Exprime-toi

Conseil consultatif ministériel des élèves 2017-2018

Le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) est un groupe composé d’une soixantaine d’élèves inscrits au sein du système d'éducation financé par les fonds publics et provenant de toutes les régions de la province. Ces élèves mettent en commun leurs idées et conseillent la ministre sur une variété de sujets liés au système d’éducation financé par les fonds publics de l’Ontario.

Faites la connaissance des membres du CCME de votre région.

Région de Barrie

Parker Q., 7e année, Whitby

Parker Q., 7e année, Whitby

Salut, je m’appelle Parker. J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je voulais faire entendre ma voix. Je pense qu’il est important que tous les élèves expriment leurs idées, leurs opinions et leurs préoccupations. En tant qu’élève de 7e année engagé, j’ai été témoin d’occasions ratées d’améliorer les choses dans mon école. Aujourd’hui, je peux incarner le changement que je souhaite voir!

Je me suis dit que ce serait l’occasion idéale de rencontrer d’autres personnes qui ont des intérêts ou des objectifs scolaires semblables aux miens, de qui je pourrai apprendre et qui m’aideront à grandir. Je me réjouis à l’idée d’apporter des changements positifs et d’interagir avec mes pairs.


Emiliano L., 9e année, Richmond Hill

Emiliano L., 9e année, Richmond Hill

Bonjour, je m’appelle Emiliano, mais on m'appelle Em. C’est un grand honneur d’avoir l’occasion de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves de 2017‑2018. Tout au long de mes années d’études à l’école élémentaire et depuis mon entrée au secondaire, je me suis toujours impliqué dans des conseils et des clubs divers. J’espère pouvoir sensibiliser le groupe sur le thème de l’intimidation, et trouver des moyens de l’éradiquer, afin que personne n’ait à traverser une telle épreuve et que chaque élève puisse profiter pleinement de son passage dans les écoles de l’Ontario. J’ai eu le plaisir de faire partie de l’association étudiante de mon école et, grâce à cette expérience, je pourrai faire connaître mon point de vue et celui d’autres élèves sur de nombreux sujets.


Fouz U., 9e année, Orillia

Fouz U., 9e année, Orillia

Je m’appelle Fouz et j’ai 14 ans. J’aime m’impliquer dans ma communauté en faisant du bénévolat. Je fais partie du conseil des élèves de mon école et du conseil des adolescents de ma bibliothèque. Le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) est une occasion en or non seulement pour moi, mais pour tous les élèves de mon âge en Ontario. Il nous offre la chance d’améliorer notre système d’éducation pour qu’il soit meilleur que jamais. J’ai hâte de partager mon point de vue afin de réformer le système pour les futurs élèves. J’ai également connu les écoles du Pakistan, mon pays d’origine, et j’ai quelques idées à proposer sur le développement des compétences analytiques au palier élémentaire. Pour finir, j’ai vraiment hâte de rencontrer les autres membres du CCME et la ministre de l’Éducation et de prendre la parole au nom de mon école.


Kayden M., 8e année, Markham

Kayden M., 8e année,Markham

Je m’appelle Kayden. Je suis passionné par le sport et l’art dramatique. Je fais des compétitions de natation et je joue dans une équipe de football junior. Je fréquente également une école secondaire spécialisée dans les arts, à Markham, où je suis des cours d’art dramatique.

J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que c’est un excellent moyen de faire entendre la voix des élèves et d’apporter des changements positifs à notre milieu scolaire tout en faisant la promotion de la diversité des élèves et de l’inclusion. Je suis heureux parce qu’en participant au CCME, j’aurai l’occasion de représenter mes camarades en vue d’améliorer le quotidien des élèves, en éliminant le racisme, la discrimination et l’intimidation et en créant un milieu d’apprentissage positif pour tous les élèves de l’Ontario.


Dominic Z., 11e année, Thornhill

Dominic Z., 11e année, Thornhill

Je m’appelle Dominic. J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que c’est une bonne façon de représenter ma communauté scolaire et de faire entendre ma voix en tant qu’élève de l’Ontario. J’aime faire du sport et surveiller les marchés financiers. Je suis président du conseil des médias et du club d’investissement de mon école du York Catholic District School Board. Il est important qu’on nous enseigne la littératie financière parce qu’une fois adultes, nous devrons gérer nous-mêmes nos finances. Au moment d’obtenir leur diplôme, les élèves savent trouver l’hypoténuse d’un triangle, mais ils sont incapables de remplir une déclaration d’impôts et ne savent pas ce que « TAP » signifie, bien qu’il s’agisse de connaissances essentielles. J’ai hâte de pouvoir apporter mon point de vue sur le système d’éducation, ce qui pourrait améliorer la vie des futurs élèves.


Hanna B., 11e année, Markdale

Hanna B., 11e année, Markdale

Ayant vécu dans une région rurale de l’Ontario et en plein centre-ville de Toronto, je pense que j’ai acquis une expérience et un point de vue assez pertinents en ce qui concerne l’opinion des élèves. Je fréquente actuellement une petite école où la passion pour les programmes d’immersion en français langue seconde (FLS) est en déclin, tant pour le programme intensif que celui de base. Je suis passionnée par les langues et je souhaite encourager le multilinguisme dans mon école. En me joignant au Conseil consultatif ministériel des élèves, j’espère pouvoir promouvoir les possibilités offertes par la maîtrise d’une deuxième langue. J’occupe également un emploi à temps partiel, et cela me rappelle l’importance de la planification financière. Il est primordial que les élèves acquièrent les outils nécessaires pour affronter l’avenir et soient en mesure de planifier leurs finances indépendamment et avec assurance. J’ai hâte de donner mon avis sur la façon dont les élèves peuvent appuyer le gouvernement dans ce projet.


Leigh K., 11e année, Ajax

Leigh K., 11e année, Ajax

Ayant fait face à des troubles de santé mentale pendant une grande partie de ma vie, je pense que je peux offrir un point de vue précieux sur les difficultés que peuvent rencontrer les élèves dans la même situation que moi et sur les moyens de nous épauler. De plus, j’ai dû arrêter l’école pendant un an et demi en raison de mes troubles de santé mentale et j’aimerais faire en sorte qu’aucun autre élève ne se retrouve dans cette situation. Mon principal objectif est de faire de l’école un lieu sûr et bienveillant, plutôt qu’un endroit intimidant. J’ai hâte de collaborer avec mes camarades du Conseil consultatif ministériel des élèves sur différents enjeux et je suis extrêmement honorée d’avoir été choisie.


Tenzin S., 11e année, Bowmanville

Tenzin S., 11e année, Bowmanville

Je m’appelle Tenzin et je suis en 11e année. J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que représenter les élèves me tient profondément à cœur. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours ressenti une envie profonde de m’investir et la volonté de me mettre au service des autres. Au fil du temps, j’ai réussi à apporter des changements importants pour les jeunes, que ce soit comme jeune conseiller pour le conseil des jeunes de Durham ou comme élève conseiller pour le Kawartha Pine Ridge District School Board. Aujourd’hui, je souhaite continuer de représenter les élèves en tant que membre du CCME, afin que nous puissions nous assurer que le système d’éducation de l’Ontario reste l’un des meilleurs au monde!


