Inspire


Faire la différence... De la recherche à la pratique

Les sommaires de recherche de cette série soulignent les pratiques prometteuses mises en œuvre dans les classes. Produites en collaboration par le Secrétariat de la littératie et de la numératie et l'Ontario Association of Deans of Education, ces monographies ont été rédigées par des experts en éducation des universités de l'Ontario.

  • L'éducation à la littératie financière : l'exploration d'un paradoxe
    par Laura Elizabeth Pinto, Institut universitaire de technologie de l'Ontario
    Mai 2017
  • Du codage informatique dans le curriculum de mathématiques de la maternelle à la 8e année?
    Par George Gadanidis, Université Western; en collaboration avec Iain Brodie, Leslee Minniti et Bronna Silver, St. Andrews Public School, Toronto District School Board
    Avril 2017
  • La création significative
    par Janette Hughes, Ph. D., Institut universitaire de technologie de l'Ontario
    Avril 2017
  • À vous d’y penser!
    par Todd A. Horton, de la Faculté d’éducation Schulich de l’Université Nippissing à North Bay
    Avril 2017
  • Faciliter l’enseignement humaniste
    par Blair Niblett, de la Faculté d’éducation et d’apprentissage professionnel de l’Université de Trent
    Avril 2017
  • Favoriser la littératie précoce par le jeu
    par Jeffrey Wood, Ph. D., de l’Université Laurentienne, en collaboration avec les conseils de secteur scolaire de district locaux Moosonee District School Area Board et Moose Factory Island District School Area Board
    Avril 2017
  • Mobiliser les résultats de la recherche pour les appliquer de façon significative
    Rédigées par Michelann Parr, Ph. D., et Terry Campbell, Ph. D., co-rédactrices de Faire la différence... De la recherche à la pratique
    Janvier 2015 (PDF, 716 ko)
    Qu'est-ce qui constitue un bon texte pour la série Faire la différence... De la recherche à la pratique? Comment s'y prendre pour se faire publier? Quel type de sujet faut-il envisager? Peut-on présenter les résultats d'une seule étude? Une monographie doit-elle porter sur des travaux de recherche inédits? Quel est l'objet de cette série? À quoi servent les monographies dans ce domaine? Cet éditorial vise à répondre à ces questions. Les auteures expliquent la raison d'être de la série en s'appuyant sur la recherche. Elles décrivent ce qui fonctionne pour les communautés scolaires et l'importance de mettre en pratique les résultats de la recherche, et concluent par un ensemble d'implications pour les auteurs potentiels
  • Les mathématiques : la zone entre la modélisation directe et la compétence
    Par Alex Lawson, Ph.D., Université Lakehead
    Juin 2016
  • L'autorrégulation : pourquoi le stress chez les rélèves nuit à leur apprentissage
    Rédigés par David Tranter, Ph. D., Faculté de travail social, et Donald Kerr, Ph. D., Faculté de l’éducation, Université Lakehead
    Février 2016
    Bien que le terme autorégulation soit très répandu parmi les intervenants du domaine de l’éducation, très peu s’entendent sur le sens à lui donner. Qu’est‑ce que les éducateurs doivent savoir sur l’autorégulation et comment peuvent‑ils aider les élèves à y recourir?
  • Favoriser l'acquisition du vocabulaire par le jeu
    Rédigée par Shelley Stagg Peterson, Ph. D., Institut d’études pédagogiques de l’Ontario/Université de Toronto
    Février 2016
    En quatrième année, les enfants ayant un vocabulaire limité pour leur niveau scolaire risquent d’éprouver des difficultés en compréhension lors de la lecture de textes. Comment les enseignants au cycle primaire peuvent-ils favoriser l’acquisition du vocabulaire des élèves?
  • Documentation pédagogique: ouverture sur l’apprentissage
    Rédigées par Terry A. Campbell, Ph. D., Université Nipissing, Amanda Brownlee, Conseil scolaire de district du Moyen-Nord, et Carole Anne Renton, Conseil scolaire du district catholique de Nipissing Parry Sound
    Février 2016
    L’étape cruciale de la diffusion publique de la documentation peut présenter un défi. Que peuvent faire les enseignants pour communiquer aux parents, à leurs collègues et à l’ensemble de la communauté scolaire ce qu’ils apprennent sur ce que leurs élèves apprennent?
  • Outils de la technologie d'aide
    Rédigée par Dr. Steve Sider (Wilfrid Laurier University) et Dr. Kimberly Maich (Brock University)
    Février 2014 (PDF, 580 ko)
    On parle beaucoup de la différenciation dans les salles de classe de l'Ontario, mais la mise en œuvre d'un enseignement véritablement différencié peut s'avérer difficile. La technologie d'aide est l'un des moyens qui s'offrent aux enseignants pour répondre aux besoins particuliers des élèves, car elle rehausse la capacité des élèves à réaliser et à terminer des tâches de façon efficace et autonome. La présente monographie décrit des appareils fonctionnels clés actuellement disponibles (et où les trouver) dont les tableaux blancs interactifs, les logiciels de synthèse vocale et les systèmes d'amplification en classe.
  • L'apprentissage par projets : s'inspirer de pratiques gagnantes en gestion de projet
    Rédigé par Dr. David Hutchison, Université Brock
    Septembre 2015 (PDF, 570 ko)
    Les enseignants explorent de plus en plus des modèles d'apprentissage fondés sur la méthodologie d'enquête, ce qui encourage les élèves à développer des habiletés de communication et de réflexion de niveaux supérieurs. Cette monographie décrit comment l'apprentissage par projets donne aux apprenants les moyens de développer un ensemble d'habitudes de pensée allant de la communication à la pensée critique. Les démarches en ce sens amènent ces enseignants à découvrir que l'apprentissage par projets s'inscrit dans le cadre des stratégies holistiques d'enseignement qui favorisent le questionnement chez les élèves tout en leur inculquant les compétences du 21e siècle.
