Le Groupe de travail sur la baisse des effectifs

Questions pour discussion par le Groupe de travail sur la baisse des effectifs

Le Groupe de travail sur la baisse des effectifs a formulé les questions suivantes afin de recueillir des commentaires durant les consultations.

(A) Conséquences de la baisse des effectifs et stratégies d'intervention

  • Quels sont certains des principes à considérer quand un conseil ou une école adapte ses activités pour tenir compte de la réduction des effectifs?
  • Quels sont certains des changements que les conseils et les écoles doivent apporter pour s'adapter à la baisse des effectifs et pour offrir un solide fondement d'apprentissage au nombre décroissant d'élèves, aujourd'hui et dans les années à venir?
  • Certaines de ces stratégies varieraient-elles en fonction des conseils scolaires dont les caractéristiques sont différentes, telles que le territoire géographique, la taille du conseil, la taille de l'école et le contexte (urbain/rural)?
  • Dans les cas où les prévisions des effectifs pourraient être incertaines au-delà des 10 prochaines années, quelles sont les stratégies auxquelles les conseils et les écoles pourraient avoir recours afin de gérer la baisse des effectifs à court ou à moyen terme?
  • Veuillez indiquer des exemples de réussite d'une école ou d'un conseil scolaire qui a continué à appuyer le rendement des élèves tout en s'adaptant à la baisse des effectifs.
  • Comment peut-on faire connaître de tels exemples dans les conseils et les écoles qui s'attendent à une baisse de leurs effectifs?

(B) Soutien/efficacité de la formule de financement

  • Les conseils scolaires doivent souvent comparer la valeur pédagogique d'une école de petite taille à celle d'une école élargie qui se situerait à une distance raisonnable pour les élèves. Par contre, si l'école de petite taille est le seul établissement au sein de la collectivité, cela peut avoir des répercussions sur cette dernière.
  • De quelle manière les conseils scolaires et leurs collectivités pourraient-ils établir un équilibre entre l'éducation des élèves et la contribution à la communauté?
  • Cet équilibre est-il différent au palier élémentaire et au palier secondaire?
  • À part la distance et les effectifs, y a-t-il d'autres éléments quantifiables dont il faudrait tenir compte et qui influent sur les coûts de fonctionnement des petites écoles situées dans les régions urbaines, les régions éloignées, les régions rurales ou les régions du Nord?

(C) Partenariats

  • Quelles sont les possibilités de partenariats qui existent au sein des conseils et des écoles et entre ceux-ci, aux échelons local ou régional?
  • Sur quels principes pourrait-on fonder un partage des installations ou une collaboration en matière de prestation de services entre les écoles et les conseils scolaires et d'autres partenaires du secteur public?
  • Quels sont certains des obstacles et comment peut-on les régler?
  • Quels sont des exemples de réussite et comment peut-on les faire connaître?
  • Les partenariats entre des écoles, conseils scolaires et autres partenaires du secteur public, y compris des municipalités, permettent de mieux utiliser les locaux excédentaires d'une école ou de créer un milieu d'apprentissage plus dynamique dans une école ou une collectivité.
  • Sur quels principes pourrait-on fonder l'établissement de ces partenariats, aux plans de l'équilibre des responsabilités des écoles, des besoins des élèves et des besoins communautaires?
  • Quels sont certains des obstacles et comment peut-on les régler?
  • Quels sont des exemples de réussite et comment peut-on les faire connaître?

(D) Généralités

  • Y a-t-il d'autres coûts qui, en fonction de la baisse des effectifs, doivent être pris en considération ou financés différemment?
  • Y a-t-il d'autres domaines pertinents qui n'ont pas été abordés durant cet exercice et pour lesquels vous aimeriez proposer une solution novatrice?

Sections