Tess B., 11e année, Durham

Tess B., 11e année, Durham

Je suis membre du conseil des élèves de mon école secondaire et, cette année, j’ai également participé au Forum pour jeunes Canadiens. J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je voulais donner une voix aux écoles rurales. Je vis moi-même dans une région rurale et j’ai pu constater directement les problèmes qui surgissent lorsque notre gouvernement ne tient pas compte des plus petites communautés. Les écoles ferment les unes après les autres, et mes camarades et moi-même ne pouvons que nous demander quand viendra le jour où les élèves auront enfin plus d’importance que les budgets. Je suis très fière de faire partie d’un conseil qui peut contribuer à résoudre les problèmes du système actuel et j’ai hâte de prendre la défense de tous les élèves de l’Ontario.


Connor C., 12e année, Janetville

Connor C., 12e année, Janetville

Je m’appelle Connor. Les réunions du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) semblent être une bonne façon de communiquer mes idées aux personnes qui ont le pouvoir de les mettre en œuvre. Par ailleurs, c’est le contexte idéal pour rencontrer d’autres élèves qui partagent ma passion pour la pensée critique et la communication orale. J’ai fait du bénévolat pendant plusieurs années à l’Hôpital Ross Memorial et je suis très actif dans les débats et les discussions organisés au sein de mon école. Bien que je me sois fait mes propres idées, j’ai hâte de connaître celles des autres élèves de la province et de voir à quel point elles correspondent aux miennes. J’ai très envie d’être au cœur des discussions et du processus de changement et les réunions du CCME me permettront de concrétiser ce désir.


Jason S., 12e année, Queensville

Jason S., 12e année, Queensville

Coucou tout le monde! Quoi de neuf? Je m’appelle Jason et je suis actuellement en 12e année. Dans mon école, j’ai endossé différents rôles de leadership, notamment président du conseil des élèves et cofondateur du club Unique and United Through Culture (UUTCC).

Le club UUTCC valorise la diversité croissante des élèves de mon école et ses membres collaborent afin de créer des lieux sûrs où les élèves de toutes les origines peuvent s’exprimer sans crainte de subir de la discrimination, en plus d’alimenter des discussions saines, ouvertes à tous les élèves, sur différents sujets liés à l’origine ethnique et à la religion.

J’ai décidé de participer au Conseil consultatif ministériel des élèves pour renforcer mes compétences en leadership, mais également pour poursuivre le travail de mon club à plus grande échelle. Cela se fera en favorisant le multiculturalisme au sein des écoles de l’Ontario, en cherchant des moyens de célébrer la diversité des élèves dans notre province et en créant des lieux sûrs pour les élèves issus de minorités.


Région de London

Domenic R., 7e année, Hamilton

Domenic R., 7e année, Hamilton

Bonjour, je m’appelle Domenic et je suis un garçon ordinaire qui veut faire bouger les choses. J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je souhaite apporter des changements positifs pour les jeunes de l’Ontario. J’aimerais faire en sorte que la planification financière soit enseignée aux élèves des écoles secondaires pour les préparer aux études postsecondaires. J’appuie également l’idée d’intéresser les jeunes à la politique et de les faire participer activement pour qu’ils deviennent des électeurs avertis. Je pense que les initiatives d’inclusion et de lutte contre l’intimidation sont justifiées et qu’il s’agit de sujets très importants sur lesquels il faut se pencher. Je suis en 7e année dans un programme d’immersion française à Hamilton. J’habite avec mes parents et ma petite sœur. J’ai un grand intérêt pour la politique. J’ai même fait une présentation lors d’une réunion du conseil municipal et je suis fier d’avoir travaillé avec mes députés du fédéral et du provincial.


Jada M., 7e année, Windsor

Jada M., 7e année, Windsor

Salut, je m’appelle Jada. Je vis à Windsor, juste de l’autre côté de la frontière des États-Unis, en face de Detroit, au Michigan. Je joue dans l’équipe de hockey interrégionale des Windsor Wildcats et je fais des compétitions de danse, mais je suis également une grande fan de baseball. Je suis en 7e année et je m’intéresse à plusieurs matières, surtout les mathématiques et l’histoire. Je suis très honorée de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) 2017‑2018 et je pense que ce sera une belle occasion de perfectionnement professionnel pour moi. J’ai voulu devenir membre du CCME parce que je crois qu’il y a encore beaucoup de façons de faire participer les élèves dans la classe, l’école et la communauté. J’ai hâte de travailler avec les autres membres du CCME pour apporter des changements positifs pour tous.


Gillian M., 8e année, London

Gillian M., 8e année, London

Je m’appelle Gillian et je vis à London. Je suis très impliquée dans les domaines du leadership, des sports et de la musique dans mon école. J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je suis convaincue que l’éducation peut tout changer et qu’elle devrait être l’un des aspects les plus précieux de notre société. Je veux que tous les élèves se rendent compte que l’éducation est importante à tous les niveaux et essentielle pour réussir dans la vie. Peu importe que votre objectif soit de travailler ou de poursuivre vos études après l’école secondaire, l’éducation est nécessaire pour que vous puissiez contribuer à la société de façon positive.


Cameron J., 10e année, Stratford

Cameron J., 10e année, Stratford

Salut! Je m’appelle Cameron, je vis à Stratford et je suis en 10e année. En 2014, j’ai eu la chance d’être page à Queen’s Park. Voir le gouvernement en action a changé ma vie! Je participe actuellement à un projet Exprime-toi que j’ai créé, intitulé « Everyone has a Story » (« Tout le monde a une histoire »), qui donne une voix aux patients de ma communauté qui sont atteints de la maladie d’Alzheimer et qui sont dans l’incapacité de prendre eux-mêmes la parole. J’aime l’école et j’adore apprendre. À mon avis, les écoles secondaires devraient s’efforcer de souligner la réussite scolaire autant que les performances athlétiques. Je suis un observateur silencieux : j’ai beaucoup de choses à dire, mais j’ai parfois de la difficulté à exprimer publiquement mes idées. Je ne suis pas le seul dans cette situation et je suis heureux de pouvoir contribuer à trouver des moyens d’amener les autres élèves à trouver leur voix. Je suis ravi de faire partie du CCME et j’ai hâte de changer les choses.


Kiara K., 10e année, Welland

Kiara K., 10e année, Welland

Salut, je m’appelle Kiara et je suis en 10e année. J’aime beaucoup les Cadets de l’Air, la lecture et le sport. Je suis très attachée aux valeurs familiales et j’aime passer du temps avec ma famille. Je travaille dur et je suis très enthousiaste. Cette année, j’ai décidé de poser ma candidature pour le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que j’ai toujours aimé représenter mes camarades et donner mon opinion sur différents sujets touchant les élèves. Au cours de l’année 2017‑2018 du CCME, j’espère pouvoir partager mes opinions et mes idées sur l’éducation autochtone. Je suis vraiment contente de représenter ma région au cours de la prochaine année et j’ai hâte de commencer.