  • Créer un climat propice à la réflexion en mathématique
    Christine Suurtamm, Ph.D., Brenna Quigley et Jill Lazaru (Université d'Ottawa)
    Février 2015 (PDF, 246 ko)
    L'auteure argumente que les idées contemporaines sur l'enseignement des mathématiques promeuvent les pratiques de salle de classe qui mettent en valeur la voix de l'élève, développent la pensée mathématique des élèves et engagent les élèves dans le questionnement mathématique. Cette monographie, écrite par Dr. Christine Suurtamm, et deux candidats au doctorat de l'Université d'Ottawa, offre un résumé de ce à quoi ressemblent ces pratiques dans la salle de classe. Leur approche fondée sur des études de cas intègre leurs recommandations à la vie quotidienne des enseignants dans les salles de classe.
  • Résilience, vie active et épanouissement : promouvoir une bonne santé mentale et le bien-être dans les communautés scolaires
    Patrick Carney, Ph.D., (Simcoe Muskoka Catholic District School Board) et Michelann Parr, Ph.D. (Université Nipissing)
    Août 2015 (PDF, 518 ko)
    Cette monographie expose pourquoi la résilience est devenue un concept central dans les discussions sur la santé mentale et le bien-être et définit ce que les éducateurs peuvent faire dans les écoles et au niveau de la salle de classe pour les favoriser. Les auteurs, Patrick Carney, Ph. D., psychologue praticien au sein du Simcoe-Muskoka Catholic District School Board, et Michelann Parr, Ph. D., professeure à l'Université Nipissing, soulignent le fait que la promotion de la santé mentale exige la continuité du soutien apporté à tous les élèves, notamment des stratégies de prévention et d'intervention pour ceux pouvant présenter des problèmes de comportement et des problèmes émotionnels et sociaux communs.
  • Pauvreté et éducation : lier un état d'esprit à la pratique
    Darlene Ciuffetelli Parke, Ph.D. (Université Brock)
    Février 2015 (PDF, 241 ko)
    Cette monographie met l'accent sur les stratégies scolaires, notamment pour améliorer la sensibilisation des enseignants et les partenariats communautaires, qui soutiennent les enfants et les familles vivant dans des conditions difficiles. L'auteure, Darlene Ciufetelli Parker, Ph.D., (Université Brock), se base sur ses travaux dans le cadre du projet « Pauvreté et enseignement » de la FEEO (et d'autres études également) pour faire le cas que d'excellentes améliorations dans l'apprentissage et le rendement de l'élève peuvent être réalisées si les éducateurs maintiennent la barre aussi élevée pour tous les enfants quelles que soient les circonstances et construisent sur leurs points forts.
  • Faire des mathématiques qui passionnent les enfants : Cultiver une bonne « mathitude »  pour améliorer le rendement des élèves en mathématiques
    Lynda Colgan, Ph. D. Université Queen's
    Août 2014 (PDF, 443 ko)
    L'auteure invite les enseignants à examiner les ressources et les stratégies qui améliorent le rapport des élèves aux notions et aux processus mathématiques et qui stimulent leur motivation, leurs émotions, leur intérêt et leur attention. Le texte souligne des émissions de télévision (p. ex. les émissions du réseau TFO) et des ressources captivantes qui éveillent la curiosité et font apprécier les mathématiques.
  • Explorer la puissance des suites à motif croissant
    Par Ruth Beatty, Ph.D. (Lakehead University)
    Août 2014 (PDF, 1 mo)
    Les activités de régularité peuvent être utilisées comme des outils puissants pour initier les jeunes enfants aux concepts algébriques sophistiqués. Toutefois, la manière dont les régularités sont présentées et abordées détermine l'efficacité de cette approche. Dans cette monographie, l'auteure examine comment les élèves, même ceux qui sont très jeunes, peuvent comprendre les fonctions, un concept essentiel au raisonnement algébrique, lorsque les enseignants les sollicitent à l'aide de questions incitatives appropriées.
  • Les technologies numériques à l'appui de l'étude des mots
    Par Ruth McQuirter Scott, Ph.D. (Brock University)
    Août 2014 (PDF, 582 ko)
    L'étendue du vocabulaire est un indicateur-clé de la performance en lecture et pourtant, celui-ci semble s'appauvrir chez les élèves d'aujourd'hui. Cette monographie examine le potentiel d'enrichissement du vocabulaire qu'offrent les technologies numériques par des moyens que les textes imprimés traditionnels ne peuvent offrir. L'auteure présente un sommaire des applications disponibles et propose quelques manières de réorganiser les anciennes et les nouvelles approches en matière de littératie.
  • Cultiver l'engagement des élèves à travers des stratégies interactives d'apprentissage par les arts
    Par Christine I. Cho, Ph.D. et John L. Vitale, Ph.D. (Nipissing University)
    Août 2014 (PDF, 587 ko)
    Selon la recherche, la sensibilisation des élèves aux arts et l'apprentissage par les arts favorisent le développement de l'imagination et d'aptitudes cognitives comme la perception, la concentration et la résolution de problèmes. Cette monographie présente une activité de classe innovatrice intitulée « regardez avec vos oreilles, écoutez avec vos yeux », qui s'appuie sur les arts visuels et la musique pour favoriser l'investissement des élèves dans leur apprentissage.
  • La mise en scène de poèmes : mieux faire comprendre la poésie par l'art dramatique
    Rédigée par Kristen Ferguson Ph. D.
    Université de Nipissing
    Mars 2014 (PDF, 488 ko)
    Cette monographie propose une gamme de stratégies pour amener les élèves à comprendre la poésie et, de façon globale, à exercer des compétences supérieures en matière de littératie. Elle présente de nouvelles études qui démontrent qu'il est avantageux de développer la maîtrise d'une deuxième langue en s'appuyant sur les compétences de l'élève dans sa première langue. Elle intéressera donc les enseignants des programmes d'immersion en français et des programmes intensifs de français de même que ceux qui travaillent dans des classes multilingues.
