Prix du premier ministre pour la tolérance dans les écoles

Lauréats du Prix du premier ministre pour la tolérance dans les écoles 2015-2016


Annunciation of Our Lord Catholic Elementary School, Hamilton

Hamilton-Wentworth Catholic District School Board

Nouvelle école, sentiment de collégialité renouvelé

L’Annunciation of Our Lord Catholic Elementary School a indiqué que sa principale priorité était de promouvoir un sentiment de sécurité et d’appartenance à la communauté. Avec un accroissement de son effectif de 35 pour cent depuis 2010, l’école faisait face à des difficultés pour promouvoir ce sentiment et renforcer la culture de l’école. Afin d’établir un climat positif, elle a mis en œuvre les initiatives suivantes :

  • Assemblée T.E.A.M. (Together Everyone Achieves More) : Pour démarrer la semaine sur une note positive, chaque lundi matin, tous les membres du personnel et tous les élèves se réunissent. Ces assemblées sont l’occasion de montrer les talents et les intérêts des élèves et de souligner le travail de leurs clubs et équipes. Elles permettent aussi aux élèves de démontrer les valeurs d’inclusion et leur force de caractère.
  • Équipe Action-santé (Health Action Team) : En collaboration avec l’infirmière-hygiéniste, l’équipe a organisé des activités dans toute l’école en vue de promouvoir les liens vitaux entre le bien-être physique et mental des élèves, leur réussite et leur estime de soi : journées de marche à l’école, activités durant la récréation, séances de yoga et campagnes d’affichage contre le tabagisme.
  • Conquérir par la bienveillance (Conquer It With Kindness) : Cette campagne a été l’événement marquant d’une série d’initiatives contre l’intimidation menées à l’école. Grâce à une commandite de l’organisme Kill It With Kindness et du Physical Literacy Project, l’école a installé un banc de l’amitié et peint un cercle de résolution des différends dans la cour, pour aider les élèves à se faire des amis et à régler leurs différends durant les récréations.

Grâce à ces efforts, l’école est devenue un véritable carrefour, appuyé par un solide engagement des élèves, des familles et des partenaires communautaires. Les parents se sont portés volontaires en plus grand nombre pour participer aux activités scolaires, ce qui a permis à l’école d’organiser des activités de célébration et de sensibilisation, ainsi que des campagnes de charité et de justice sociale au bénéfice des refuges, des résidences pour personnes âgées et des organismes communautaires de la localité.


Bishop Tonnos Catholic Secondary School, Ancaster

Hamilton-Wentworth Catholic District School Board

Créer un milieu scolaire bienveillant par la voix des élèves

Les résultats du sondage sur le climat scolaire de 2010 ont révélé à la direction de l’école la nécessité de se pencher sur les problèmes d’intimidation et de harcèlement que vivaient les élèves. L’école a pris des mesures décisives pour établir un milieu scolaire bienveillant et positif.

  • Titans for Titans : Ce groupe d’élèves leaders a suivi le cours Éducation au respect de la Croix-Rouge en vue de devenir des facilitateurs en matière de prévention de l’intimidation. Les Titans ont organisé des assemblées scolaires, des sommets et des journées de réflexion et créé des annonces et des vidéos afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies utilisables par leurs pairs pour dénoncer l’intimidation ou empêcher qu’elle se produise.
  • Sommet de prise en charge pour les filles : 20 élèves leaders chez les filles ont planifié et animé un sommet en réponse au problème d’intimidation particulier que connaissaient les filles de l’école. Ce sommet a rassemblé une centaine de filles, qui ont discuté de sujets comme l’image corporelle, la confiance en soi, les médias sociaux et la pression de conformité, et leur a inspiré des idées de changement positif dans leur milieu scolaire.
  • Réunions informelles sur la sécurité à l’école (Safe@School) : L’école Bishop Tonnos a tenu deux assemblées pour présenter les résultats des sondages sur le climat scolaire de 2010 et de 2013 à l’ensemble des élèves. Ces assemblées ainsi qu’un forum de discussion dirigé par les élèves ont été une tribune pour les élèves qui ont pu exprimer leurs préoccupations et participer au processus de rétroaction sur les données recueillies par l’école.

Ces activités ont fourni aux élèves de l’école un moyen de faire connaître les réussites mais aussi les questions préoccupantes et les mesures à prendre pour établir une communauté scolaire sécuritaire et inclusive. L’intimidation a sensiblement diminué à l’école et le groupe Titans for Titans a reçu une mention de la Croix-Rouge, du Réseau pour la participation de relations saines et l’élimination de la violence (PREVNet) et de la Catholic Education Foundation of Ontario pour l’excellence de ses activités de prévention de l’intimidation dirigées par les élèves.