Lexeia F., 10e année, Tupperville

Lexeia F., 10e année, Tupperville

Je joue au rugby, je fais du théâtre et je fais partie d’un groupe de musique et d’un groupe jeunesse. J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que, pour moi, chaque voix devrait être entendue et prise en compte. Je viens d’une région rurale et, en tant que membre d’un très petit groupe de Métis, j’ai l’impression que nos voix sont souvent incomprises ou ignorées. Je veux offrir à notre communauté l’occasion d’être entendue et d’obtenir les changements qu’elle désire. J’aimerais en apprendre davantage sur le système d’éducation et faire entendre ma voix en tant qu’élève métis. J’espère poursuivre le travail pour réduire les obstacles qui existent pour les élèves, les enseignantes et les enseignants en lançant le dialogue et en continuant de réduire l’écart entre la reconnaissance accordée aux réussites et aux succès des Métis et celle accordée aux autres élèves. Je suis certaine qu’une fois réunies, nos idées permettront d’offrir un avenir plus prometteur à tout le monde, y compris aux élèves métis. Je suis très contente et honorée de faire partie du CCME!


Christopher N., 11e année, Dresden

Christopher N., 11e année, Dresden

Je suis un élève franco-ontarien et fier de l’être. Je fais de mon mieux afin de représenter tous les élèves qui n’ont pas de voix à la table politique et d’agir dans leurs intérêts. C’est pour ça que j’ai présenté ma candidature pour le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME).

Ma passion pour l’éducation équitable est ce qui m’influence dans mes gestes politiques et me motive à exercer mon mandat au sein du Conseil de représentation de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne. C’est également pourquoi j’ai été élu comme élève conseiller du Conseil scolaire catholique Providence. J’essaie depuis le début de mon expérience au secondaire d’améliorer le climat scolaire pour tous les élèves et de rendre leur milieu réellement équitable et je pense que le CCME est le prochain pas sur la longue route sur laquelle je me trouve.


Ishreet B., 11e année, Breslau

Ishreet B., 11e année, Breslau

Je m’appelle Ishreet et je suis élève du baccalauréat international. Le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) est un instrument qui constitue l’un des meilleurs moyens mis en place par le Ministère pour comprendre les problèmes des élèves du point de vue des personnes concernées. L’un de mes plus grands atouts est mon désir de rencontrer et d’apprendre à connaître de nouvelles personnes. Chacun a suivi son propre chemin et a tracé une histoire unique et remarquable. J’ai essayé de tisser des liens avec de nombreuses personnes au cours de ma vie et j’ai entendu un grand nombre d’histoires de jeunes provenant de diverses cultures ou ethnies et dont le niveau d’éducation, la religion ou l’orientation sexuelle différait. En combinant ces parcours avec mes propres expériences, je suis parvenu à comprendre ces gens, et je suis persuadé que mon intérêt sincère pour leur histoire m’aidera vraiment à les rendre tous fiers et satisfaits du système d’éducation dont ils font partie!


Kyle T., 11e année, Windsor

Kyle T., 11e année, Windsor

Je m’appelle Kyle. Je suis en 11e année à Windsor et je participe à de nombreuses activités parascolaires à mon école, notamment le conseil des élèves, la ligue de justice, le club Interact et plusieurs équipes sportives. J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) afin d’encourager les élèves à prendre la parole et à participer à des activités parascolaires. Je pense sincèrement que si on leur en donne la chance, les jeunes ont la capacité de changer le monde. Les possibilités que les activités parascolaires offrent aux élèves sont cruciales pour les amener à réussir et à grandir, et elles leur permettront de s’épanouir en tant que leaders dans notre société. Participer au CCME cette année me permettra de prendre la parole pour ceux qui n’ont pas assez de ressources pour s’impliquer ou qui ne savent pas encore comment s’y prendre.


Camelia S., 12e année, Windsor

Camelia S., 12e année, Windsor

En tant qu’élève de la 12e année, mon postsecondaire arrive à grands pas. J’ai posé ma candidature pour le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) puisque notre marché de travail change, mais l’enseignement nécessaire pour s’y rendre, pas trop. Je rêve qu’on favorise les différentes méthodes d’apprentissage dans toutes les matières, tels les supports visuels, la kinesthésie ou le son. J’ai été membre du gouvernement des élèves de mon école ainsi que du sénat de mon conseil. J’ai travaillé avec plusieurs départements. L’actualité dans nos écoles m’a beaucoup informée. Le CCME est une plateforme plus haute que j’utiliserai à son plein potentiel afin que mes idées soient entendues. Je souhaite que mon impact résonne dans les quatre coins de la province pour alléger les craintes des élèves qui se préparent pour le postsecondaire.


Eva R., 12e année, St. Catharines

Eva R., 12e année, St. Catharines

Je m’appelle Eva et je fais partie du District School Board of Niagara. Après avoir fait face aux obstacles qui viennent avec l’immigration, j’ai décidé de m’engager afin d’aider les nouveaux arrivants. Pour moi, il faut s’ouvrir au multiculturalisme et promouvoir l’égalité dans nos conseils scolaires. En tant que leader dans mon conseil des élèves, membre du conseil jeunesse fédéral de St. Catharines, élève sénatrice de mon conseil scolaire et membre du comité exécutif de la Fédération des élèves du secondaire au Canada, je veux m’assurer que toutes les voix soient entendues. Grâce à mon expérience, j’ai développé un style de leadership inclusif qui favorise un environnement équitable. J’ai hâte d’apporter le point de vue des jeunes sur les enjeux qui les touchent. Mon objectif est de faire davantage entendre la voix des élèves, et je suis plus qu’heureuse à l’idée de représenter les élèves de l’Ontario par l’intermédiaire du Conseil consultatif ministériel des élèves.


Hannah R., 12e année, Tecumseh

Hannah R., 12e année, Tecumseh

Je m’appelle Hannah et je suis en 12e année à Tecumseh. J’ai voulu devenir membre du CCME parce que je crois au pouvoir de la voix des élèves. En tant que jeune ambassadrice pour l’organisation Children First Canada et présidente du comité consultatif pour la jeunesse de Tecumseh, je défends la voix des enfants et des jeunes. En tant que membre du CCME, je continuerai de promouvoir l’instauration d’espaces positifs où les élèves peuvent donner leur avis sur notre système d’éducation. Ce qui m’intéresse, c’est l’élaboration et la mise en œuvre de nouvelles stratégies d’apprentissage pour les élèves, surtout en mathématiques. Je suis honorée de représenter les élèves de l’Ontario et de collaborer avec les leaders du gouvernement pour bâtir un système d’éducation qui permettra à tous les élèves de réussir.


