Prix du premier ministre pour la tolérance dans les écoles

Lauréats de 2013-2014


Agnes Taylor Public School, Brampton
Peel District School Board

Créer une famille scolaire heureuse
L'école Agnes Taylor, qui a un effectif diversifié, avait plusieurs défis à relever afin de mobiliser l'ensemble de sa communauté scolaire. L'équipe pour la sécurité et la tolérance dans les écoles a donc décidé d'établir des partenariats avec des organismes communautaires, et de se concentrer sur des initiatives liées à la participation des parents, à la santé mentale et à l'intimidation. Ces initiatives sont les suivantes :

  • Le programme Parents as Partners (les parents en tant que partenaires) a aidé les parents à se sentir plus liés à l'école grâce aux ateliers sur l'aide aux devoirs, la littératie financière, la santé mentale des enfants et le développement de l'estime de soi des enfants. L'école s'est associée avec l'organisation Family Services of Peel pour lancer un programme parascolaire familial, lequel a permis de renforcer les relations entre les parents et les enfants et d'améliorer le climat scolaire. Dans le cadre des activités de sensibilisation, une collecte de vivres et de vêtements d'hiver pour les familles dans le besoin a été organisée.
  • Une foire sur la santé mentale a contribué à une prise de conscience des questions relatives à la santé mentale; elle a permis de réduire les stigmates sociaux qui y sont associés et de fournir des ressources par l'intermédiaire des organismes locaux. Les discussions lors des assemblées scolaires ont mis l'accent sur des stratégies de développement du caractère et d'intervention en cas d'intimidation, alors que des médiateurs pairs, formés par le personnel, contribuaient à résoudre les conflits dans la cour de récréation. Le t-shirt de l'école est rose – symbole universellement reconnu de la prévention de l'intimidation –, un geste qui transcende les nombreuses langues parlées à l'école.
  • Un spectacle multiculturel a permis de rendre hommage aux arts des nombreuses cultures ethniques représentées au sein de la communauté scolaire, favorisant ainsi la collaboration entre les familles et la création d'un environnement scolaire fier et accueillant.

Le climat de l'école et le comportement des élèves se sont considérablement améliorés, ce qui a donné lieu à un moins grand nombre d'incidents impliquant les élèves. Les suspensions d'élèves sont passées de sept, l'année scolaire précédente, à une seule, cette année. Les efforts de sensibilisation auprès des familles ont revitalisé le conseil d'école, augmenté la participation des parents et le bénévolat et créé des liens plus étroits entre les familles et la communauté scolaire.


Blessed Teresa of Calcutta Catholic Elementary School, Hamilton
Hamilton-Wentworth Catholic District School Board

Source d'un mieux-être

L'école Blessed Teresa of Calcutta a remarqué que l'un de ses plus grands défis consistait à améliorer le bien-être et la santé physique, sociale et mentale de ses élèves. Les parents ayant été identifiés comme partenaires clés, il était d'abord nécessaire de se pencher sur la communauté diversifiée de parents et les obstacles à leur participation à l'école. L'école a concentré ses efforts sur l'engagement des parents et l'amélioration des activités scolaires et parascolaires des élèves. Voici les initiatives par lesquelles l'école a relevé le défi :

  • Un plan d'action a été élaboré afin d'accroître l'engagement des parents à l'égard de l'école. Les communications ont été améliorées au moyen de bulletins réguliers, de formations et de mesures de soutien à l'intention des parents, et grâce à l'utilisation d'une salle de classe virtuelle qui a servi de pont de communication entre la maison et l'école. Des ateliers à l'école ont également été offerts pour aider les parents à favoriser la santé mentale de leurs enfants et à mieux répondre à leurs besoins socio-affectifs.
  • Un groupe consultatif a été formé dans le cadre duquel les responsables des clubs et des équipes d'élèves ont discuté de divers enjeux, géré une boîte à suggestions, mis en place un tableau pour les médias, diffusé des annonces pour tenir les élèves informés, organisé une foire de la culture et aménagé un jardin scolaire.
  • Une variété de présentations animées par les élèves ont eu lieu, ainsi que des journées thématiques et des groupes de soutien, notamment des collectes de fonds pour des organismes locaux de bienfaisance, des journées de la diversité pour favoriser la sensibilisation culturelle, du soutien professionnel et par les pairs pour favoriser la santé mentale des élèves et leur estime de soi et des programmes visant à aider les élèves à travailler avec leurs camarades qui ont des besoins particuliers.