Brookville Public School, Campbellville

Halton District School Board

La bienveillance est partout à l’école

Les récents sondages sur le climat scolaire ont révélé qu’un nombre important d’élèves de l’école, située dans un milieu rural, faisaient l’objet d’intimidation. La direction a pris des mesures : elle a formé les élèves à reconnaître et à signaler les incidents d’intimidation et les a aidés à comprendre ce qu’est la bienveillance.

  • Alliés (Allies) : Un groupe d’élèves de la 6e à la 8e année a reçu une formation pour reconnaître les comportements intimidants et adopter des mesures de prévention et d’intervention. Les Alliés aident leurs pairs à régler leurs différends et à prévenir l’intimidation dans la cour d’école et dans un lieu sûr, la Salle des Alliés. Durant la Semaine de la sensibilisation à l'intimidation et de la prévention, les Alliés ont visité chaque classe de l’école pour animer des discussions et des activités sur les comportements positifs.
  • Campagne de bienveillance de décembre : l’école a lancé sa campagne avec une lecture de How to Fill a Bucket (Comment remplir un seau) dans toutes les classes. Les élèves ont coordonné des campagnes de collecte d’aliments, de jouets et de vêtements chauds, au bénéfice de la communauté. L’école a aussi participé au Défilé du Père Noël de Campbellville, où les élèves ont remis des messages bienveillants aux spectateurs.
  • Partenariats communautaires : L’école a organisé des salons d’information sur la santé mentale et le bien-être, auxquels ont participé des exposants de la collectivité, et qui ont servi à montrer des projets d’élèves et des présentations sur des sujets comme l’art d’être parent, la résilience des élèves et la gestion des émotions. L’école a utilisé le programme Kelso’s Choices et le modèle des remplisseurs de seau et a fait équipe avec Girls Inc. et son conseiller pour les jeunes et les enfants, afin d’aider les élèves à développer leur habileté socio-émotionnelle.

Au cours de la dernière année, l’aide additionnelle apportée par les Alliés à la lutte contre l’intimidation a contribué à une réduction de 45 pour cent des renvois au bureau de la direction pour des conflits dans la cour d’école et a réduit de moitié le nombre d’élèves qui ont signalé avoir fait l’objet d’intimidation au cours du mois dernier. En misant sur la bienveillance et le service, l’école a contribué à créer un milieu positif, où les élèves travaillent fort, se comportent bien et font bouger les choses (devise : Work Hard, Be Nice, and Make A Difference).


École secondaire publique L'Héritage, Cornwall

Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario

Acceptation et extériorisation pour tous

Située juste au nord de la réserve des Mohawks d’Akwesasne, l’école L'Héritage compte dans sa communauté scolaire de nombreux élèves autochtones. L'école a mené de nombreux projets dans le domaine des arts, des langues et d’autres matières du curriculum dans le but d’encourager les élèves à réfléchir aux expériences vécues par les peuples autochtones. Une transformation s’est opérée à l’école grâce aux activités suivantes.

  • Le projet Initiative autochtone : Ce projet comporte des activités axées sur l’éducation et l’expression artistique autochtones. Des artistes des Premières Nations, métis et inuits ont rencontré les élèves pour leur présenter leurs œuvres et partager leurs expériences. Un voyageur métis, notamment, est venu démontrer comment se construit un canot. Ces activités ont permis aux élèves de discuter de questions comme la résilience culturelle et le système des pensionnats et ont suscité chez eux des attitudes d’appréciation, d’acceptation et d’inclusion.
  • Sommet LA TÊTE HAUTE de la Commission de la santé mentale du Canada : L’école a envoyé entre 10 et 15 élèves à ce sommet, qui faisait partie d’une campagne nationale visant à aider les jeunes à mobiliser leurs pairs contre la stigmatisation associée à la maladie mentale.
  • Projet d’apprentissage par l’expérience : Comme condition de délivrance de leur diplôme d’études secondaires, les élèves de l’école effectuent un projet d’apprentissage expérientiel afin de démontrer qu’ils comprennent ce qu’est la pensée créative et l’importance d’adopter des habitudes saines et de faire du bénévolat . Ces projets procurent aux élèves un véritable sentiment d’accomplissement, en les rendant plus aptes à résoudre des problèmes et en renforçant leur persévérance et leur aptitude à collaborer.