Raymond Y., 12e année, Wallaceburg

Raymond Y., 12e année, Wallaceburg

En tant qu’élève qui a été, dans le cadre de ses nombreuses activités parascolaires, jeune ambassadeur de Centraide et élève sénateur pour l’ensemble du conseil scolaire, j’ai réalisé qu’il est essentiel que les élèves s’investissent dans leur éducation. Nous ne pouvons pas être en première ligne de l’économie mondiale – l’économie la plus compétitive de l’histoire moderne – si nos élèves sont indifférents. Nous devons plutôt permettre aux élèves de découvrir leurs passions et d’exceller dans les domaines qui les intéressent. Nous devons leur fournir des ressources nécessaires afin qu’ils puissent conserver une bonne santé mentale. C’est avec cette idée en tête que j’ai présenté des programmes de santé mentale dans les médias et que j’ai organisé un atelier sur le sujet. En tant que membre du Conseil consultatif ministériel des élèves, je suis persuadé que nos points de vue uniques et nos profils variés pourront permettre d’offrir un avenir plus radieux et plus solide à tous les élèves.


Région de Sudbury-North Bay

Michelle D., 7e année, North Bay

Michelle D., 7e année, North Bay

Je m’appelle Michelle. Je suis en 7e année et le système d’éducation de l’Ontario m’a beaucoup apporté. Je suis intéressée par les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques et je compte faire carrière dans le domaine des sciences. J’aime beaucoup les activités qui ne font pas partie du programme d’enseignement, notamment le sport, le théâtre et d’autres clubs. Mon principal objectif est d’améliorer le système d’éducation pour tous les élèves, notamment pour mes camarades qui ont des aptitudes diverses. Je pense que les élèves devraient être en mesure de profiter du plein air et de se rapprocher de mère Nature. J’aimerais aussi amener les enseignantes et enseignants à être plus ouverts avec les élèves en les encourageant à être plus à l’écoute lorsqu’un jeune a un problème. Je souhaite également en apprendre plus sur le système d’éducation de l’Ontario et rencontrer d’autres élèves de la province.


Emily H., 8e année, Sault Ste. Marie

Emily H., 8e année, Sault Ste. Marie

Bonjour, je m’appelle Emily et je suis honorée d’avoir été choisie comme membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME). Cette expérience me permettra de perfectionner mes compétences en leadership. Les élèves qui occupent des postes de leadership peuvent encourager les autres et servir de modèles. J’ai participé à plusieurs programmes de leadership; j’ai été nommée représentante des élèves au conseil d’école et je fais partie du comité consultatif jeunesse au YMCA. En tant que membre du CCME, je travaillerai dur et je ferai preuve de dévouement. En 2016, j’ai reçu le Ontario Youth Volunteer Award (prix de l’Ontario pour les jeunes bénévoles). Je fais du bénévolat comme aide-monitrice de natation, en encadrant de jeunes nageurs. Je participe également au club Kiwanis, un programme qui offre le petit-déjeuner en milieu scolaire et propose des activités sportives aux personnes handicapées. Il est important que les élèves s’impliquent dans leur communauté, et le bénévolat est une bonne façon d’y parvenir. J’aimerais qu’au titre du curriculum, les élèves plus jeunes aient à offrir leurs services à la communauté.


Rileigh E., 8e année, Hanmer

Rileigh E., 8e année, Hanmer

Je m’appelle Rileigh et j’aime la lecture, la peinture et le plein air. J’aime pratiquer la plupart des sports, surtout le hockey, le basketball et la balle molle. À l’école, je fais, entre autres, partie du parlement des élèves, de l’équipe Élèves en tant que chercheur (ECh) et du comité de justice sociale. Mes matières préférées sont les mathématiques et les sciences.

J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que je veux pouvoir exprimer mon opinion sur des problèmes que l’on rencontre dans nos écoles et contribuer à trouver des solutions qui aideront tout le monde. Je suis honorée de faire partie du CCME de cette année. La voix des élèves est un élément-clé de nos écoles et je suis vraiment heureuse d’avoir l’occasion d’échanger mes idées et mes convictions avec d’autres élèves qui sont aussi passionnés par l’opinion des élèves que moi. J’ai hâte de contribuer à l’amélioration de nos écoles pour que les élèves puissent profiter de leurs études, s’exprimer et communiquer leurs opinions.


Megan K., 8e année, Sturgeon Falls

Megan K., 8e année, Sturgeon Falls

Bonjour, je m’appelle Megan et j’aime travailler en équipe, chanter et aller à l’école! J’ai 14 ans et je vis présentement à Sturgeon Falls avec mes parents et mon grand frère. L’école pour moi n’est pas trop difficile. Je travaille fort pour bien réussir. Bientôt, mon parcours scolaire se poursuivra au secondaire. Je suis tellement heureuse de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves. J’ai plein d’idées pour faire entendre nos voix! Ensemble, on construira une voix puissante qui changera le monde scolaire! J’ai bien hâte de vous rencontrer!


Sam M., 9e année, Powassan

Sam M., 9e année, Powassan

Salut, je m’appelle Sam et je suis en 9e année dans un programme catholique d’immersion en français. J’aime étudier les mathématiques, faire du bénévolat pour ma bibliothèque et le groupe de théâtre chrétien, ainsi qu’être tutrice en mathématiques.

J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je voulais apporter des changements au curriculum et aux méthodes d’enseignement, qui sont désuets. Trop d’élèves décrochent parce que l’enseignant s’adresse à un élève « standard ». Je compte plaider en faveur d’un système d’éducation plus personnalisé et d’une plus grande utilisation de la technologie en salle de classe. Ce poste me donne l’occasion de faire entendre la voix de mes camarades auprès des personnes qui décident du contenu et des méthodes pédagogiques. Je pense que, comme Albert Einstein l’a dit : « Si on juge un poisson selon sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide ». À mon avis, trop de personnes compétentes obtiennent leur diplôme en se croyant incompétentes.


Amanda D., 11e année, North Bay

Amanda D., 11e année, North Bay

Salut! Je m’appelle Amanda et je suis en 11e année. J’ai voulu être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que j’ai beaucoup d’expérience dans le système d’éducation. En effet, j’ai fréquenté deux écoles d’application : Trillium à Milton et Sagonaska à Belleville. Je suis convaincue que je peux partager mon expérience avec le personnel du Ministère et lui donner des conseils sur les moyens d’appuyer efficacement les élèves ayant un trouble de l’apprentissage. À mes yeux, tous les élèves, peu importe leurs origines et leurs croyances, devraient avoir le même accès à l’éducation. Finalement, ce qui m’a poussée à vouloir être membre du CCME, c’est le désir de parler au Ministère de la mise en place d’un système d’éducation égalitaire et juste pour tous les enfants. J’aimerais que tous les élèves réussissent et reçoivent une éducation pertinente.