Les initiatives ont permis d'accroître la participation d'élèves bénévoles dans une douzaine de comités scolaires actifs. Grâce aux services de garde d'enfants prévus à l'école, un plus grand nombre de parents ont été en mesure de faire du bénévolat et de participer à des événements scolaires. Le nombre de parents bénévoles qui ont régulièrement donné du temps est passé de cinq à 50. L'engagement de l'école à inspirer et à mobiliser l'ensemble de la communauté est parfaitement illustré par sa nouvelle devise : « Je peux faire des choses que tu ne peux faire, et tu peux faire des choses que je ne peux faire. Ensemble, on peut faire de grandes choses! »


Blessed Trinity Catholic Secondary School, Grimsby
Niagara Catholic District School Board

Mission de santé mentale

Le défi le plus important de l'école Blessed Trinity était de promouvoir un environnement scolaire sécuritaire et positif dans le but de soutenir les besoins en santé mentale de ses élèves. L'école s'est engagée à sensibiliser les gens aux questions de santé mentale et à réduire les préjugés qui y sont liés afin de renforcer la résilience chez ses élèves. Ces efforts ont eu pour effet de favoriser la mobilisation de l'ensemble de la communauté scolaire : les élèves, les parents, le personnel et les organismes locaux de santé. Voici des activités entreprises dans le cadre de ces efforts :

  • Des initiatives de promotion de la santé mentale et de la prévention du suicide, comme la semaine de sensibilisation à la prévention de l'intimidation, des assemblées sur la santé mentale, des forums communautaires, des présentations en classe, des conférences, des groupes de discussion d'élèves, de la formation au mentorat par les pairs et des unités ajoutées au curriculum de 9e année.
  • Un programme de mentorat élaboré pour les jeunes hommes avec la contribution de la Société John Howard, intitulé Guys Talk, a permis un jumelage avec des étudiants universitaires afin de discuter de questions telles que l'estime de soi, les relations personnelles, la toxicomanie et les cheminements de carrière.
  • Des barbecues de bienvenue pour les nouveaux élèves et des activités d'orientation à l'école secondaire ont été organisés.

L'amélioration du climat scolaire a donné des résultats prometteurs dans plusieurs domaines. Le rendement scolaire et le taux d'obtention de diplôme se sont améliorés. On a également observé une diminution soutenue des suspensions d'élèves; de 52 en 2011-2012, leur nombre a été réduit à 19 en 2013-2014. L'école Blessed Trinity compte maintenant un nombre impressionnant d'élèves, de membres du personnel et de parents sensibilisés à la prévention du suicide, et mieux informés sur les questions de santé mentale et les ressources offertes. Une ancienne élève a félicité l'école pour l'avoir aidée à gérer son anxiété et sa dépression, à finalement terminer sa dernière année, à obtenir son diplôme et à poursuivre avec succès ses études en toute confiance.


Dr. G.W. Williams Secondary School, Aurora
York Region District School Board

Esprits sains, cœurs ouverts

L'un des défis permanents de l'école Dr. G. W. Williams est d'augmenter la participation des élèves en identifiant les priorités et les ressources scolaires lors des initiatives visant à aider tous les élèves à se sentir en sécurité et accueillis. Cependant, certains élèves ayant des anomalies particulières hésitaient à participer aux événements ou à diffuser des messages. Sensibilisée à ces difficultés, l'école tenait à promouvoir de diverses façons l'importance des modes de vie sains, la sécurité et le bien-être dans un cadre d'apprentissage bienveillant et inclusif, notamment les suivantes :

