L'apprentissage de l'autonomie

 Tirer le meilleur parti possible du milieu d'apprentissage


Un milieu accessible

Pour être des membres à part entière de leur milieu scolaire, les élèves doivent avoir accès à la gamme la plus complète possible des services scolaires. Le milieu d'apprentissage devrait être physiquement accessible à tous les élèves, et les dispositions nécessaires devraient être prises pour répondre aux besoins physiques de chaque élève. Cela peut présenter des difficultés particulières dans un grand nombre de vieilles écoles et les lecteurs sont priés de consulter la publication du ministère intitulée Des structures pour les personnes physiquement handicapés (1986). Les modifications nécessaires aux installations scolaires devraient être apportées de façon novatrice, sans jamais oublier la nécessité de favoriser une interaction positive entre tous les élèves. Ces modifications devraient être considérées comme révélatrices de valeurs communautaires positives et profitables à tous les membres de la collectivité. (L'installation de rampes d'accès et les modifications apportées aux salles de toilettes permettent de rendre l'école accessible à toute la collectivité, et non pas seulement aux élèves en difficulté).

Maintien des caractéristiques du programme des classes ordinaires

Les élèves en difficulté ont besoin de programmes personnalisés, peut-être même de matériel spécialisé, mais l'organisation générale des classes d'élèves en difficulté devrait correspondre le plus possible à celle des autres classes de l'école. Par exemple, l'apprentissage actif est tout aussi important pour les élèves en difficulté que pour les élèves qui suivent l'enseignement ordinaire au palier élémentaire, car il favorise la prestation d'un programme expérimental personnalisé. Pour répondre aux besoins de ces élèves, il est particulièrement important de recourir aux pratiques habituelles qui consistent à fournir une gamme variée d'objets concrets à manipuler et à prévoir des activités parascolaires périodiques. Au palier secondaire, il peut être indiqué de prévoir des activités périodiques plus avancées comme des tâches communautaires, des expériences de travail et des programmes d'éducation coopérative.

Allocation du matériel et des fournitures nécessaires

Les élèves ont parfois besoin de matériel spécialisé (fauteuils roulants, déambulateurs, tricycles modifiés) pour pouvoir se déplacer avec la plus grande liberté possible dans le milieu scolaire. En outre, la place qu'ils occupent dans la salle de classe devrait favoriser leur apprentissage, leur développement physique et une posture appropriée. Les fauteuils et les bureaux devraient être adaptés à leur taille et leur fournir un appui suffisant.

Le matériel d'apprentissage (matériel de lecture, matériel informatique et logiciels, etc.) devrait être adapté aux besoins personnels et à l'âge réel des élèves. Dans toute la mesure du possible, le matériel général utilisé à l'école devrait aussi être modifié en fonction des besoins particuliers des élèves. Si cela n'est pas possible, l'école devrait envisager la possibilité de se procurer du matériel spécialisé.

L'un des buts importants de l'éducation des élèves étant de faire ressortir leurs similitudes avec leurs camarades, il est essentiel que le matériel utilisé soit adapté à leur âge réel. Par exemple, l'élève de 16 ans qui a besoin d'améliorer sa motricité fine ou son aptitude à la manipulation ne devrait pas s'exercer à enfoncer des chevilles dans une planchette, mais plutôt à manoeuvrer la clé d'une serrure, à faire fonctionner une distributrice automatique ou à se servir d'une agrafeuse. L'élève du cycle intermédiaire ou du cycle supérieur qui apprend à reconnaître l'expression écrite de son nom peut être invité à le cocher sur la liste des élèves lors de la vérification des présences. En outre, tous les élèves devraient être incités, avec la collaboration de leurs parents, à se vêtir en suivant les normes de leur groupe d’âge.

Interaction avec les camarades

Pour que les élèves puissent tirer le meilleur parti possible des possibilités d'interaction et de socialisation qui leur sont offertes, ils devraient le plus possible participer aux activités habituelles et spéciales de l'école. Ils devraient notamment arriver à l'école et en partir en même temps que les autres élèves, participer aux réunions générales et prendre leur repas au même endroit que les autres élèves. Les pauses et les récréations leur fournissent d'autres possibilités d'interaction sociale et de loisirs, avec et sans surveillance.