Études sur l'impact des regroupements scolaires

Aperçu général

La baisse des effectifs dans les écoles de l'Ontario nous oblige à nous assurer que le nombre d'écoles soit adéquat et de la bonne taille. Cela nous permettra de veiller à ce que notre système d'éducation soit efficace et durable et qu'il puisse répondre aux besoins des élèves d'aujourd'hui et de demain.

À cette fin, le ministère de l'Éducation a entrepris de travailler en collaboration avec les conseils scolaires et les communautés de toute la province afin de promouvoir l'utilisation efficiente des locaux scolaires. Le regroupement ou la réorganisation d'écoles permet non seulement de réaliser des économies sur les coûts onéreux de locaux sous-utilisés, mais également de réinvestir l'argent ainsi économisé pour améliorer l'expérience d'apprentissage de tous les élèves.

Pour tirer des leçons de regroupements scolaires passés, le Ministère a mené quatre études de cas dans des conseils scolaires ayant récemment réalisé de tels regroupements. Le but de ces études était de faire connaître des pratiques et des perspectives pouvant être utiles à des regroupements futurs, et d'aider les communautés scolaires à mieux comprendre le processus de regroupement.

Études de cas

Les quatre études détaillées contiennent une mine de renseignements sur les leçons tirées ainsi que des conseils qui seront utiles aux administrateurs des conseils scolaires dans le cadre de futurs projets de regroupement ou de réorganisation. Voici quelques points saillants de ces études :

  • Les craintes initiales des personnes touchées par le regroupement ou la réorganisation ont été dissipées.
  • Les avantages perçus concernant le regroupement ou la réorganisation, visant surtout l'enrichissement des programmes scolaires.
  • Les élèves se sont rapidement adaptés à leur nouveau milieu.

Vous trouverez ci-dessous les liens menant aux études de cas. Celles-ci comprennent les thèmes, les leçons tirées et les pratiques prometteuses, qui pourront orienter les futurs projets de regroupement et de réorganisation.

Aperçu : Si vous souhaitez obtenir un aperçu général des trois études, par exemple, si vous voulez les lire plus tard ou si vous voulez les faire connaître à des collègues ou à d'autres membres de votre communauté, ce document (disponible en formats PDF et HTML) en explique le contexte, le déroulement et les conclusions en un bref survol.

La quatrième étude, également disponible en formats PDF et HTML, est résumée séparément dans ce document. Elle présente l'expérience d'un regroupement d'école dans le contexte d'un conseil scolaire catholique.

Étude de cas 1 : Algoma District School BoardRegroupement de deux écoles en une nouvelle école réunissant des années d'études de l'élémentaire et du secondaire : Regroupement de la Bawating Collegiate and Vocational School et de la Sir James Dunn Collegiate and Vocational School pour former la Superior Heights Collegiate and Vocational School (de la 7e à la 12e année).

Étude de cas 2 : Algoma District School BoardRegroupement d'écoles des paliers élémentaire et secondaire en une seule école inerpalier : Réorganisation des programmes de la 7e et de la 8e année de toutes les écoles élémentaires d'Algoma-Centre, qui seront offerts à la Central Algoma Secondary School (CASS).

Étude de cas 3 : Durham District School BoardRegroupement de deux écoles dans une école existante ou rénovée : Regroupement du Dr. F.J. Donevan Collegiate Institute et de l'Eastdale Collegiate and Vocational Institute pour former l'Eastdale Collegiate and Vocational Institute.

Étude de cas 4 : Simcoe Muskoka Catholic District School BoardRegroupement de trois écoles dans une école nouvellement construite : Regroupement de la  Our Lady of Grace, de la Prince of Peace et de la  Our Lady of the Assumption en une seule école nouvellement construite à l'emplacement de la Our Lady of Grace (de la maternelle à la 8e année).

Méthode
L'équipe de recherche a dirigé sur place plus de 110 entrevues et de nombreux groupes de discussion avec des intervenants clés, notamment des membres du personnel des conseils scolaires, des élèves, des enseignants, des parents et d'autres membres des collectivités. L'équipe de recherche a également visité les emplacements afin de mieux comprendre la diversité des points de vue des intervenants.