  • En collaboration avec l'organisme local de santé publique, les services d'incendie, les services policiers, la sécurité routière et l'Association canadienne pour la santé mentale, des campagnes pour une semaine de la sécurité et une semaine de la santé mentale ont été entreprises pour mieux faire connaître les questions liées à la santé mentale et à la dépendance aux drogues et à l'alcool. De plus, l'école a organisé une semaine de l'empathie afin de promouvoir la prévention de l'intimidation, et les Mères contre l'alcool au volant (MADD) ont tenu une assemblée avec des élèves du cycle supérieur pour discuter des dangers liés à la conduite sous l'influence de l'alcool.
  • Grâce à un partenariat avec des épiceries locales, le programme Food for Learning a permis d'offrir aux élèves des collations santé dans le service de l'orientation, en tout temps pendant les heures de classe. Afin de promouvoir davantage des choix alimentaires sains chez les élèves, des salades à prix réduit ont été offertes pendant deux semaines, une activité subventionnée.
  • Des événements publics spéciaux sur le sujet de l'inclusion ont été tenus, comme une journée en violet, où l'équipe s'est associée à l'alliance gai-hétéro pour faire preuve de solidarité à l'égard de la communauté LGBT de l'école.

Les initiatives de l'école en matière de sécurité et d'inclusion ont permis de créer un environnement positif qui offre aux élèves les ressources dont ils ont besoin pour relever les défis sociaux et émotionnels et mener une vie plus heureuse et en meilleure santé. Les semaines où les salades ont été offertes à prix réduit, les ventes de celles-ci ont quadruplé à la cafétéria. L'équipe pour la sécurité et la tolérance dans les écoles a grandement amélioré  l'engagement, la visibilité et les compétences en matière de leadership des élèves de l'école qui ont une déficience intellectuelle légère.

École élémentaire Carrefour des jeunes, Brampton
Conseil scolaire Viamonde

La gentillesse est essentielle

Les élèves de l'école Carrefour des jeunes semblaient désengagés. En conséquence, leur rendement était faible, et les problèmes d'intimidation, fréquents. Pour créer un environnement à la fois inspirant et accueillant, une équipe motivée a entrepris d'améliorer le climat scolaire. L'équipe a abordé ces questions au moyen d'initiatives centrées sur les élèves et axées sur la promotion des comportements positifs, de la sécurité et de l'engagement :

  • Le programme As-tu rempli un seau aujourd'hui? a pour but d'enseigner et de favoriser les comportements positifs. Chaque classe a un panier qui est rempli de billets décrivant des mots et des gestes aimables de toutes les personnes de l'école. Les élèves ont appris diverses façons de remplir les paniers d'autres personnes, par exemple, en accueillant les nouveaux élèves et en les invitant à jouer à la récréation. Même le personnel enseignant a son panier, que les collègues peuvent remplir de friandises ou de messages aimables.
  • Le programme 5 au quotidien permet aux élèves de choisir une activité d'apprentissage de manière autonome, pendant qu'une enseignante ou un enseignant guide un petit groupe d'élèves ayant des besoins de même nature. Pendant les séances guidées, l'enseignante ou l'enseignant donne une rétroaction descriptive à chacun des élèves et répond à ses besoins particuliers, encourageant l'autonomie, le respect et la connaissance de ses besoins et atouts ainsi que le développement de la maîtrise de soi.
  • La méthode CAFÉ permet d'offrir des stratégies de lecture dans le cadre desquelles les élèves établissent des objectifs et le personnel enseignant guide chacun des élèves dans le but de développer ses compétences en lecture. CAFÉ est l'acronyme de Compréhension, Adéquation, Fluidité et Étude de mots.
  • Les activités d'engagement des élèves comportent divers projets, dont la promotion de la sécurité dans les autobus et la promotion de la voix des élèves grâce au modèle Gouvernement CDJ des élèves et à des activités scolaires thématiques organisées par ses quatre « ministères » : Harmonie, Francoloisirs, Sports et Environnement.

