L'éducation à la littératie financière dans les écoles de l'Ontario


Transcription

Transcription | Mobile

Transcriptions

La littératie financière : Soutenir l’apprentissage de votre enfant

Enseignante >> Oui, okay. Alors, tu me donnes cinq carottes.

Narratrice >> Partout en Ontario, les élèves de la 4e à la 12e année apprennent sur la littératie financière.

Les élèves approfondissent leurs connaissances à propos de quatre éléments clés : les finances personnelles, la compréhension économique, la sensibilisation des consommateurs et la citoyenneté. Les finances personnelles impliquent la gestion de base de l'argent, ce qui comprend l'épargne, les dépenses, l'emprunt et l'investissement.

Louise Patry >> Ils reçoivent une petite somme à chaque semaine. C'est vraiment pas beaucoup, mais juste pour apprendre qu'il faut qu'ils en gardent un peu pour plus tard.

Et puis, qu'ils peuvent en garder pour le dépenser aussi.

Karima Keddara >> Je pense que si on commence dès les premiers temps à apprendre à son enfant… Avec juste une tirelire, hein, vous savez. À la fin de l'année, on ouvrait la tirelire et puis on faisait moitié pour son compte éducation (pour ses études), une partie aussi pour ce qu'on appelle ici les donations.

Narratrice >> Astuces pour aider les parents à parler à leurs enfants des finances personnelles : Montrez-leur comment épargner et dépenser de façon responsable en les aidant à préparer un budget.

Par exemple, établissez trois catégories : les achats indispensables, les épargnes et les dépenses discrétionnaires.

Parlez de concepts tels que les intérêts perçus et le remboursement des dettes. La compréhension économique compte des thèmes financiers qui sont locaux, nationaux et globaux.

Julie Lavoie >> On essaye d'aborder des sujets… Comme quand on voit des maisons à vendre, par exemple. Combien ça coûte de vivre dans une maison?

Narratrice >> Astuces pour aider les parents à parler de la compréhension économique : Parlez de taxes, lors d'achats ou du taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien, par exemple, lors d'un voyage scolaire.

La sensibilisation des consommateurs met l'accent sur le fait d'être un « consommateur averti » et de comprendre l'impact de ses choix.

Caroline Allard >> Quand elle a vraiment besoin de choses personnelles, bien je vais avec elle, et puis c'est elle qui dépense ses sous.

Alors, elle se rend compte vraiment que… « J'en ai-tu vraiment besoin de ce mascara-là? ». Ou tu sais, c'est souvent des petites choses. Mais, elle se rend compte vraiment que « Oh, ben non, je pense que j'en ai pas besoin, cette fois-là ».

Narratrice >> Cet exemple démontre la différence entre « désirs » et « besoins ». Astuces pour aider les parents à parler de la sensibilisation des consommateurs : Pour parler de la sensibilisation des consommateurs, vous pouvez encourager votre enfant à se questionner avant de faire un achat.

Cela pourrait inclure la recherche d'avis sur le produit, le magasinage comparatif ou la compréhension d'un contrat de téléphone cellulaire.

« La citoyenneté », dans le contexte de la littératie financière, signifie que les enfants apprennent à reconnaître les citoyens corporatifs engagés dans leur communauté et comprennent les avantages de soutenir les entreprises aux bonnes pratiques.

Astuces pour aider les parents à parler de la citoyenneté : Parlez à votre enfant des avantages d'acheter des produits avec moins d'emballage ou de réduire l'usage des ressources ménagères. Expliquez comment les décisions prises ont un impact sur l'environnement et sur l'économie locale.

L'apprentissage peut aller au-delà de la classe et les parents peuvent contribuer à cet appui.

Karima Keddara >> Je pense qu'il a appris à faire le lien entre les chiffres et la réalité de tous les jours.

Narratrice >> Pour en apprendre davantage sur la littératie financière, visitez notre site Web.

[TITRE : www.edu.gov.on.ca/fre/parents/financial.html]


La littératie financière dans le curriculum de l'Ontario

Jean-Philippe Avon (enseignant)
Je trouve que la littératie financière, il était temps d'y penser.

Élève 5e année
Je pense que c'est important parce que je dois savoir comment économiser et savoir comment je vais faire avec mon argent quand je grandis.

Jérémie Ryan (gestionnaire)
Agence de la consommation en matière financière du Canada
La littératie financière, c'est acquérir des connaissances et des compétences ainsi que la confiance en soi pour prendre de bonnes décisions financières.

Narration: C'est pour cela que le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à intégrer la littératie financière dans le curriculum de la 4e à la 12e année :

Denis Lanthier (directeur)
Qu'on parle d'arts dramatiques, qu'on parle d'arts visuels, qu'on parle de musique, de cours en commerce, de mathématiques

Monia Génie (parent)
Je voudrais bien que mes enfants soient capables de gérer leur argent, leurs finances sans être obligés d'être endettés.

Yves Durocher (enseignant)
On a un certain pouvoir dans une société comme la nôtre et on l'exerce tous les jours avec l'argent qu'on dépense.

Élève 11e année
Depuis qu'on a fait la pièce de théâtre, on dirait que c'est plus facile de parler avec mes parents [...] on dirait que je comprends mieux.

Caroline Allard (parent)
Ils sont vraiment en train de se rendre compte que l'argent ça pousse pas dans les arbres.

Narration: En plus, ces activités favorisent l'élargissement de l'espace francophone en Ontario.

Ginette McCormack (enseignante)
Une de mes élèves elle veut être policière et dans sa présentation, sur sa pancarte, elle avait son budget qu'elle avait fait pour ses études, mais en plus elle avait qu'elle revenait desservir la communauté francophone.

Narration : Et on voit des retombées positives même chez les plus jeunes:

Élève 4e année
Des fois ça m'énerve quand ma mère dit ... des fois comme c'est comme publicité, sais-tu si ça marche ou non? ... elle avait dit un jour tu vas comprendre, et maintenant je comprends.