  • Faire fond sur d'autres compétences langagières pour favoriser l'apprentissage d'une langue seconde
    Rédigée par Callie Mady, Ph. D. Université de Nipissing et
    Jordana Garbati, Ph. D. Université Wilfrid Laurier
    Mars 2014 (PDF, 363 ko)
    Le développement de compétences langagières en langue seconde est un processus complexe dépourvu d'un ensemble clairement défini de pratiques exemplaires à l'intention du personnel enseignant. L'exposition des élèves à la langue cible est essentielle à leur réussite et, selon certains enseignants, plus on utilise la langue cible plus le niveau de réussite de l'élève dans cette langue est élevé. L'influence d'autres langues sur les compétences langagières en langue cible et la mesure dans laquelle on devrait utiliser ces langues en classe de langue seconde demeurent, toutefois, un sujet de débats. Les auteurs de la présente monographie explorent les raisons justifiant l'utilisation des connaissances langagières antérieures de l'élève en cours de langue seconde et les façons possibles de le faire.
  • Aider les élèves qui ont des difficultés en écriture
    Rédigée par Shelley Stagg Peterson
    OISE/University of Toronto
    Février 2014 (PDF, 583 ko)
    Les travaux de recherche mettent en lumière tout un éventail de stratégies pour aider les élèves qui ont des difficultés en écriture à surmonter les défis de l'écriture manuscrite, à comprendre les étapes du processus d'écriture et à respecter les règles d'orthographe, de ponctuation et de grammaire. Le sentiment de réussite que les élèves tirent de l'apprentissage de ces stratégies est une source de motivation. Cette monographie présente un résumé des stratégies que les enseignants peuvent utiliser pour aider les élèves qui ont des difficultés en écriture à relever ces défis et à acquérir des compétences langagières essentielles.
  • Outils de la technologie d'aide
    Rédigée par Dr. Steve Sider (Wilfrid Laurier University) et Dr. Kimberly Maich (Brock University)
    Février 2014 (PDF, 580 ko)
    On parle beaucoup de la différenciation dans les salles de classe de l'Ontario, mais la mise en œuvre d'un enseignement véritablement différencié peut s'avérer difficile. La technologie d'aide est l'un des moyens qui s'offrent aux enseignants pour répondre aux besoins particuliers des élèves, car elle rehausse la capacité des élèves à réaliser et à terminer des tâches de façon efficace et autonome. La présente monographie décrit des appareils fonctionnels clés actuellement disponibles (et où les trouver) dont les tableaux blancs interactifs, les logiciels de synthèse vocale et les systèmes d'amplification en classe.
  • Promouvoir la littératie critique dans l'ensemble du curriculum et rendre les milieux d'apprentissage plus sécuritaires
    Rédigée par Ginette D. Roberge, Ph. D.
    Université Laurentienne
    June 2013 (PDF, 721 ko)
    Dans leur pratique quotidienne, les enseignants encouragent communément les enfants à réfléchir de façon approfondie et critique à ce qu'ils ont lu et vu. Au cours de la dernière décennie, cette pratique s'est développée dans les écoles ontariennes du fait d'une valorisation de l'enseignement de l'esprit critique et des compétences en littératie critique qui s'y rattachent. En enseignant aux élèves à saisir et à adopter des perspectives diverses et à prendre en considération les intentions véhiculées dans un message, la littératie critique pourrait aider à faire progresser une autre importante priorité provinciale, celle de créer des milieux d'apprentissage sécuritaires et bienveillants.
  • Aider les familles à participer au développement de la littératie chez l'enfant
    Rédigée par Michelann Parr, Ph. D.
    Février 2013 (PDF, 785 ko)
    Bon nombre de familles n'ont pas conscience du rôle important qu'elles jouent dans l'apprentissage de la littératie chez leurs enfants. Quand on leur demande ce qu'elles font pour aider le développement de la littératie chez leurs enfants, elles pensent souvent aux tâches scolaires plutôt qu'aux activités quotidiennes comme chanter une berceuse, jouer aux cartes, échanger autour de la table ou lire des courriels. Parce que le rapport entre ces activités et l'apprentissage scolaire n'est pas évident, les familles sous-estiment la valeur de ce qu'elles font pour encourager la littératie. Il est donc essentiel que les enseignants aident les parents à comprendre l'importance de leur rôle dans l'éducation de leurs enfants.
  • La communauté d'apprentissage professionnelle (CAP) à l'appui des littératies multimodales
    Rédigée par Heather Lotherington, Ph. D., Cheryl Paige et Michelle Holland-Spencer
    Février 2013 (PDF, 867 ko)
    L'utilisation des technologies de soutien est toutefois permise aux élèves qui ont des besoins particuliers. Les enseignants sont tiraillés entre des orientations opposées tandis que la littératie s'étend à un amalgame flou de textes évolutifs qui ne s'inscrivent pas aisément dans les attentes et les évaluations du programme scolaire conventionnel. Comment les enseignants peuvent-ils adapter leur pratique d'enseignement de la littératie de manière à incorporer des approches pédagogiques intégrées tout en veillant à la réussite des élèves?
  • Encourager la réussite en littératie chez les élèves des Premières nations, Métis et Inuits
    Rédigée par Pamelo Rose Toulouse, Ph. D.
    Juin 2013 (PDF, 747 ko)
    À l'heure actuelle, les taux de réussite en littératie des élèves des Premières nations, métis et inuits sont mesurés en fonction de leur acquisition de l'anglais ou du français standard, les deux langues du curriculum de l'Ontario. Parce que les élèves des Premières nations, métis et inuits emploient souvent des formes non standard de l'anglais ou du français qu'ils nuancent à leur manière, les langues standards comportent souvent pour eux des défis. Les programmes de littératie doivent donc offrir à ces apprenants un enseignement différencié et lié à la vie de tous les jours, qui fait appel à des stratégies et à des ressources qui les interpellent, les motivent et valorisent leurs cultures.