L'école Carrefour des jeunes est désormais un milieu scolaire accueillant, sécuritaire et inclusif. Grâce au renforcement positif du personnel, le règlement des conflits s'est amélioré et les jeunes ont appris à verbaliser les insatisfactions au lieu de réagir physiquement. Heureusement, les résultats aux tests de l'OQRE et le nombre d'inscriptions scolaires se sont accrus. Un membre du personnel enseignant a décrit l'attitude actuelle des élèves, qui sentent maintenant qu'ils se trouvent dans un milieu sécuritaire où les comportements inappropriés sont inacceptables et où tout le monde peut se concentrer entièrement sur la réussite des élèves.


Erindale Secondary School, Mississauga
Peel District School Board

Une place pour tout le monde

Avec un effectif diversifié, composé notamment d'élèves autochtones et de nombreux élèves ayant un handicap de développement, l'école Erindale avait la tâche difficile de répondre à un grand nombre de besoins distincts, tout en essayant de créer une culture scolaire inclusive et un milieu d'apprentissage empreint de bienveillance.

Pour ce faire, l'école a favorisé l'intégration en classe et le développement du caractère afin que les élèves se sentent accueillis et atteignent la réussite scolaire, grâce aux programmes suivants :

  • Un vaste programme de formation du caractère qui a favorisé l'équité et l'inclusion au moyen de leçons quotidiennes de développement du caractère, des assemblées sur la reconnaissance du caractère et la création d'espaces sûrs pour une alliance gai-hétéro, un groupe d'élèves chrétiens et une association d'élèves musulmans.
  • Un programme de développement du caractère dans l'ensemble de l'école où tous les élèves, y compris ceux ayant un handicap de développement, ont tiré parti du rôle de mentor et de leader qu'ils ont joué auprès des nouveaux élèves de 9e année.
  • Un programme de sensibilisation au développement du caractère en collaboration avec une école locale des Premières Nations a permis d'offrir des possibilités d'apprentissage par l'expérience où les élèves des deux écoles ont travaillé ensemble au lancement d'une entreprise de vente d'oreillers en laine polaire afin d'amasser des fonds pour un hôpital local.

La culture scolaire d'Erindale s'est grandement transformée. Depuis le début de ses initiatives sur le développement du caractère, l'école a observé une augmentation du nombre de ses élèves leaders. Le taux de suspension a diminué alors que le taux d'obtention de diplôme a augmenté de façon soutenue. Un parent a fait l'éloge de l'ouverture d'esprit et de l'attitude bienveillante et inclusive du personnel d'Erindale et de ses élèves qui ont, ensemble, contribué à aider son fils à accomplir de nouvelles choses et à s'ouvrir à de nouveaux réseaux.


St. David Catholic School, Sudbury
Sudbury Catholic District School Board
Une école riche en dynamisme
L'amélioration du bien-être mental, physique et spirituel des élèves de St. David constituait tout un défi, car il s'agit d'une école située dans un quartier défavorisé ayant un taux élevé de criminalité, de pauvreté et de problèmes de santé mentale. Bon nombre d'élèves, qui se sont identifiés comme étant Autochtones, éprouvaient des difficultés scolaires, et leurs compétences en lecture étaient inférieures à leur niveau d'études. Les programmes suivants ont permis de canaliser des efforts :

  • Un programme de mentorat qui a jumelé des élèves autochtones et non autochtones avec des diplômés de St. David qui étaient des joueurs passionnés de basket-ball. Le programme a permis aux élèves de prendre part à des tournois de basket-ball et d'accéder à un réseau de soutien par les pairs, où ils ont appris des enseignements autochtones traditionnels donnés par des aînés et des membres de la communauté.
  • Des programmes de petit-déjeuner et de repas après l'école, des activités sportives à midi et après l'école et des programmes d'enseignement d'une langue autochtone seconde ont été offerts à tous les élèves. Il y a également eu des programmes d'été gratuits pour les élèves, par l'intermédiaire du carrefour communautaire et de nombreux partenariats communautaires avec l'objectif commun d'améliorer le rendement scolaire des élèves.
  • Un programme de prévention du crime a mis l'accent sur la sensibilisation à la loi, la promotion de la sécurité sur Internet et dans la rue et la prévention de l'intimidation et de la toxicomanie. Ce programme a amélioré les relations entre les élèves et le Service de police du Grand Sudbury. Chaque semaine, un agent spécial a passé une journée à l'école afin de rencontrer les élèves, les parents et le personnel enseignant et pour leur prodiguer des conseils.
  • Un programme de lecture à la maison organisé par le personnel enseignant de la maternelle à la 4e année a aidé les familles à apprendre comment améliorer les compétences en lecture de leurs enfants.