Alex C., 11e année, Sudbury

Alex C., 11e année, Sudbury

Je m’appelle Alex et je suis en 11e année au Sudbury Catholic District School Board. Je suis vice-président de mon école et élève conseiller élu pour le conseil scolaire. Je crois que l’engagement de la ministre à écouter les élèves contribue à assurer le bon fonctionnement du système d’éducation. Nous sommes l’avenir de cette grande province et le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) nous donne l’occasion de faire entendre notre voix et de nouer des relations privilégiées avec de nouvelles personnes de toute la province. Rencontrer des élèves qui ont chacun leur propre expérience et leur vision est vraiment une occasion unique. Grâce au CCME, nos voix seront entendues et je suis convaincu que ce sera une expérience inoubliable. Pour reprendre les mots de Gandhi : « Je suppose qu’il fut un temps où être un leader signifiait faire usage de la force, mais aujourd’hui, cela signifie s’entendre avec les gens. »


Annina C., 11e année, Sault Ste. Marie

Annina C., 11e année, Sault Ste. Marie

Bonjour! Ayant été une leader toute ma vie, j’ai été naturellement attirée par l’incroyable chance de participer au Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME). Je suis très engagée dans mon école : je suis membre de l’équipe de danse compétitive, leader d’un programme de mentorat pour les élèves de 9e année, leader d’un programme qui guide les élèves de 9e année dans leur foi chrétienne et vice-présidente junior du conseil des élèves. Je suis passionnée par le système d’éducation de l’Ontario et par les incroyables opportunités et privilèges qu’il offre. J’ai hâte de faire partie de l’équipe du CCME et de contribuer à tracer la voie vers un avenir encore plus brillant pour les élèves de l’Ontario!


Région d’Ottawa

Ève L., 7e année, St-Pascal Baylon

Ève L., 7e année, St-Pascal Baylon

Bonjour, je m’appelle Ève et je me sens très choyée de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) de 2017-2018. J’habite à Saint-Pascal-Baylon, un village situé à moins d’une heure d’Ottawa. Si vous me cherchez, vous me trouverez sur un terrain de volley-ball, à la bibliothèque, dans une cuisine ou en train de jouer du violon. J’aime bien être impliquée dans mon école. Au cours de mon primaire, j’ai eu la chance de faire partie du gouvernement des élèves en tant que représentante de classe, et ce, à trois reprises. S’impliquer, c’est apprendre aux autres et apprendre des autres. J’ai posé ma candidature au CCME pour vivre une expérience des plus enrichissantes qui m’aidera à me développer encore plus. J’aime aller à l’école et je souffre d’en voir qui ne veulent ou n’aiment pas se lever le matin pour y aller. Cette situation DOIT changer et je souhaite contribuer à ce changement.


Hannah V., 7e année, Renfrew

Hannah V., 7e année, Renfrew

Bonjour, je m’appelle Hannah et je suis en 7e année. Je suis très préoccupée par la pauvreté chez les jeunes. Les enfants doivent recevoir trois repas complets par jour pour pouvoir obtenir de bons résultats scolaires. À mon école, nous avons recours au programme Child Poverty Action Network (CPAN) pour qu’aucun enfant ne souffre de la faim. Chaque jour, deux collations santé sont distribuées à chaque élève; une le matin et une l’après-midi. Ce programme contribue ainsi au bien-être psychologique et physique de tous les élèves. Un fonds destiné à l’achat d’habits de neige aide aussi les élèves de notre école en fournissant des vêtements d’hiver aux familles dans le besoin. En conclusion, je crois que, grâce aux programmes comme le CPAN et le fonds pour les habits de neige, les jeunes qui vivent dans la pauvreté reçoivent de l’aide dans deux domaines importants. De tels programmes leur offrent du soutien, mais ils ont encore d’autres besoins. C’est pourquoi je suis honorée de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves.


Brooklyn G., 8e année, Madoc

Brooklyn G., 8e année, Madoc

Salut, je m’appelle Brooklyn et je vis à Madoc (au nord de Belleville). Je suis actuellement en 8e année. Je joue du ukulélé et j’ai hâte de commencer le programme de théâtre musical lorsque je serai à l’école secondaire. Je fais du bénévolat à la banque alimentaire locale depuis près de deux ans maintenant. J’ai accompli de nombreuses choses durant mes dix années dans le système d’éducation en remportant des prix de développement du caractère, le prix de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (FEEO), ainsi que des prix remis par la direction de mon école et des prix reconnaissant mon esprit communautaire, mais ma plus grande fierté est d’avoir amassé 1 200 $ pour acheter une perruque à un enfant atteint du cancer. Ayant grandi dans une région rurale de l’Ontario, je participe au Conseil consultatif ministériel des élèves pour prendre la parole au nom des petites communautés. J’ai aussi hâte de promouvoir la musique dans le domaine de l’éducation, de rencontrer de nouvelles personnes de partout en Ontario et de leur faire part de mes expériences.


Josh L., 8e année, Brockville

Josh L., 8e année, Brockville

Je crois qu’en travaillant ensemble, nous pouvons changer les choses. Je suis membre du programme pour les leaders de demain du YMCA de Brockville depuis deux ans et je suis un grand défenseur des élèves qui ont des troubles d’apprentissage. J’ai eu l’occasion de rencontrer des représentants du Bureau de l’intervenant provincial en faveur des enfants et des jeunes en 2016 pour discuter des problèmes et des droits des élèves.

Je pense que les élèves qui ont un handicap devraient avoir accès à des tests, à des programmes, à des soutiens et à des technologies d’assistance leur permettant de réussir à l’école. Les élèves ont besoin de se sentir en sécurité et acceptés dans leur milieu scolaire, peu importe la méthode d’apprentissage qui leur convient le mieux. Veiller à ce que les élèves gardent une bonne santé mentale et aient accès à un solide système de soutien est une question prioritaire pour moi.

Je suis fier d’être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves 2017‑2018 et j’ai hâte de rencontrer des élèves de toute la province. Je prendrai la parole pour les élèves qui ne peuvent pas le faire eux-mêmes.


Yasmine, Z., 9e année, Orléans

Yasmine, Z., 9e année, Orléans

L’éducation va beaucoup plus loin qu’un cours de mathématiques et de français, c’est un pas vers l’évolution. Cette vision ne sera instaurée que si nous réussissons à mettre en place un climat d’acceptation et d’ouverture d’esprit dans les écoles. C’est pour avoir une société dans laquelle tout le monde est inclus que je suis membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) et impliquée dans le monde politique depuis des années. Nous devons changer les choses, et nous pouvons le faire! Je pense que nous avons tous la capacité de travailler et de vivre ensemble malgré nos différences. Nos différentes cultures ou orientations sexuelles doivent être, pour nous, une richesse! Je suis Yasmine, étudiante au programme du Baccalauréat International, et je désire faire de nos écoles un endroit où nous nous sentons toutes et tous acceptés. Mon but est de vous convaincre que vous êtes capable de changer, il suffit seulement d’y croire!


Emma S., 10e année, Kingston

Emma S., 10e année, Kingston

J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que je suis passionnée par la politique et par les différentes formes de gouvernance par les élèves et que je veux faire entendre ma voix. Mon rêve est de devenir avocate ou représentante élue et de servir notre pays à Ottawa. J’ai un handicap visuel grave qui rend mon parcours scolaire laborieux, et je pense que faire partie du CCME me permettra de faire connaître mon expérience concernant mon apprentissage et ma participation à la vie scolaire en tant que personne ayant un handicap physique. Je comprends le sentiment de nombreux élèves qui ont l’impression qu’ils n’ont pas leur place dans les activités scolaires régulières et qui se sentent marginalisés et sans voix. Je veux que les écoles soient des communautés inclusives et à l’écoute qui attachent de l’importance aux talents et contributions de chaque élève et qui reflètent la diversité des élèves dans les programmes et les choix qu’elles offrent.