  • Évaluer la difficulté des textes pour les élèves
    Rédigée par Sharon Murphy, Ph. D.
    Juin 2013 (PDF, 344 ko)
    Le personnel enseignant a souvent du mal à trouver des textes qui conviennent à ses élèves, même s'il suit les directives des éditeurs. Tant les élèves que le personnel enseignant peuvent donc se sentir frustrés. Pourtant, les éditeurs ne s'appuient que sur certains éléments pour définir le niveau de difficulté des textes, et ceux-ci devraient constituer le point de départ et non la finalité de l'évaluation de la difficulté des textes.
  • L'apprenti cinéaste – Améliorer les compétences en littératie par la production de vidéos numériques
    Rédigée par David Hutchison
    Novembre 2012 (PDF, 288 ko)
    Les enseignants sont de plus en plus tenus d'adopter la notion de littératie sous des aspects toujours plus larges – qui englobent de nouvelles formes de littératie numérique relatives aux technologies multimédias avec lesquelles les élèves interagissent couramment. Comment donc les enseignants peuvent-ils intégrer la littératie numérique au curriculum de l'Ontario, qui souligne l'importance des formes conventionnelles de littératie à l'écrit et à l'oral? La création de vidéos par les élèves est une solution qui offre la possibilité d'intégrer la littératie à l'écrit, à l'oral et de façon numérique dans le cadre d'une unité d'apprentissage captivante.
  • La technologie en classe de mathématiques – Saisir le potentiel d'apprentissage qu'offrent les tableaux blancs interactifs
    Rédigée par Catherine D. Bruce
    Novembre 2012 (PDF, 500 ko)
    Par le passé, l'intégration des nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les salles de classe a suscité à la fois la résistance et l'enthousiasme. Néanmoins, depuis l'apparition des crayons, des calculatrices, des ordinateurs et des appareils portatifs, les outils technologiques continuent de croôtre en nombre et en complexité, et leur évolution a des répercussions sur les salles de classe, l'enseignement et l'apprentissage.
  • Impliquer les parents marginalisés dans l'éducation de leurs enfants
    Rédigée par John Ippolito, Ph. D.
    Juin 2013 (PDF, 236 ko)
    À l'heure actuelle, on s'entend pour dire que les parents jouent un rôle crucial dans la réussite scolaire des élèves. Comme nous le verrons, de nombreuses études témoignent d'un lien important entre leur participation et le rendement scolaire des enfants. Mais à qui donc revient la responsabilité première d'unir plus étroitement les familles et les écoles dans un dialogue plus valable?
  • La trigonométrie en 3e année
    Rédigée par George Gadanidis
    Mai 2013 (PDF, 1,82 mo)
    Les enseignants des écoles élémentaires ont beaucoup à faire pour enseigner l'ensemble des contenus du programme de mathématiques, mais que faire si le programme ne suffit pas? Ginsburg soutient que « les enfants sont plus compétents en mathématiques et plus intéressés qu'il n'est généralement reconnu » et qu'il faut leur offrir le défi de maîtriser les grandes idées mathématiques et « de jouir de la réalisation de cette poursuite intellectuelle ».
  • La morphologie, cela fonctionne
    Rédigée par John R. Kirby et Peter N. Bowers
    Juin 2012 (PDF, 667 ko)
    Les auteurs expliquent en quoi la morphologie, étude du fonctionnement des mots, aide les enfants à enrichir leur connaissance du vocabulaire. Ils montrent que la morphologie est particulièrement utile aux enfants de milieux défavorisés dont cette connaissance tend à être moins développée que celle de leurs camarades. Étude fondée sur une synthèse des études scientifiques sur le développement du langage et de la littératie. (Disponible en anglais seulement.)
  • Utilisation de textes à plusieurs niveaux : Appuyer la littératie dans une classe intégrée
    Rédigée par Catherine Cornford
    Juin 2012 (PDF, 561 ko)
    L'auteure étudie la façon dont les enseignants peuvent utiliser des textes à plusieurs niveaux pour intéresser des enfants de tous niveaux de compétence à des activités communes de littératie. Elle souligne le fait que l'utilisation de textes à plusieurs niveaux doit être combinée à un enseignement différencié. Résultats s'appuyant sur un projet de recherche-action mené dans l'Ottawa Carleton District School Board. (Disponible en anglais seulement.)
  • L'éducation au service de la viabilité écologique : intégrer les philosophies et les pratiques autochtones.
    Rédigée par Clinton L. Beckford, Ph. D. et M. Russell Nahdee
    Mai 2012 (PDF, 1,77 mo)
    Aujourd'hui, l'éducation environnementale suscite un regain d'attention dans le curriculum de l'Ontario et les enseignants s'interrogent sur le type d'expérience d'apprentissage qui sera le mieux pour engager les élèves et promouvoir un comportement citoyen responsable en matière d'environnement. La réussite de cet objectif pédagogique peut passer par l'inclusion des perspectives indigènes dans l'éducation environnementale et axée sur la viabilité écologique.
  • Appuyer l'apprentissage du langage et de la littératie chez la petite enfance.
    Rédigée par Janette Pelletier
    Novembre 2011 (PDF, 3.0 mo)
    La petite enfance, la période qui précède la 1re année, est une phase de développement qualitatif toute particulière en ce qui a trait à l'apprentissage de la langue et des connaissances en littératie. Le présent document porte sur la manière dont les parents et les éducateurs  peuvent appuyer le développement des compétences en littératie des jeunes enfants.
  • Les problèmes mathématiques écrits : établir un lien entre le vocabulaire, les mathématiques et la vie.
    Rédigée par Richard Barwell, Ph. D.
