage en réseau Certificat d’apprentissage

 

Marché du travail
Certification Cisco – CCNA Certificat
Certification Microsoft – (MCP, MCSE, MOUS) Certificat
Certification Novell – (CNA, CNE) Certificat
CompTIA A+ (technicien, support à distance, dépôt) Certificat
CompTIA Réseau+ Certificat
CompTIA Sécurité+ Certificat
CompTIA Serveur+ Certificat
Expert certifié Adobe (ACE) Certificat
Professionnel certifié Adobe Certificat
Professionnel certifié Apple Certificat

 

Université
Communication Baccalauréat
Concentration en informatique Baccalauréat
Études cinématographiques Baccalauréat
Génie informatique Baccalauréat
Génie électrique Baccalauréat
Génie logiciel Baccalauréat
Informatique (CRM) Baccalauréat
Majeure en informatique Baccalauréat
Spécialisation en informatique Baccalauréat

Remarque : Pour des exemples de formations et de programmes d’études équivalents offerts en anglais, consulter la version anglaise affichée dans le site Web du ministère de l’Éducation au www.edu.gov.on.ca.

1. Ce crédit en éducation coopérative lié au secteur sera compté en plus des deux crédits en éducation coopérative requis dans l’ensemble des crédits.
2. Un crédit obligatoire en français en 11e année et en 12e année est exigé afin d’obtenir le DESO. Les écoles peuvent choisir d’offrir une AAC, tel qu’exigé par l’ensemble des crédits de la majeure, dans le cours de français de 11e ou de 12e année.