Les élèves de l’école se montrent plus participatifs depuis qu’ils prennent part à ces projets et à des activités de bienfaisance et de justice sociale. Les améliorations observées ont suscité des compliments de la part de membres de la collectivité, qui ont remarqué le climat accueillant et bienveillant de l’école ainsi que l’attitude d’ouverture maintenant démontrée par les élèves.


Fairwood Public School, Keswick

York District School Board

Les multiples facettes de la réussite

La Fairwood Public School accueille bon nombre d’élèves qui ont un risque plus élevé d’avoir des problèmes de santé mentale et de comportement. Consciente que sa tâche première est de mobiliser tous les élèves et de leur fournir ce dont ils ont besoin pour apprécier l’école et réussir, la direction de l’école a fait équipe avec différentes organisations en vue de soutenir les élèves au moyen des initiatives suivantes.

  • Le Leadership Studio de Muskoka Woods et Trails Youth Initiatives : En collaboration avec les deux organisations, l’école a élaboré un programme de sensibilisation visant à préparer les élèves les plus vulnérables à réussir la transition du palier élémentaire au palier secondaire. Le programme mise à la fois sur une formation à l’extérieur et des activités en classe, qui aident les élèves à acquérir la résilience et l’habileté socio-émotionnelle dont ils auront besoin pour évoluer dans le milieu scolaire secondaire.
  • Organismes communautaires : En collaboration avec Covenant House, Triple P Parenting, l’Association canadienne pour la santé mentale et d’autres intervenants, l’école a tenu des activités de renforcement de la résilience. Elle a organisé une kermesse annuelle, un déjeuner communautaire, des programmes de goûters et de déjeuners ainsi que des collectes d’aliments et de manteaux.
  • Autre activité à l’école : Programme de pratiques réparatrices mené à l’échelle de l’école pour promouvoir des interactions sociales respectueuses, dans lequel un espace réservé est mis à la disposition des élèves pour recevoir l’aide d’adultes à l’heure du dîner ou de la récréation afin de résoudre des conflits et de rétablir des relations.

La volonté ferme de l’école de favoriser la réussite de tous les élèves a permis des améliorations constantes dans le rendement scolaire, mesurées par l’OQRE. De nombreux élèves disent aimer l’école et se sentir bien appuyés dans leur apprentissage. Les parents et les partenaires communautaires félicitent l’administration et le personnel dévoués de l’école pour promouvoir un milieu plus bienveillant et inclusif, où les élèves font des progrès à bien des égards.


Fenelon Falls Secondary School, Fenelon Falls

Trillium Lakelands District School Board

Pour un plus grand sentiment d’accomplissement et d’appartenance

L’établissement d’une culture scolaire positive commence par la promotion de comportements positifs et du bien-être chez les élèves. C’est dans cette optique que la Fenelon Falls Secondary School a offert les activités suivantes.

  • Programmes récréatifs et pédagogiques axés sur la bonne santé physique, mentale et spirituelle. Afin de hausser le degré de participation et de bien-être des élèves, l’école a tenu une semaine de la santé mentale, un carnaval d’hiver et une semaine du bien-être comprenant des activités comme le patinage à l’heure du dîner, des conférences sur l’image corporelle positive, des séances de cinothérapie et d’autres activités.
  • En soirée, une séance d’information avec conférenciers invités sur les connaissances financières a rassemblé des parents et des élèves de tout le conseil scolaire Trillium Lakelands District School Board. Cette activité a été organisée à la suite d’observations formulées par le conseil des parents.
  • Le programme LINK met en relation des nouveaux élèves de 9e année avec des mentors des classes supérieures. Il en a résulté une amélioration du rendement scolaire, le développement de nouvelles relations positives entre les élèves ainsi qu’un plus grand nombre de visites d’élèves à la bibliothèque « pour le plaisir de lire ».

Grâce au milieu scolaire positif et favorable qui a été établi, il y a beaucoup moins d’absences répétées d’élèves en 9e année, et le nombre de suspensions en raison de gestes de violence et de menace a chuté de plus de 60 pour cent. En plus d’avoir réussi à instaurer une culture d’appartenance et de participation, l’école a aussi obtenu un excellent taux de réussite au Test provincial de compétences linguistiques (TPCL), qui était supérieur à la norme provinciale et à celui de toutes les autres écoles du conseil scolaire. Les élèves et les membres du personnel observent une diminution sensible des comportements homophobes et, en parallèle, une augmentation du sentiment de sécurité et de tolérance chez les élèves.


