L'apprentissage de l'autonomie

 Accueil des élèves dans une école ordinaire


Le placement dans une école et une classe ordinaires est la formule retenue pour certains élèves en difficulté si on pense qu'il est possible de répondre adéquatement à leurs besoins d'apprentissage dans une classe d'élèves non handicapés.

Comme toute autre formule de placement, le placement d'un ou d'une élève en difficulté dans une classe ordinaire n'est efficace que s'il est bien planifié.

Méthodes pédagogiques

Voici quelques méthodes pédagogiques qui se sont révélées fructueuses pour l'intégration des élèves.

Enseignement mutuel

L'enseignement mutuel est une façon efficace de favoriser l'interaction entre les élèves en difficulté et les autres. Les contacts de plus en plus fréquents qu'ils ont avec les élèves en difficulté permettent aux autres élèves d'acquérir des attitudes positives envers leurs camarades. Ces attitudes positives favorisent en retour un sentiment d'appartenance et la confiance en eux-mêmes chez les élèves en difficulté.

L'enseignement mutuel peut prendre la forme d'une aide spontanée ou d'un service d'accompagnement entre élèves ou faire l'objet d'un suivi plus structuré Il est important que les autres élèves apprennent à assurer à leurs camarades en difficulté une aide individuelle vraiment efficace. Leur aide peut porter sur le travail proprement scolaire ou les activités de la vie quotidienne (se déplacer à l'école).

En outre, les élèves de l'école peuvent jouer, à l'égard des élèves en difficulté, un rôle d'assistant ou participer aux activités du programme d'éducation coopérative. Ces deux dernières activités permettent généralement aux élèves d'interagir dans le cadre d'un groupe restreint, souvent sous la direction de l'enseignante ou de l'enseignant à l'enfance en difficulté.

Enseignement en équipe

Lorsqu'une école ordinaire regroupe des classes d'élèves en difficulté, les enseignants responsables de ces classes travaillent souvent en collaboration avec leurs collègues du même cycle. Dans certains cas, cette collaboration prend la forme d'un enseignement en équipe. Par exemple, les enseignants peuvent regrouper les élèves d'une classe ordinaire et ceux d'une classe d'élèves en difficulté pour qu'ils participent à une activité commune (par exemple, cours d'éducation physique, d'art ou de musique). En plus de mettre en commun leurs atouts respectifs et leurs compétences, les enseignants favorisent ainsi l'interaction entre leurs élèves.

Apprentissage coopératif

L'apprentissage coopératif est une excellente façon de faire participer à des activités collectives des élèves qui présentent des troubles du développement. L'apprentissage coopératif est une situation d'apprentissage qui permet aux élèves de comprendre qu'ils ne peuvent réaliser l'objectif souhaité qu'avec la collaboration de tous les membres du groupe. Chaque élève prend conscience du fait qu'il ou elle apporte sa contribution à la réalisation de l'objectif visé, et des occasions se présentent tout naturellement permettant aux élèves de s'entraider pour accomplir une tâche. Par exemple, les élèves de Ire année font un apprentissage coopératif lorsqu'ils réalisent ensemble un collage sur leurs animaux favoris à partir de photographies apportées par tous les élèves du groupe. De la même façon, les élèves d'une école secondaire participent à une expérience d'apprentissage coopératif lorsqu'ils vendent des cassettes en vue de recueillir les fonds nécessaires pour organiser une excursion de quatre jours; dans ce cas, tous les élèves du groupe contribuent au succès de l'excursion en vendant le plus grand nombre possible de cassettes.

Autres procédés utiles

En plus des méthodes pédagogiques indiquées précédemment, les méthodes suivantes peuvent être utiles pour favoriser l'intégration des élèves aux programmes des écoles ordinaires.

Organisation des classes et placement des élèves

Le milieu d'apprentissage des élèves en difficulté devrait être approprié à l'âge des élèves et favoriser la visibilité des élèves, leur interaction les uns avec les autres et leur participation à la vie du milieu scolaire. Lorsque des élèves sont placés dans des classes d'élèves en difficulté, ces classes devraient être situées dans les aires prévues des cycles appropriés. Par exemple, les classes du cycle primaire devraient être situées dans les aires prévues pour le cycle primaire. Au palier secondaire, il est recommandé que les classes d'élèves en difficulté soient situées à proximité des locaux prévus pour les autres programmes des «classes-foyers». Lorsque les élèves sont intégrés aux classes ordinaires, ils devraient être placés le plus possible en compagnie d'enfants du même age réel.

La place des élèves en classe devrait tenir compte de l'objectif important qui consiste à favoriser l'interaction maximale avec leurs camarades, et leur permettre de passer facilement d'une activité à une autre. Il sera parfois nécessaire de donner une place spéciale en classe à un ou une élève pour tenir compte de ses besoins d'apprentissage particulier (par exemple, déficience visuelle ou auditive).

Planification coopérative

Il devrait y avoir une communication étroite entre les enseignants des classes ordinaires et les enseignants à l'enfance en difficulté. Tous les enseignants devraient mettre en commun leurs compétences, leur temps et leurs ressources dans leurs efforts en vue de répondre aux besoins des élèves en difficulté. La planification conjointe des objectifs, des activités et des méthodes d'apprentissage favorisera une mise en oeuvre uniforme du programme.

Soutien aux enseignants des classes ordinaires

Les enseignants des classes ordinaires devraient pouvoir compter sur le soutien nécessaire pour les aider à modifier leurs programmes de façon à répondre aux besoins personnels des élèves intégrés aux classes ordinaires. Ce soutien peut comprendre l'aide apportée par les conseillers, ainsi que le soutien nécessaire en classe (par exemple, adjoints d'enseignement, parent bénévole, aide individuelle des camarades). Des mesures devraient également être prises pour assurer le matériel spécial et les ressources nécessaires.

Formation du personnel et des élèves

Une formation à l'intérieur de l'école devrait être assurée au personnel et aux élèves pour les sensibiliser aux besoins particuliers des élèves en difficulté.

Clarification des attentes

Un système d'évaluation facile à comprendre devrait être prévu lorsque des élèves sont intégrés aux classes ordinaires pour certaines matières et que le programme est modifié pour tenir compte de leurs besoins. Les élèves devraient toujours comprendre ce que l'on attend d'eux et comment ils seront évalués, pour éviter tout malentendu.