Alina, A., 11e année, Kingston

Alina, A., 11e année, Kingston

En tant que jeune Ontarienne, je crois à notre potentiel, en tant qu’élèves, d’apporter dans notre communauté les changements que nous souhaitons. Ces changements, notre rôle de leader et notre pouvoir de prendre des décisions de façon autonome commencent au sein du système d’éducation, qui, selon moi, doit répondre aux besoins de tous les élèves, quels que soient leur âge et leurs parcours. Ces changements devraient mener à des progrès profonds, qui s’étendent au monde hors de la classe. Comme Nelson Mandela l’a dit : « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ». Je crois que le Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) donne aux élèves la voix dont ils ont besoin pour exprimer leurs convictions et qu’il permet aux jeunes de contribuer au succès et à l’évolution futurs de la communauté au sens large, surtout en éducation. J’ai hâte d’écouter d’autres points de vue et opinions sur différents sujets au sein du CCME et de donner mon avis aussi!


Anika Ines B., 11e année, Ottawa

Anika Ines B., 11e année, Ottawa

Bonjour! Je m’appelle Anika et je suis en 11e année à Ottawa. Je veux faire en sorte que la voix des élèves soit entendue, et j’ai très hâte de travailler avec d’autres élèves de l’Ontario. Je participe activement au conseil des élèves de mon école et j’ai récemment été élue élève-sénatrice afin de représenter mon école au niveau du conseil scolaire. Je crois que les changements les plus importants surviennent lorsque les gens collaborent, et c’est pourquoi j’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves. Pendant trop longtemps, l’opinion et la voix des jeunes ont été négligées, et je pense qu’il est important que les élèves s’expriment et demandent qu’on passe à l’action parce que NOUS POUVONS changer les choses, dans notre communauté et dans le monde.


Anne H., 11e année, Ottawa

Anne H., 11e année, Ottawa

Salut, je me présente : Anne. Je suis une élève d’Ottawa, fière Franco-Ontarienne, et j’ai extrêmement hâte de participer au Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME). Dans mon école, j’essaie de m’impliquer le plus que je peux, que ce soit en tant que membre de multiples comités, vice-présidente du conseil des élèves, sénatrice auprès de mon conseil scolaire, personne-contact de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) ou simplement comme élève. J’ai posé ma candidature au CCME pour plusieurs raisons. D’abord, je veux discuter des difficultés auxquelles font face les écoles et les élèves francophones en Ontario. De plus, j’aimerais parler de l’importance de l’éducation artistique dans les écoles de l’Ontario. Chaque école devrait avoir assez de ressources pour encourager les élèves voulant s’exprimer à travers les arts, afin qu’ils puissent investir dans leur environnement scolaire. J’ai très hâte de pouvoir travailler avec les autres jeunes de l’Ontario pour parler d’enjeux qui nous préoccupent.


Ken, S., 12e année, Ottawa

Ken, S., 12e année, Ottawa

J’ai voulu m’impliquer au sein du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME), car je suis convaincu que les jeunes, dont je souhaite être porte-parole, ont une voix importante à apporter dans leur apprentissage.

En tant que membre impliqué de ma communauté, je comprends les défis associés à l’accès à une éducation et un apprentissage enrichissants pour ceux qui vivent dans les projets de logements communautaires. C’est d’ailleurs pour cela que je cherche activement à améliorer les conditions d’apprentissage dans ces communautés, et je suis certain que le CCME y jouera un rôle clé. Combattre les discriminations envers les minorités raciales, ethniques, ou sexuelles dans le milieu scolaire est aussi un enjeu qui me tient à cœur immensément, tout comme les conditions d’adaptation pour les immigrants et réfugiés.

Au fond, je suis convaincu que l’école publique peut être un milieu ou tous peuvent prospérer, et c’est en quête de cet idéal que j’ai voulu faire partie du CCME.


Nicholas R., 12e année, Ottawa

Nicholas R., 12e année, Ottawa

J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce que je crois fermement à l’importance de la littératie. On a démontré le rapport entre les faibles compétences en littératie et la pauvreté, les problèmes de santé et un taux de chômage élevé. Au cours des deux dernières années, j’ai travaillé avec une organisation nommée Collège Frontière pour aider les enfants à acquérir des compétences en numératie et en littératie et à s’intégrer à la société. Au cours de ces séances, les enfants sont capables de développer les compétences en littératie nécessaires pour apprendre et s’épanouir. J’ai pu observer personnellement à quel point il peut être difficile de réussir lorsqu’on n’a pas les aptitudes adéquates. Tout le monde a le droit d’apprendre. En tant que membre du CCME, je continuerai de promouvoir l’importance de la littératie et d’essayer de faire en sorte que tous les élèves aient accès à des ressources appropriées.


Tehaienkwarentos (Tanka) T., 12e année, Akwesasne

Tehaienkwarentos (Tanka) T., 12e année, Akwesasne

Bonjour, je m’appelle Tehaienkwarentos et je fais partie du clan des Ours de la Première Nation mohawk d’Akwesasne. Je suis en 12e année à Cornwall. Je me considère comme un élève extraverti et je participe au conseil des élèves et au sénat des élèves. J’ai présenté ma candidature au Conseil consultatif ministériel des élèves parce que j’ai occupé un rôle de leadership au cours des trois dernières années à l’école secondaire et que j’ai beaucoup aimé ce rôle. Je pense que, grâce à mon parcours, je peux apporter un point de vue différent sur le système d’éducation de l’Ontario, en puisant dans ma culture et mon expérience. Depuis mon enfance, mon modèle a toujours été ma grand-mère. C’est une femme exceptionnelle qui prouve constamment que tout est possible lorsqu’on y met du sien. J’ai eu la chance de travailler avec de formidables mentors qui m’ont appris à être la personne que je suis aujourd’hui.


Région de Thunder Bay

Jackson C., 8e année, Keewatin

Jackson C., 8e année, Keewatin

Bonjour, je m’appelle Jackson. Je suis Métis et élève en 8e année à Kenora. J’aime faire du sport et passer du temps avec mes amis. J’aime le hockey mineur et les ligues de sport scolaires. Les mathématiques sont ma matière préférée à l’école. J’envisage de devenir enseignant au secondaire et j’aimerais en apprendre plus sur le système d’éducation de l’Ontario. Je me suis joint au Conseil consultatif ministériel des élèves pour contribuer à changer les choses et pour m’assurer que le Ministère entend l’opinion des élèves du Nord de l’Ontario. J’aimerais aussi faire en sorte que l’éducation publique offre de l’aide et des possibilités à tous les élèves et réponde à leurs besoins où qu’ils se trouvent. Je pense qu’il est important que les élèves aient l’occasion de donner leur avis au sujet de leur éducation. J’ai hâte de rencontrer les élèves de tout l’Ontario qui sont aussi membres du CCME.


