Éducation environnementale

Conservation de l'énergie dans les écoles de l'Ontario

Le gouvernement dispose d'une stratégie à long terme pour réduire la consommation d'énergie dans les écoles de l'Ontario. Vous trouverez ci-après les grandes lignes des projets qui font partie de l'Initiative de gestion et d'efficacité énergétiques du ministère de l'Éducation.

Guide du Programme d'écopropreté
Publié en mars 2010, ce guide (PDF, 1,19 Mo) propose aux conseils scolaires un vaste cadre pour les aider à adopter et à mettre en œuvre un programme d'écopropreté qui accroît l'utilisation de produits de nettoyage écologiques dans les écoles.

Guide des ressources sur les écoles vertes

Le Guide de ressources sur les écoles vertes : Une ressource pratique pour la planification et la construction d'écoles vertes en Ontario (PDF, 2,83 Mo) est paru en janvier 2010. Il s'agit d'un manuel de référence polyvalent qui aide les conseils à planifier, à concevoir et à construire des écoles vertes et éco-énergétiques.

Initiative pilote des écoles vertes
En partenariat avec le ministère de la Recherche et de l'Innovation, le ministère de l'Éducation investit plus de 20 millions de dollars pour permettre de tester, d'acheter et de présenter divers produits et technologies écologiques novateurs dans plus de 150 écoles et 40 conseils scolaires de l'Ontario.

Cet investissement aidera les entreprises locales – dont un grand nombre sont basées en Ontario – à mettre en valeur leurs technologies innovantes, tout en concourant à une économie plus verte.

Financement pour des écoles éco-énergétiques
En avril 2009, le Ministère a annoncé qu'il investirait 550 millions de dollars sur deux ans afin de contribuer à une plus grande efficacité énergétique dans les écoles. Cela comprend :

  • 25 millions de dollars pour des vérifications de la consommation d'énergie, des commandes et des thermostats
  • 75 millions de dollars pour l'installation de minuteries et de nouveaux systèmes d'éclairage
  • 300 millions de dollars pour l'installation de nouveaux systèmes de chauffage et de climatisation et de nouveaux toits et fenêtres éco-énergétiques
  • 150 millions de dollars pour la création de places permanentes dans des écoles existantes pour remplacer des classes mobiles énergivores

Ces investissements viennent à la suite du financement de 2,25 milliards de dollars destiné au remplacement d'importants éléments de bâtiment et accordé par le programme des Travaux de réfection dans le cadre de l'initiative Lieux propices à l'apprentissage de 2005-2006 et de 2008-2009.

Inventaire des initiatives d'écoconstruction
Le Ministère est en train de constituer une base de données sur les initiatives écologiques – photopiles, éoliennes et toits verts – mises en place par des écoles. Les renseignements au sujet de chaque technologie engloberont les coûts de démarrage et d'entretien, les enseignements tirés, les pratiques exemplaires et les répercussions de ces projets sur l'apprentissage des élèves. Les résultats seront communiqués au secteur de l'éducation.

Financement de projets d'énergie renouvelable pour les écoles
En juillet 2009, le Ministère a annoncé un financement de 50 millions de dollars pour 2010-2011 afin que des écoles puissent installer les cinq technologies d'énergie renouvelable suivantes : alimentation à photopiles, chauffage solaire de l'air, chauffage solaire de l'eau, géothermie et conversion d'énergie éolienne à petite échelle.

Le Ministère collabore aussi avec le ministère de l'Énergie et de l'Infrastructure à l'élaboration d'une liste de fournisseurs d'énergies renouvelables agréés auxquels les conseils scolaires pourront avoir recours.

Base de données sur la consommation d'énergie
Une fois établie, cette base recueillera des données sur la consommation d'électricité et de gaz naturel par l'ensemble des quelque 5 000 écoles et bâtiments de conseil scolaire en Ontario. Lancée en août 2009, cette base de données permettra :

  • aux conseils d'analyser leur consommation d'une année sur l'autre, déduction faite des effets des conditions climatiques anormales, par rapport aux principaux indicateurs comme le nombre d'élèves, la superficie totale d'un bâtiment, etc.
  • de définir des repères provinciaux moyens en matière de consommation d'énergie d'après des indices communs pour les installations
  • d'identifier les écoles et les conseils les plus éco-énergétiques
  • d'identifier les écoles et les conseils qui ont besoin de soutien technique pour diminuer leur consommation d'énergie
  • de fixer des objectifs annuels de réduction de la consommation d'énergie pour le secteur, les conseils et les écoles individuelles.