Les efforts de l'école St. David se sont traduits par des résultats positifs dans de nombreux domaines. De 2009 à 2014, l'école a réduit le nombre total de jours de classe manqués en raison de suspensions, de 218 à sept. Durant l'année scolaire 2012-2013, le pourcentage d'élèves de 3e année dont le niveau de lecture correspondait à leur année d'études a augmenté, passant de 40 % à 65 %. Grâce aux activités sportives, aux clubs et aux programmes, ainsi qu'aux partenariats avec des organismes communautaires, le personnel scolaire de l'école St. David a su mobiliser ses élèves et les motiver à établir des liens positifs les uns avec les autres et avec la collectivité. Un parent et ancien président du conseil d'école a loué les nombreuses façons dont l'école contribue à la réussite des élèves.


St. Edmund Campion Secondary School, Brampton
Dufferin-Peel Catholic District School Board
La santé mentale avant tout
Les principaux défis de la St. Edmund Campion Secondary School consistaient à aider les élèves qui avaient d'importants problèmes de santé mentale à faire face aux exigences scolaires alors qu'ils étaient en attente de traitement, ainsi qu'à aider les élèves ayant reçu leur congé de l'hôpital à fonctionner sans les mesures de soutien nécessaires. Le personnel de l'école avait acquis les compétences pour reconnaître, aiguiller et soutenir les élèves qui montraient des signes de crise, mais la question de la sécurité des élèves demeurait la plus préoccupante. Un certain nombre de programmes de soutien ont été mis en place dans le but d'améliorer le bien-être des élèves avant, pendant et après l'école :

  • L'école et ses partenaires communautaires ont présenté des ateliers destinés aux élèves chez qui on a diagnostiqué des troubles d'anxiété. Ils ont également organisé une foire de la santé pour permettre aux élèves de rencontrer différents organismes communautaires œuvrant dans le domaine de la santé et du bien-être. Ils ont aussi offert des ateliers destinés aux parents dans le but de développer les aptitudes en communication entre parents et élèves, et pour accroître la résilience des élèves.
  • Le programme Search Route 22 était un programme d'éducation parallèle offert aux élèves de 11e année qui avaient besoin d'accumuler des crédits nécessaires pour obtenir leur diplôme dans les délais.
  • On a offert des programmes de petit-déjeuner et de déjeuner nutritifs, ainsi que des visites à l'heure du déjeuner pour que les élèves aux prises avec des problèmes émotifs ou financiers puissent rencontrer des travailleurs auprès des enfants et des jeunes et recevoir de ces derniers un soutien.
  • Des soirées de filles et des soirées de garçons ont été organisées à l'école pour mobiliser les élèves de 9e année et renforcer leur estime de soi.

Pour réduire les conflits entre les élèves et les aider à gérer leurs problèmes personnels et de santé mentale, la St. Edmund Campion Secondary School a adopté une véritable « approche globale à l'échelle de l'école » en établissant de solides partenariats communautaires, en rapprochant élèves, parents et personnel, y compris les travailleuses et travailleurs sociaux et les conseillères et conseillers en orientation. Un conseiller en orientation a décrit à quel point l'école a grandi en surmontant différents défis et en affrontant des périodes difficiles, pour devenir un endroit sécuritaire et accueillant pour sa population étudiante diversifiée. Les élèves ont ainsi pu prendre le chemin du succès, en travaillant à résoudre leurs problèmes émotifs et à renforcer leur confiance en soi, leur voix et leur résilience.