    Octobre 2011 (PDF, 209 ko)
    Pour arriver à résoudre ces problèmes, les élèves doivent apprendre à les lire correctement. Il n'est pas suffisant d'uniquement décoder les mots ou d'extraire les opérations arithmétiques : les élèves doivent apprendre à lire entre les lignes et comprendre nos attentes.
  • Impliquer les élèves par le biais des arts
    Rédigée par Rena Upitis, Ph. D.
    Mai 2011 (PDF, 226 ko)
    Pour pouvoir apprendre, il est absolument crucial que les élèves s'impliquent. Les élèves qui s'impliquent pleinement sont prêts à apprendre sur tous les plans – physique, social, affectif et intellectuel. Les arts jouent un rôle primordial pour ce qui est de s'assurer que les élèves restent impliqués. Ils les encouragent en effet à apprendre de manière physique et « concrète », en les invitant à collaborer avec leurs pairs, en leur demandant de réagir sur le plan émotionnel et en faisant appel à leurs capacités cognitives lorsqu'ils acquièrent des connaissances sur les arts et par le biais des arts.
  • Développer la littératie critique par l'analyse des représentations sexuées dans la littérature jeunesse
    Rédigée par Anne-Marie Dionne, Ph. D.
    Janvier 2011 (PDF, 242 ko)
    Au cours des dernières années, le développement de la littératie critique est devenu un enjeu de taille pour les enseignants qui doivent préparer les élèves à vivre dans un monde saturé d'informations. En intégrant la littératie critique dans les activités quotidiennes de la classe, ils doivent les amener à découvrir que les textes, quelle qu'en soit la forme, sont porteurs de messages parfois subtils en ce qui concerne les relations de pouvoir, les iniquités ou les injustices sociales.
  • Les jeux vidéo en salle de classe : L'apport des jeux vidéo au développement de la littératie et de la numératie
    Rédigée par Emmanuel Duplàa, Ph. D. et Shervin Shirmohammadi, Ph. D.
    Janvier 2011 (PDF, 343 ko)
    Le domaine de l'éducation a pressenti le potentiel de ces jeux vidéo avec le développement des jeux dits « sérieux », qui ont des vertus éducatives. On peut remettre en question le lien entre jeu et travail, entre l'aspect ludique et l'aspect sérieux : certains les verront comme des éléments tout à fait incompatibles – soit on joue, soit on travaille –, d'autres verront l'apprentissage comme un jeu en soi, puisqu'on apprend souvent en faisant des erreurs, à la différence de situations réelles où l'erreur est proscrite. Peut-on utiliser les jeux vidéo pour l'apprentissage en salle de classe, en particulier dans les domaines de la littératie et de la numératie? Si oui, à quelles conditions et à quelles fins? Après avoir présenté une synthèse des recherches dans ce domaine, nous présentons des exemples d'activités réalisables en salle de classe.
  • Sécurisation des milieux d'apprentissage
    Rédigée par Gerald Walton, Ph. D.
    Septembre 2010 (PDF, 376 ko)
    On a constaté que le taux de réussite scolaire est supérieur lorsque les élèves se sentent en sécurité et bénéficient d'un soutien au sein de leur école. Le ministère de l'Éducation de l'Ontario reconnaît que « …la sécurité dans les écoles est une condition indispensable à la réussite des élèves et à l'amélioration de leur rendement scolaire… » et est déterminé « …à offrir à tous les élèves les soutiens dont ils ont besoin pour apprendre, s'épanouir et réussir. ». L'intimidation va à l'encontre de cet engagement et mine les chances de réussite de l'ensemble des élèves.
  • Améliorer l'expression écrite des élèves
    Rédigée par Shelley Stagg Peterson
    Octobre 2010 (PDF, 456 ko)
    Les enseignants font part de leur rétroaction aux élèves afin de faire progresser leur expression écrite et d'augmenter leur confiance à l'écrit. La rétroaction des enseignants prend souvent la forme de commentaires portés à l'écrit sur les copies finales et notées. Elle parvient aux élèves à la fin du processus de rédaction et, dans la plupart des cas, n'a pas l'impact escompté par les enseignants sur les progrès des élèves.
  • Le curriculum intégré
    Rédigée par Susan M. Drake, Ph. D. et Joanne Reid
    Septembre 2010 (PDF, 459 ko)
    En plus de fournir des programmes de littératie et de numératie, les enseignants doivent également intervenir sur d'autres plans, par exemple : éducation environnementale, développement du caractère et nouvelles littératies (médiatique, critique et technologique). Au vu des nombreuses attentes et adaptations pédagogiques, il n'est guère étonnant que les enseignants se sentent parfois dépassés. Comment concilier tous ces paramètres? L'un des moyens de répondre à ces multiples attentes consiste à fournir un curriculum intégré, c'est-à-dire à enseigner les notions et compétences essentielles en articulant plusieurs disciplines autour d'un thème central ou d'une problématique.
  • L'enseignement de l'étude des mots
    Rédigée par Ruth McQuirter Scott, Ph. D.
    Septembre 2010 (PDF, 398 ko)
    L'étude des mots est un enseignement capital car il permet aux élèves de mobiliser les connaissances acquises pour comprendre la signification d'un texte. La nature de cet enseignement varie en fonction des besoins en perfectionnement des élèves et du niveau de difficulté du texte. Afin d'adopter la meilleure approche pédagogique, il est important que l'enseignante et l'enseignant maîtrisent la structure de la langue.
  • Sciences et littératie en classe au palier élémentaire
    Rédigée par Paul Elliott, Ph. D.
    Février 2010 (PDF, 416 ko)
    Le langage – sous forme écrite ou orale – est un aspect crucial pour explorer les phénomènes scientifiques, communiquer des idées ou les tester, et prouver que les concepts présentés ont été compris. De plus, la façon dont le langage est employé pendant l'apprentissage des sciences favorise le développement des compétences de littératie et des capacités cognitives associées. Comment s'y prendre pour intégrer l'acquisition des capacités de littératie dans le cadre de l'enseignement des sciences, et promouvoir la synergie entre l'enseignement des sciences et la littératie?