H.A. Halbert Junior Public School, Scarborough

Toronto District School Board

Un esprit sain dans un corps sain, gage de réussite

Tout en desservant une collectivité diversifiée, la H.A. Halbert Junior Public School offre des programmes pour élèves autistes et présentant des troubles d’apprentissage et mène un projet pilote pour élèves sourds et malentendants au niveau de la maternelle et du jardin d’enfants. L’école a élaboré une stratégie globale de santé et de bien-être, estimant que les enfants réussissent mieux, tant sur le plan scolaire qu’en général, s’ils sont en santé et se sentent en confiance et en sécurité. Afin de régler des problèmes de comportement, l’école a pris des mesures pour aider les élèves à mieux contrôler leurs émotions et à gérer les différends :

  • Le personnel scolaire a suivi une formation sur des stratégies visant à prévenir l’intimidation et le harcèlement des personnes transgenres et non-conformes à un genre afin de lutter contre les stéréotypes et l’intimidation fondés sur le genre. Le personnel enseignant et les élèves ont trouvé ensemble des moyens d’agir et de traiter les autres avec bienveillance.
  • Jumelage d’élèves avec des élèves du secondaire ayant reçu une formation de mentorat sous l’égide de l’organisme Grands Frères et Grandes Sœurs. Les élèves plus âgés entretiennent avec les plus jeunes une relation positive et organisent pour eux des activités axées sur le sport et les saines habitudes de vie.
  • Programme de collations biologiques saines et de jardin communautaire. Le programme de collations a été adopté par 95 pour cent des familles et le jardin communautaire a produit sa première récolte en septembre 2015. En plus de ces programmes de saine alimentation, l’école a organisé des semaines du bien-être et des ateliers sur l’alimentation et sur différents thèmes liés à la santé physique et mentale.

En suscitant chez ses élèves de la compréhension et de l’empathie envers les différences, l’école a apporté de nombreux changements positifs, comme la réduction considérable du nombre d’incidents d’intimidation et de suspensions. L’école s’attache maintenant à améliorer les compétences interpersonnelles et les aptitudes d’apprentissage des élèves, en fonction des mentions portées sur les bulletins scolaires des élèves.


St. Anne Catholic High School, Belle River

Windsor-Essex Catholic District School Board

Promouvoir l’inclusion et la tolérance

Après avoir vécu une période difficile où des messages de transphobie et d’homophobie avaient été diffusés sur les réseaux sociaux des élèves et sous forme de graffiti sur les murs de la propriété, la direction de l’école a pris des mesures décisives pour établir un milieu sécuritaire, inclusif et accueillant pour les élèves. L’école a fait la promotion d’un comportement positif et de la tolérance au moyen des activités suivantes :

  • Alliance gai-hétéro (AGH) : L’AGH de l’école a joué un rôle déterminant dans la lutte contre les attitudes négatives et la discrimination et la sensibilisation aux problèmes des LGBTQ dans le milieu scolaire. En partenariat avec d’autres clubs scolaires et des organismes communautaires comme Windsor PRIDE, l’Alliance a organisé des événements visant à susciter un dialogue et des attitudes positives dans la communauté scolaire.
  • Poésie en action : Pour favoriser l’extériorisation, l’école a tenu un symposium de récital de poésie, qui a permis aux élèves et à des poètes de renom d’explorer la culture et l’identité des peuples des Premières Nations, des Métis et des Inuits. L’équipe d’élèves de Poésie en action a ensuite participé à un concours régional et s’est produite à des assemblées et à des rassemblements communautaires.
  • The Saints Soar: Ce programme favorise le bien-être du cœur, de l’esprit et du corps par des activités axées sur la santé mentale positive, l’acquisition d’une image corporelle positive, la saine alimentation, la prévention de la toxicomanie, la pleine conscience, la logique décisionnelle et la gestion du stress. Chaque semaine, la « Minute de santé mentale » et des activités comme la messe de mobilisation visent à créer un milieu scolaire plus sécuritaire et à renforcer la résilience des élèves.

Par leurs efforts, le personnel et les élèves de l’école ont contribué à diminuer considérablement les actes d’intimidation et les mesures disciplinaires conséquentes. Pas moins de 92 pour cent des élèves disent se sentir en sécurité à l’école. Dans le corridor, une murale tridimensionnelle résume les bons résultats obtenus par l’école avec le slogan « Everyone Belongs » (Une place pour tous).