St. Joseph Secondary School, Mississauga
Dufferin-Peel Catholic District School Board

Esprits ouverts, bras ouverts

La principale priorité de la St. Joseph Secondary School était d'aider tous les élèves, notamment les nouveaux venus et ceux qui sont à risque, à se sentir en sécurité, acceptés et encouragés à réussir au sein de l'école. Avec 25 % de ses élèves nés à l'extérieur du Canada, 34 % dont l'anglais était la langue seconde et 49 % issus de familles non catholiques, l'école a concentré ses efforts sur les activités suivantes pour que les élèves se sentent en sécurité, accueillis et désireux d'apprendre :

  • Un site Web sécurisé offrant aux élèves un portail pour signaler des cas d'intimidation, à tout moment et de façon anonyme. Le site Web a été lancé pendant la semaine de la sensibilisation à l'intimidation, et des affiches créées par les élèves pour sa promotion ont été placées dans toute l'école.
  • Le programme Alternative Cooperative Experiential (ACE), c'est-à-dire éducation parallèle, coopérative et par l'expérience, a été conçu pour aider les élèves de 12e année qui risquaient de ne pas obtenir leur diplôme à tenir leur cap. Un volet Premières Nations, Métis et Inuits comprenant des activités culturelles et des conférences a été ajouté au curriculum grâce au programme ACE. On a également ajouté des occasions d'éducation coopérative et d'engagement communautaire et, ensemble, elles ont favorisé un nouvel engagement de la part des élèves vis-à-vis de l'école et de la collectivité.
  • Le club Jaguars Understanding Multicultural Perspectives (JUMP), soit jaguars de la compréhension multiculturelle, offrait aux élèves apprenants de l'anglais un endroit où partager leur expérience, développer des amitiés et trouver du soutien.

L'école a su s'améliorer dans différentes sphères. Une étude indique que, grâce à l'utilisation grandissante du site Web sur la prévention de l'intimidation, l'école a connu une baisse de 8,7 % du nombre de cas d'intimidation, et les données d'un sondage auprès des élèves révèlent une augmentation de 9,6 % du nombre d'élèves qui affirment que la St. Joseph Secondary School est une communauté accueillante.

Grâce au programme ACE, l'école a connu une augmentation de 17 % du nombre d'élèves qui réussiraient à obtenir leur diplôme dans les délais, comparativement aux années précédentes. Un élève de 12e année qui a maintenu la cote A en moyenne a déclaré à quel point il était heureux que le programme soit axé sur l'expérience pratique. Selon lui, c'est ce programme qui l'a motivé à se rendre en classe chaque jour pour apprendre et l'a incité à obtenir son diplôme en même temps que ses pairs.


Stanley Mills Public School, Brampton
Peel District School Board

Lire, écrire et accueillir

Bon nombre de ses élèves étant des Canadiens de première génération et 76 % d'entre eux étant des apprenants de l'anglais, l'école Stanley Mills avait bien des défis à relever. De nombreux élèves venaient de familles à faible revenu ou de familles monoparentales. Souvent, les parents occupaient plus d'un emploi ou se heurtaient à des barrières linguistiques. L'école a décidé de travailler sur la promotion des comportements positifs et de se concentrer sur l'élaboration de solides programmes de littératie qui renforceraient le vocabulaire des élèves et développeraient leur pensée critique. L'école a voulu améliorer le climat scolaire en encourageant la communication avec les parents. Elle a souhaité accroître la réussite des élèves au moyen des programmes suivants :