Angeline R., 9e année, Fort Frances

Angeline R., 9e année, Fort Frances

Bonjour, je m’appelle Angie et j’habite à Fort Frances qui est une petite ville du Nord-Ouest de l’Ontario, proche de la frontière manitobaine, dans le fuseau horaire du Centre. J’aime les sports et j’en pratique plusieurs : le patinage artistique, le basketball, le ski et l’athlétisme. J’aime aussi la musique et la science. Je suis heureuse d’être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME), et j’espère pouvoir donner une voix aux élèves des régions du Nord et faire connaître les difficultés propres aux petites communautés. Je souhaite aussi avoir l’occasion de discuter de mes idées avec d’autres élèves de toute la province. J’ai hâte de collaborer avec les autres membres du CCME pour tenter d’améliorer la vie en Ontario.


Emma H., 9e année, Thunder Bay

Emma H., 9e année, Thunder Bay

Je voulais faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME), car je trouve que la voix des élèves est rarement entendue. En étant membre du CCME, je pourrai faire entendre la mienne pour raconter mon vécu et apporter la perspective du Nord. En tant que jeune Métisse qui aime les arts et les nouvelles expériences, je pense que je pourrai apporter au CCME une perspective unique.


Région de Toronto

Liam G., 8e année, Mississauga

Liam G., 8e année, Mississauga

Je m’appelle Liam et j’habite à Mississauga, qui est une ville où vivent beaucoup de familles. Je suis très heureux d’être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME), où j’espère pouvoir partager ce que j’ai vécu durant mon cheminement scolaire. J’espère que je pourrai ainsi contribuer aux progrès et à la réussite des futures générations d’élèves. Depuis que je suis petit, j’ai toujours été fasciné par les grands leaders comme Mahatma Gandhi, Nelson Mandela et le pape François. Leurs idées et leurs philosophies m’ont grandement guidé dans mes talents d’orateur et de défenseur de justice sociale. Je suis passionné par plusieurs questions, comme l’égalité, la diversité et l’inclusion religieuse, des sujets qui ont une grande place dans mon milieu scolaire. C’est d’ailleurs pour ces raisons que j’ai voulu devenir membre du CCME. Mes voyages dans plusieurs pays avec ma famille et mes amis m’ont aidé à former mon propre point de vue sur l’éducation pratique.


Luka S., 8e année, Oakville

Luka S., 8e année, Oakville

Je suis très content de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME), car c’est important que les élèves puissent se faire entendre et exprimer leurs préoccupations. C’est ainsi qu’on créera des écoles sécuritaires où les élèves seront heureux. Mon but est de faire en sorte que les écoles soient des lieux sûrs, où les élèves n’ont rien à craindre et où ils se sentent à l’aise. Étant un élève gai, je sais que ce n’est pas facile pour les élèves LGBTQ+. J’ai moi-même été témoin d’intimidation et j’en ai aussi fait l’objet, et je trouve que c’est inacceptable. J’ai voulu devenir membre du CCME parce que je veux lutter contre l’homophobie et le racisme. Par ailleurs, je comprends comment se sentent les élèves qui ont des difficultés à l’école car moi-même j’ai un plan d’enseignement individualisé et je sais que ce n’est pas facile lorsqu’on fait de son mieux et qu’on n’a pas les résultats voulus. J’espère que mon expérience pourra servir au gouvernement pour qu’il aide les enfants à exceller et à atteindre leur plein potentiel.


Sanya S., 8e année, Guelph

Sanya S., 8e année, Guelph

Je suis vraiment heureuse et honorée d’être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME)! Je suis convaincue que chaque élève a droit à l’inclusion et à l’équité. Je veux être le porte-parole des élèves qui n’ont pas la possibilité de parler de leurs difficultés à l’école. J’ai découvert ma passion pour apporter des changements dans mon milieu scolaire en participant à des programmes centrés sur l’équité. Grâce à ces programmes, j’ai pu sensibiliser ma communauté scolaire aux enjeux qui touchent le monde entier et transmettre ma motivation à agir et à faire bouger les choses. J’ai aussi eu la grande chance de pouvoir aider les personnes qui ne sont pas en mesure de faire connaître leurs besoins elles-mêmes. En tant que membre du CCME et avec l’aide de mes camarades, j’espère aider les élèves à voir qu’ils ont les moyens de changer le système d’éducation et j’espère aussi leur donner la confiance nécessaire pour qu’ils volent de leurs propres ailes leur vie durant.


Alice C., 9e année, Oakville

Alice C., 9e année, Oakville

Comme élève de 9e année et future élève au baccalauréat international, j’ai appris grâce aux nombreuses expériences que j’ai vécues, dans mes classes, mes programmes et les conseils scolaires que j’ai fréquentés, que l’aspect le plus important de la vie scolaire est un bon milieu. Je ne remercierai jamais assez les enseignantes et enseignants bienveillants qui m’ont encouragée à dépasser mes limites et à cultiver mon amour du débat et des mathématiques. À l’école, je fais partie du comité organisateur de l’équipe de débat et je suis membre du club DECA et du club d’art oratoire. En dehors de l’école, j’aime jouer de la musique et je participe souvent à des concours d’entrepreneuriat. En devenant membre du Conseil consultatif ministériel des élèves, j’aimerais représenter mes pairs qui souhaitent améliorer leur expérience au secondaire et, à cette fin, je veux favoriser les activités parascolaires, proposer des méthodes d’apprentissage plus souples et briser les préjugés rattachés à la santé mentale. Grâce à la communication et aux échanges, j’espère pouvoir améliorer le quotidien des élèves des écoles secondaires de l’Ontario.


Ayana S., 9e année, Mississauga

Ayana S., 9e année, Mississauga

Je me considère comme une jeune élève curieuse et j’aspire à faire entendre ma voix pour apporter des changements concrets dans ma communauté. En 2016, j’ai été page à l’Assemblée législative de l’Ontario, où j’ai découvert l’importance d’être un leader et d’amener les autres à le devenir. Cette année, je fais partie du comité de la Student Writer’s Guild, le comité de rédacteurs de mon école, et de l’International Baccalaureate Student League. Je fais aussi partie de l’équipe FIRST Robotics, du club de mathématiques, du club DECA et du club Duke of Edinburgh.

J’ai soumis ma candidature car je crois en l’importance de donner aux jeunes le pouvoir d’agir. Mais pour y arriver, il faut d’abord offrir à chaque élève, et de façon équitable, la possibilité de trouver la voie qui lui convient le mieux. Je me réjouis à l’idée de travailler avec mes camarades et de collaborer avec eux pour faire des écoles des milieux où les élèves se sentent respectés et valorisés et où ils reçoivent une éducation de qualité.


Daniel O., 9e année, Mississauga

Daniel O., 9e année, Mississauga

Bonjour, je m’appelle Daniel. Je suis né à Mississauga et j’y ai aussi grandi. Cette année, j’ai soumis ma candidature pour être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je sais qu’à l’école les jeunes font face à des problèmes physiques et mentaux. Par exemple :

    • Se faire dire qu’on peut changer de cours si c’est trop difficile, mais quand on veut s’inscrire à un autre cours on nous dit que les classes sont surchargées;
    • Ne pas pouvoir élire directement les élèves conseillères et conseillers, parce qu’ils sont élus par un autre groupe d’élèves;
    • Ne pas pouvoir avoir accès à des soutiens en santé mentale si un autre type de service ne nous a pas recommandé;
    • Voir l’avenir des élèves être lentement compromis par une multitude de politiques qui compliquent leur vie.