St. Francis Xavier Catholic Elementary School, Stoney Creek

Hamilton-Wentworth Catholic District School Board

Bienveillance et bien-être, toute la communauté s’implique

Consciente de la nécessité de promouvoir la participation communautaire et l’engagement des familles, la direction de l’école a mis sur pied des événements et des programmes axés sur les facteurs causes de stress quotidien, que les élèves de la 4e à la 8e année ont classé en tête de leurs priorités. L’école a centré ses efforts sur la promotion du bien-être des élèves et de la cohésion communautaire au moyen des activités suivantes :

  • L’équipe Action-santé de l’école a découvert que le stress constituait la principale priorité des élèves de la 4e à la 8e année et s’est attaquée au problème par une suite d’activités visant à promouvoir le bien-être mental. Certaines portaient sur le yoga, la méditation et d’autres stratégies, alors que d’autres, comme des activités sportives internes et des soirées de cinéma familial, répondaient au souhait des élèves de participer à des activités récréatives moins stressantes.
  • Le personnel et les parents ont décidé de lutter contre l’absentéisme et la faible participation des parents en organisant des activités pour renforcer l’esprit communautaire, comme le déjeuner du Père Noël, un concert printanier, des soirées thématiques, une journée des grands-parents et un dîner d’accueil du public. Ces activités ont stimulé la participation des familles à l’école et contribué à réduire de moitié le problème chronique d’absentéisme des élèves.
  • L’école a organisé un « Mois de la gentillesse et de la dignité humaine », comprenant des assemblées de sensibilisation au problème de l’intimidation et des activités en classe. Les élèves ont découpé des personnages représentant leur image et leurs qualités particulières et les ont disposés en ribambelle sur les murs du gymnase. Le mois s’est terminé avec la mise en place d’un « banc de l’amitié », dans la cour, où peuvent s’assoir les élèves à la recherche d’amis et de paroles bienveillantes.

En étroite collaboration avec les familles, les entreprises locales et des partenaires, comme l’infirmière-hygiéniste, l’école a pu obtenir le soutien et les fonds nécessaires à ces activités. Les améliorations dans la présence des élèves et dans la participation des parents aux activités de l’école ont suscité chez les membres de la communauté scolaire un fort sentiment de fierté.


St. Thomas of Villanova Catholic High School, LaSalle

Windsor-Essex Catholic District School Board

Une voix forte en faveur de la justice sociale

La St. Thomas of Villanova Catholic High School est devenue une championne de la justice sociale dans le Sud-Ouest de l’Ontario. Grâce aux activités, initiatives éducatives et partenariats décrits ci-dessous, le club de justice sociale et l’Alliance gais-hétéros (AGH) de l’école a clairement montré la voie à suivre aux groupes d’élèves et d’employés des autres écoles désireux de provoquer des changements sociaux positifs :

  • Alliance gai-hétéro (AGH) : L’école a constitué la plus vaste Alliance gai-hétéro du comté d’Essex, devenue un leader en matière d’égalité pour la communauté LGBTQ et la province. En plus d’aménager des espaces sécuritaires, l’AGH a tenu de nombreuses activités de sensibilisation comme le Jour du silence, événement national durant lequel les élèves font vœu de silence afin de dénoncer le bâillon de l’intimidation imposé aux élèves LGBTQ. Les élèves membres de l’AGH ont représenté l’école aux conférences OUTShine et ont établi des partenariats avec d’autres événements communautaires axés sur l’égalité des sexes.
  • Esprit communautaire : Le groupe de promotion de la justice sociale de l’école a organisé une collecte d’aliments et une compétition culinaire qui a connu un grand succès. Les élèves mettaient au défi des équipes d’employés et des membres de la collectivité de créer des mets gastronomiques au moyen d’aliments emballés présélectionnés et d’un seul ingrédient « secret ». Des élèves ont aussi participé à l’expérience de simulation de la pauvreté organisée par Centraide, qui leur a permis de mieux comprendre la vie des familles à faible revenu.
  • Activités de bienfaisance : L’école a organisé de nombreux événements et campagnes de bienfaisance axés sur des questions de justice sociale locales et mondiales, qui nécessitent souvent un travail de financement de la part des élèves et du personnel enseignant. Pour un de ses projets, l’école a recueilli des fonds en vue de faire don d’un banc de l’amitié à une école élémentaire urbaine, afin d’encourager les enfants à se montrer bienveillants envers ceux qui subissent de l’intimidation ou qui se sentent exclus à la récréation.

Les changements positifs que l’école a apportés dans la collectivité ont été soulignés récemment à l’événement We Day de Toronto. En abordant ouvertement les idées fausses sur la communauté LGBTQ, l’école a pu créer une communauté scolaire empathique, dans laquelle chacun se sent entendu, valorisé et apprécié.