École provinciale et école d'application du Centre Jules-Léger

Renseignements sur les programmes

Transfert de gouvernance du Centre Jules-Léger au Consortium Centre Jules-Léger

En 2016, le ministère de l'Éducation a consulté ses partenaires de la communauté francophone de l'Ontario pour trouver des façons d'offrir une gamme de programmes et de services de qualité répondant au mieux aux besoins des élèves du Centre Jules-Léger (CJL).

La consultation a permis de recueillir de précieux commentaires concernant l'amélioration de la structure de gouvernance du CJL. Plus précisément, les partenaires de la communauté francophone de l'Ontario ont indiqué que si le CJL était gouverné par des francophones, pour des francophones, cela permettrait de veiller à ce que la culture et la langue des communautés francophones de l'Ontario soient intégrées dans l'apprentissage et la communauté.

C'est pourquoi le Ministère a pris des mesures législatives pour transférer la gouvernance du CJL, qui relevait de la Direction des écoles provinciales et d'application, à un nouveau consortium de conseils scolaires de langue française, le Consortium Centre Jules-Léger (Consortium CJL).

Les mesures législatives, adoptées en décembre 2017, confèrent au Consortium CJL des responsabilités et des pouvoirs similaires à ceux des conseils scolaires de langue française définis dans la Loi sur l'éducation, sauf dans le cas où le mandat particulier du CJL nécessite des modifications.

En juin 2019, le Ministère et le Consortium CJL ont conclu une entente énonçant les modalités du transfert de la gouvernance.

Le Consortium et le Ministère ont convenu qu'il faudrait plus de temps pour s'assurer que tous les éléments essentiels au fonctionnement du Consortium CJL étaient en place et pleinement opérationnels; c'est pourquoi la date du transfert a été fixée au 17 août 2020.

Ce transfert de gouvernance, entré en vigueur le 17 août 2020, marque une étape importante pour la communauté francophone de l'Ontario car il garantit que les seules écoles de langue française de la province pour enfants sourds ou malentendants, aveugles ou ayant une basse vision, sourds et aveugles ou qui ont de graves troubles d'apprentissage seront gérées par des francophones, pour des francophones. Cela renforcera les liens avec la communauté du CJL et favorisera davantage son engagement, entre autres, grâce à la création d'un comité consultatif des parents et des programmes en vue d'améliorer le rendement des élèves, l'équité à leur égard et leur bien-être.