Je pense qu’en tant que jeunes élèves évoluant tous dans le même système d’éducation, nous pouvons joindre nos efforts afin que le système d’éducation de l’Ontario puisse exceller. Après mes études secondaires, je veux devenir avocat spécialisé dans le droit des sociétés et ouvrir mon propre cabinet sur la rue Bay.


Umar Y., 9e année, East York

Umar Y., 9e année, East York

Bonjour. Je m’appelle Umar. Je suis en 9e année dans une école du Toronto District School Board. Je vis à Toronto et j’ai immigré au Canada avec ma famille en mars 2013. Je suis très content d’être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves. J’ai posé ma candidature parce que je veux améliorer le financement et le système d’éducation des écoles ontariennes. Je suis un vrai mordu de sciences et de mathématiques, et je voudrais que ces matières soient une priorité du curriculum. Ce sont des matières très importantes, car elles permettent le progrès humain au 21e siècle. J’espère de tout cœur que moi et mes camarades réussirons à changer les choses.


Jack L., 10e année, Etobicoke

Jack L., 10e année, Etobicoke

J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) parce qu’il me semble que c’est un excellent forum si je veux apporter un changement dans ma communauté scolaire. J’ai souvent l’impression que la voix des élèves n’est pas entendue, et je pense qu’en tant que membre du CCME, je pourrai faire connaître des idées et aborder des questions qui, sinon, passeraient inaperçues. Je veux mettre à profit mon expérience dans plusieurs rôles de leadership pour aider à faire des écoles des milieux sûrs, accueillants et valorisants. Les écoles sont essentielles à l’épanouissement et à l’autonomie des élèves. Notre province est pleine de jeunes exceptionnels talentueux, et il est primordial que les écoles fassent tout en leur pouvoir pour les amener à devenir les leaders de demain. J’espère aider les élèves de toute la province et faire partie d’un projet plus grand que moi.


Lex H., 10e année, Toronto

Lex H., 10e année, Toronto

J’ai voulu devenir membre de CCME parce que j’aimerais pouvoir influencer le système d’éducation. J’ai vu des camarades perdre de l’intérêt pour les études, et je crois que les écoles devraient miser sur des formules interactives pour favoriser la motivation. Les élèves apprendraient davantage s’ils participaient à des activités pratiques d’apprentissage, qu’elles touchent aux arts, aux sports ou aux technologies. Dans mon cas, l’art et le sport m’aident à me ressourcer – une de mes œuvres est d’ailleurs exposée à l’heure actuelle à Imago Mundi, en Italie. Je joue au baseball dans une ligue AAA, je fais de la course sur piste et je pratique un art martial appelé okichitaw. De plus, j’ai fait partie de la Fédération des associations du sport scolaire de l’Ontario et des Ontario Aboriginal Summer Games, et je suis membre de l’équipe ontarienne pour les Jeux autochtones de l’Amérique du Nord. Je suis bénévole auprès d’enfants ayant des besoins particuliers, et je fais du canot, de la randonnée et du camping avec ma famille. Je pense que pour se sentir bien dans leur peau et leur tête, les élèves doivent bouger. Mes priorités sont la démotivation scolaire, la justice sociale, les élèves ayant des besoins particuliers, les arts et les perspectives autochtones.


Rakeeb H., 10e année, Scarborough

Rakeeb H., 10e année, Scarborough

Je m’appelle Rakeeb, j’habite à Toronto et je voudrais m’inscrire au baccalauréat international. Je me suis toujours intéressé à l’éducation et, en particulier, à la prise de parole des élèves. J’ai d’ailleurs activement travaillé à faire entendre leur voix en participant à des comités d’élèves et à des initiatives que j’ai lancées à l’extérieur de l’école avec l’aide d’autres personnes. Quand je ne me consacre pas aux causes qui me tiennent à cœur, j’adore faire du sport : je pratique le rugby à sept et à quinze, l’athlétisme et le basketball. J’aime aussi jouer du piano, du violoncelle et de la guitare. Comme membre du Conseil consultatif ministériel des élèves, j’espère pouvoir apporter mes idées et susciter un intérêt pour les aspects du système d’éducation qui, selon moi, gagneraient à être améliorés. Je pense entre autres à l’intégration de nouvelles matières au curriculum normalisé, comme la littératie financière, le secourisme et les sciences de l’environnement.


Breana D., 11e année, Etobicoke

Breana D., 11e année, Etobicoke

Je suis une élève au programme de baccalauréat international à mon école secondaire et je suivais auparavant le programme intensif de français. Je suis membre exécutive du club DECA et la fondatrice du club Parce que je suis une fille à mon école secondaire. J’ai voulu devenir membre du Conseil consultatif ministériel des élèves pour pouvoir créer un milieu d’apprentissage plus stimulant pour les élèves de toutes les années. En tant que membre, mon objectif est de trouver un moyen pour que les élèves puissent transmettre efficacement leurs commentaires aux enseignants et pour qu’ils puissent développer de meilleures relations avec ces derniers. Je veux faire en sorte que chaque élève ait l’occasion d’atteindre son plein potentiel. Je tiens au principe d’équité et je souhaite créer un milieu scolaire et social inclusif.


Christina A., 11e année, Georgetown

Christina A., 11e année, Georgetown

Je m’appelle Christina. Je suis une élève de 11e année à Georgetown. J’ai été nommée élève conseillère du Halton Catholic District School Board et je dirige actuellement le sénat des élèves de mon conseil scolaire. Je suis vraiment contente de faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves parce que je crois que nous, les élèves, sommes les personnes les plus concernées par l’éducation en Ontario et que notre voix doit être entendue. J’ai hâte de discuter avec d’autres personnes qui partagent ma passion pour les différents aspects de notre éducation.


Ghaid A., 12e année, Mississauga

Ghaid A., 12e année, Mississauga

Je m’appelle Ghaid, et je serai étudiante à l’université à partir de septembre 2017. Après avoir moi-même fait l’objet d’intimidation et m’en être sortie, combattre l’intimidation et faire de chaque école un milieu d’apprentissage sécuritaire font maintenant partie de mes objectifs. De plus, après avoir remarqué un net écart entre les garçons et les filles dans ma classe de programmation informatique, j’ai commencé à encourager les filles à s’orienter vers des domaines à prédominance masculine. Ce sont ces deux expériences qui m’ont motivée à poser ma candidature pour être membre du Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME). Je pense qu’on peut dire qu’on a réussi lorsque les leaders de la communauté, les éducateurs et les élèves collaborent pour améliorer le système d’éducation. En plus d’être élève, je suis entrepreneure, humanitaire et archère de compétition. J’ai démarré de nombreuses initiatives, et, dans mon école, je participe au club de STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques), aux initiatives contre l’intimidation et aux activités d’art oratoire. Je suis honorée et très heureuse de faire partie du CCME!