  • Renforcer la résilience des élèves : le rôle des enseignants comme facteurs de protection
    Rédigée par Kingsley Hurlington
    Février 2010 (PDF, 622 ko)
    En termes de réussite des élèves, les stratégies axées sur les lacunes ont pendant longtemps fait partie des méthodes d'enseignement. Ces stratégies laissent entendre que la meilleure façon de faciliter le développement des enfants est de comprendre ce qui leur manque, qu'il s'agisse de milieux de vie stables, de caractéristiques personnelles désirables ou d'autres systèmes de soutien.
  • Les orthographes approchées au primaire : vers une meilleure appropriation de la langue écrite
    Rédigée par Carole Fleuret, et Ph. D. Jonathan Bolduc, Ph. D.
    Décembre 2009 (PDF, 844 ko)
    Le recours aux orthographes approchées comme pratique pédagogique, qui permet à l'enfant d'écrire comme il pense, donne accès aux représentations qu'il détient sur la langue et sur son fonctionnement. Le but de cet article est d'apporter un regard novateur sur les interventions pédagogiques en ce qui concerne le développement langagier. Pour ce faire, nous présenterons brièvement l'origine des orthographes approchées et quelques études recensées. Par la suite, nous proposerons des activités pédagogiques favorisant l'écriture et la compréhension du principe alphabétique (lien entre l'oral et l'écrit).
  • Amplification du champ acoustique en salle de classe dans le respect des principes de conception universelle en vue d'améliorer l'audition et l'écoute
    Rédigée par Pamela Millett, Ph. D.
    Novembre 2009 (PDF, 541 ko)
    La capacité d'entendre, d'écouter et de traiter efficacement des informations auditives est essentielle en matière d'apprentissage pour l'ensemble des élèves, ce qui peut s'avérer particulièrement difficile pour celles et ceux ayant une déficience auditive. Le bruit à l'intérieur et à l'extérieur de la salle de classe est souvent élevé : dans les salles de classe comprenant un grand nombre de surfaces dures et réverbérantes (comme des murs de béton) et peu de surfaces souples et absorbant le bruit (comme de la moquette), on constate une réverbération et une amplification des bruits.
  • L'apprentissage par la résolution de problèmes en mathématiques : un outil pour développer les connaissances conceptuelles des élèves.
    Rédigée par Sheryl MacMath, John Wallace et Xiaohong Chi
    Novembre 2009 (PDF, 497 ko)
    Les enseignantes de mathématiques doivent non seulement apprendre aux élèves à résoudre des problèmes, mais aussi leur apprendre les mathématiques à travers la résolution de problèmes. Même si « de nombreux élèves peuvent acquérir une certaine aisance avec les procédures… il leur manque souvent les connaissances conceptuelles nécessaires pour résoudre de nouveaux problèmes ou pour établir les relations entre les idées mathématiques ». C'est là un véritable défi pour le personnel enseignant. L'apprentissage par la résolution de problèmes (ARP) offre aux enseignants la possibilité de relever ce défi.
  • Essayons d'abord le tutorat en littératie
    Rédigée par Deborah P. Berrill, Ph. D.
    Novembre 2009 (PDF, 930 ko)
    Le tutorat est depuis longtemps recommandé, car il permet de soutenir individuellement l'apprentissage. En principe, l'enseignement individualisé permet à la tutrice ou au tuteur d'identifier les besoins spécifiques en apprentissage de l'élève et de les traiter tout de suite, dans le cadre de l'exercice effectué. L'idée est qu'en s'appuyant sur les atouts d'un élève, les tuteurs peuvent favoriser son apprentissage, puis réduire le soutien jusqu'à ce que l'élève soit en mesure d'être autonome. Mais qu'est-ce qui prouve que le tutorat tient effectivement ses promesses?
  • Raconter et écrire des histoires : utiliser une autre sorte de crayon
    Rédigées par Terry A. Campbell, Ph. D. et Michelle Hlusek
    Novembre 2009 (PDF, 720 ko)
    Les éducateurs considèrent souvent qu'il existe un lien entre le récit et l'écriture d'une histoire : raconter une histoire fournit une base et prépare l'écriture d'une histoire. L'analyse, pendant deux mois, des mots écrits et prononcés par les élèves d'une classe de 4e et 5e années a permis d'étudier les liens entre la préparation orale (y compris le récit) et l'écriture des histoires. Les auteures ont découvert que le fait de raconter les histoires et d'en discuter avec des camarades stimulait considérablement la quantité et la qualité de l'écriture des élèves.
  • La musique au cœur des pratiques en littératie
    Rédigée par Jonathan Bolduc, Ph. D. et Carole Fleuret, Ph. D.
    Mai 2009 (PDF, 741 ko)
    Tous les jeunes enfants possèdent des connaissances musicales : ils sont attirés par certains styles musicaux, ils aiment chanter et ils possèdent une compréhension de base du rythme et de la mélodie. Les activités musicales les captivent et, qui plus est, selon de récentes recherches, elles pourraient soutenir de façon marquée l'enseignement de la littératie.
  • Identification et intervention précoces chez les élèves à risque dans les programmes d'immersion en français
    Rédigée par Nancy Wise et Xi Chen, Ph. D.
    Avril 2009 (PDF, 0.97 mo)
    Les enfants qui éprouvent des difficultés d'apprentissage de la lecture auront souvent du mal à lire au fil des années. Il s'ensuit un cercle vicieux, dans la mesure où plus la frustration de ces élèves est grande, moins ils manifestent d'intérêt pour la lecture. De nombreuses données établissent un lien entre l'identification précoce des difficultés en lecture, des interventions constructives et l'amélioration du rendement des élèves.
  • Incidence de la science de la complexité sur l'enseignement et l'apprentissage des mathématiques
    Rédigée par Darren Stanley, Ph. D.