  • Des programmes de lecture pour les élèves de la 1re à la 3e  année comme aide supplémentaire, et des programmes d'apprentissage des mathématiques et de lecture en ligne à l'échelle de l'école.
  • Le programme des élèves ambassadeurs a permis de jumeler des élèves de 5e année avec les nouveaux élèves parlant la même langue afin de les accueillir et de les aider à se sentir à l'aise à l'école et dans leur nouvelle vie au Canada.
  • Le programme Playground Activity Leadership in School (PALS), ou leadership sur le terrain de jeu, a permis aux élèves du cycle moyen d'organiser tous les jours des jeux durant les pauses pour les élèves du cycle primaire et d'agir comme modèles afin de donner l'exemple en matière de relations positives entre élèves.
  • Le programme de développement du caractère a fait la promotion des comportements positifs chez les élèves au moyen de leçons en classe, d'assemblées de reconnaissance, de récompenses pour les bons comportements et de rappels visuels affichés partout dans l'école.
  • L'école a coordonné une série de conférences pour les parents et a également favorisé des partenariats avec les organismes locaux de services sociaux et de santé communautaire. Elle a aussi commencé à envoyer aux parents de l'information dans plusieurs langues en vue de joindre un plus grand nombre d'entre eux que d'habitude.

Les efforts de l'école donnaient des résultats dans la salle de classe, dans la cour de récréation et dans toute la communauté scolaire. Selon les récents résultats aux tests de l'OQRE, le score des élèves de 3e année en lecture s'est amélioré de 5 %. Durant l'année scolaire 2012-2013, 67 % des élèves ont atteint la norme provinciale en lecture. Les programmes de leadership et de développement du caractère chez les élèves se sont traduits par une diminution des incidents liés au comportement sur le terrain de jeux et une réduction de 79 % des suspensions d'élèves de 2009 à 2013. L'accent mis sur la participation des élèves et de la famille a donné lieu à une augmentation de la participation au conseil d'école de 150 % et à un rôle plus important pour ce groupe en ce qui a trait à l'organisation d'événements par des bénévoles à l'école.


Valley View Public School, Pickering
Durham District School Board
Une aide au moment où elle compte le plus
Valley View est une petite école. Au fil des ans, son effectif a régulièrement augmenté, ensuite décliné, puis doublé. De tels changements engendrent plusieurs défis. L'équipe We're Here to Help (nous sommes là pour aider) de Valley View était d'avis que l'amélioration de la santé mentale et de la résilience des élèves et la résolution des conflits entre eux étaient prioritaires. On croyait également qu'il était nécessaire d'améliorer la communication entre l'école et les parents et d'accroître la sensibilisation et l'accès des familles aux ressources communautaires. Ces objectifs ont tous été atteints grâce à des initiatives de sensibilisation auprès des élèves, des parents et de l'ensemble de la communauté, notamment les suivantes :

  • Une équipe d'intervention immédiate, composée de membres du personnel enseignant se trouvant en période de planification ou de pause, était de garde pour réagir aux situations d'urgence à l'école.
  • Le programme The Community Builders (les bâtisseurs de la communauté) faisait participer des élèves du cycle intermédiaire en tant que défenseurs pour résoudre les conflits entre les élèves dans la cour d'école, en faisant appel à des stratégies de justice réparatrice et de résolution de problèmes.
  • La soirée Valley View Voices (voix de Valley View) a été consacrée au dialogue entre parent et élève. À cette occasion, les élèves et leur famille ont parlé de questions touchant les relations positives et le renforcement de la communauté.
  • L'école a mis en place des partenariats avec des organismes, comme le Bureau de santé de Durham et les Grands Frères Grandes Sœurs, afin de diriger les élèves et leur famille vers une gamme de services de soutien communautaire.

L'équipe We're Here to Help s'est vraiment montrée digne de son nom. Une élève de 8e année a dit que l'équipe a joué un rôle déterminant dans la création d'une école sécuritaire et tolérante et d'un milieu scolaire positif, au sein duquel les élèves estimaient avoir une voix. Elle a également décrit comment l'accent mis sur le développement d'élèves leaders et bénévoles du cycle intermédiaire a contribué à susciter chez les élèves plus jeunes un sentiment d'empathie et de solidarité au sein de l'école. L'augmentation de la participation des élèves et des familles lors des assemblées scolaires, des concerts et des événements a clairement justifié les efforts déployés par l'école pour faire en sorte qu'ils se sentent les bienvenus.