    Février 2009 (PDF, 284 ko)
    De nombreux candidats à l'enseignement sont aux prises avec les défis que pose la gestion de la classe et semblent préoccupés par nombre de ses aspects : les élèves, le curriculum, les évaluations, etc. Pour ce qui est de l'apprentissage, ils ont naturellement tendance à vouloir simplifier autant que possible ce que les élèves doivent apprendre. Comment les enseignants de mathématiques peuvent-ils créer et utiliser la complexité au lieu de simplement la gérer, pas seulement pour le bien de leurs élèves, mais pour leur propre bien également?
  • L'inclusion des élèves ayant des besoins particuliers
    Rédigée par Sheila Bennett, Ph. D.
    Janvier 2009 (PDF, 559 ko)
    Plus que jamais, les salles de classe d'aujourd'hui constituent une mosaïque d'appartenances culturelles à laquelle nous devons faire face en tant qu'éducateurs. Dans ces classes d'une grande mixité se trouve un nombre important d'élèves ayant des besoins particuliers. En Ontario, près de 300 000 élèves ont des besoins particuliers.
  • Utiliser les données pour améliorer le rendement des élèves
    Rédigée par Christina van Barneveld, Ph. D.
    Août 2008 (PDF, 516 ko)
    Apprenants permanents, les enseignants savent très bien que leur pratique professionnelle ne cesse d'évoluer alors même qu'ils étudient de nouvelles informations et opèrent à partir des conclusions qu'ils en tirent. S'ils disposent d'informations qui leur permettent de dégager les causes des défis pédagogiques et de suivre les progrès, ils peuvent plus facilement préparer des plans d'action qui auront des effets positifs sur leurs élèves. Tous poursuivent le même objectif : voir la réussite de chacun de ses élèves. Quels sont alors les bons moyens pour travailler à partir de ces informations afin d'améliorer leur rendement?
  • L'ALS en classe de mathématiques
    Rédigée par Richard Barwell, Ph. D.
    Juillet 2008 (PDF, 808 ko)
    Les apprenants de langue seconde (ALS) dans cette monographie sont des élèves qui suivent des cours « English as a second language (ESL) » dans les écoles de langue anglaise. Bien que cette recherche ne reflète pas la réalité des écoles de langue française, des similarités pourraient exister entre ces élèves et les élèves qui suivent des programmes d'Actualisation linguistique en français (ALF) ou Perfectionnement du français (PDF) dans les écoles de langue française de l'Ontario.
  • La littératie dans toutes les disciplines
    Rédigée par Perry Klein, Ph. D.
    Mai 2008 (PDF, 650 ko)
    La littératie dans toutes les disciplines est l'aptitude à lire et à écrire un texte imprimé, et à créer et interpréter d'autres médias, dans des matières comme les sciences, les études sociales et les mathématiques. Elle englobe l'utilisation de textes informatifs, c'est-à-dire de textes imprimés ou en ligne qui présentent un contenu conceptuel. Il est important de développer cette forme de littératie chez les élèves car elle contribue à les préparer à l'enseignement secondaire et postsecondaire, où ils liront principalement des textes de non-fiction.
  • La sous-performance des garçons : de quels garçons parlons-nous?
    Rédigée par Wayne Martino, Ph.D.
    Avril 2008  (PDF, 461 ko)
    Les garçons sont souvent considérés comme un groupe homogène. Des interventions ont donc été réalisées afin de répondre aux besoins des intérêts communs perçus et des styles d'apprentissage, telles que l'introduction d'un curriculum qui tient compte des garçons et de l'augmentation du nombre d'enseignants de sexe masculin. Comme le fait remarquer Brozo, le fait de formuler des recommandations plus générales selon le genre pour l'amélioration des habiletés en lecture, c'est risquer une autre forme de stéréotype sexuel. Cette monographie a pour but de fournir des connaissances fondées sur la recherche pour corriger la sous-performance des garçons et pour remettre en question les approches et les interventions tenues pour acquises.
  • L'intégration des enseignements et des valeurs autochtones dans la salle de classe
    Rédigée par Pamela Rose Toulouse, Ph. D.
    Mars 2008 (PDF, 444 ko)
    De plus en plus de recherches démontrent que l'estime de soi chez les élèves autochtones est un facteur clé de leur réussite scolaire. Un environnement éducationnel qui honore la culture, la langue et la perspective des élèves autochtones est essentiel. Les écoles doivent représenter et inclure de façon évidente les contributions, les innovations et les inventions des peuples autochtones. Les élèves autochtones exigent un environnement d'apprentissage qui fait honneur à leur identité et à leurs origines.
  • Aborder l'enseignement des études sociales et de la géographie à partir du « sentiment d'appartenance à un milieu » des enfants
    Rédigée par David Hutchison, Ph. D.
    Décembre 2007 (PDF, 460 ko)
    Les élèves de l'élémentaire révèlent de temps en temps que ce qu'ils apprennent à l'école semble parfois détaché de la « vie réelle » telle qu'ils la connaissent en dehors de l'école. Malheureusement, les enfants ont tendance à croire que l'apprentissage d'un sujet qu'ils ne ressentent pas comme réel n'est pas réel, ou que sa pertinence disparaît à la fin de la journée scolaire. C'est un problème commun à de nombreuses disciplines, en particulier les études sociales et la géographie.
  • Enseigner dans une classe à années multiples
    Rédigée par Diane Lataille-Démoré, Ph. D.
    Novembre 2007 (PDF, 448 ko)
    Les classes à années multiples (CAM), c'est-à-dire les classes regroupant des élèves provenant de deux niveaux consécutifs ou plus dans un même lieu et avec un seul et même enseignant, constituent un phénomène étendu à l'échelle du globe. En Ontario, environ 21% des classes figurent dans cette catégorie. L'on trouve généralement ce type de classe à l'intérieur de systèmes scolaires axés sur un programme sectionné en objectifs par niveau. La recherche sur l'impact des CAM sur le rendement scolaire et le développement psychosocial est abondante6-8. Une deuxième question, d'ordre plus pratique, est comment optimaliser l'apprentissage en CAM?
  • Les différences d'attitude, d'aptitude et d'utilisation entre les filles et les garçons des écoles élémentaires face à l'ordinateur
    Rédigée par Robin Kay, Ph.D.
    Octobre 2007 (PDF, 364 ko)
    Les ordinateurs font partie de presque toutes les sphères de la vie : l'art, l'enseignement, les loisirs, les affaires, la communication, la culture, les médias, la médecine et les transports. Nombre d'enfants commencent à interagir avec des ordinateurs dès l'âge de trois ou quatre ans; la distinction entre les sexes dans la socialisation commence encore plus tôt, au moment même où quelqu'un demande : « c'est un garçon, ou une fille? ». Se pose alors une question essentielle : le comportement face à l'ordinateur varie-t-il selon le sexe de l'enfant?
  • La poésie : un puissant moyen pour améliorer la littératie et valoriser la technologie
    Rédigée par Janette Hughes, Ph.D.
    Octobre 2007 (PDF, 448 ko)
    Les notions traditionnelles de littératie, qui étaient autrefois plus ou moins exclusivement fondées sur l'aptitude à lire et à écrire, se sont élargies et incluent maintenant des compétences dans l'utilisation et la compréhension de la langue parlée, de l'écoute, de l'observation et de la représentation (en fait la communication au moyen de divers médias, notamment les arts visuels, le théâtre et les spectacles multimédias). Dans ce contexte, notre définition de la littératie s'applique tout aussi bien à la maîtrise de la lecture qu'à la création de médias électroniques.
  • L'efficacité des accompagnants en littératie
    Rédigée par Jacqueline Lynch, Ph.D. et Steve Alsop, Ph.D.
    Juin 2007 (PDF, 1,16 mo)
    Le présent article porte sur les études sur les accompagnants en littératie. Il met en lumière les divers rôles que jouent ces personnes, l'amélioration parallèle des résultats des élèves et les effets sur le personnel enseignant et les directions d'école qui travaillent avec les accompagnants pour faire progresser les élèves dans leur apprentissage au niveau élémentaire.
  • Blocs d'apprentissage pour la littératie et la numératie
    Mai 2007 (PDF, 838 ko)
    Les blocs d'apprentissage donnent aux enseignantes et aux enseignants suffisamment de temps pour traiter en profondeur les diverses composantes de programmes de littératie et de numératie efficaces, notamment l'évaluation continue, l'enseignement ciblé ou différencié en vue de répondre à des besoins d'apprentissage particuliers, et des activités ouvertes qui favorisent les habiletés supérieures de la pensée. En Ontario, les enseignantes et enseignants et le personnel d'administration se trouvent à des stades différents en ce qui a trait à l'élaboration des blocs d'apprentissage; les recherches préliminaires indiquent que les districts scolaires les plus efficaces sont ceux qui consacrent des périodes ininterrompues à l'apprentissage
  • Favoriser la littératie en milieu multilingue
    Rédigée par Jim Cummins, Ph.D.
    Juin 2007 (PDF, 2,26 mo)
    Les enseignantes et enseignants peuvent promouvoir un haut niveau de littératie auprès des apprenants de langue anglaise (ELL) en aidant les élèves à relier leurs connaissances antérieures aux nouveaux concepts. Pour les apprenants de langue anglaise, l'intégration de nouvelles connaissances aux anciennes exige qu'on relie ce qu'ils savent dans leur langue maternelle (L1) à l'anglais. Nous devons utiliser des stratégies d'enseignement en classe qui se sont révélées efficaces afin d'aider les élèves à transférer à l'anglais les connaissances qu'ils possèdent dans leur L1.
  • La non-mixité en salle de classe
    Rédigée par Serge Demers, Ph.D. et Carole Bennett
    Juin 2007 (PDF, 380 ko)
    De plus en plus, on entend parler de classes où la scolarisation se fait selon le sexe de l'enfant. Traditionnellement, ce mode d'enseignement était réservé aux écoles privées, mais de plus en plus d'écoles publiques avec des classes non mixtes font apparition, au Canada comme aux États-Unis. Selon St-Amant (2004), il y aurait eu au Québec, en 2003-2004, 250 interventions destinées exclusivement aux garçons. De loin, l'intervention la plus fréquente est le recours à la non-mixité en classe.
  • Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité et ses conséquences sur l'enseignement
    Rédigée par Rosemary Tannock, Ph.D.
    Avril 2007 (PDF, 696 ko)
    Les enseignantes et enseignants devraient savoir, qu'en dépit des diverses perspectives formulées pour expliquer le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), il existe suffisamment de preuves scientifiques pour déceler son existence et son impact nocif sur les individus qu'il afflige. Les pratiques dans les classes peuvent faire une différence dans la vie des enfants ayant un TDAH.
  • L'apprentissage des mathématiques ou l'application de règles : l'efficacité des méthodes générées par les élèves
    Rédigée par Alex Lawson, Ph.D.
    Février/Mars 2007 (PDF, 2,32 mo)
    On observe depuis les vingt dernières années un changement marqué dans le domaine de l'enseignement des mathématiques. Ce changement survient à la suite des preuves manifestes indiquant que les élèves apprennent à appliquer les règles mathématiques sans toutefois acquérir une compréhension approfondie des concepts mathématiques
  • L'interaction entre élèves dans un cours de mathématiques : Compétition ou échange d'idées?
    Rédigée par Catherine D. Bruce
    Janvier/Février 2007 (PDF, 521 ko)
    D'après des recherches, l'interaction entre élèves, qu'il s'agisse de discussions en classe ou d'autres activités axées sur la participation, est un des fondements de l'assimilation des connaissances et de la réussite scolaire. Mais favoriser la discussion en classe de mathématiques présente de nombreux défis