L'apprentissage de l'autonomie

 Première partie : Cycle de planification - Introduction


  • Pour chacun des élèves en difficulté ainsi désigné par un comité d'identification, de placement et de révision (CIPR), les éducateurs de l'école doivent entreprendre un processus cyclique de planification, dont les composantes et les interrelations sont illustrées à la Figure 1 ci-dessous. *

    Au cours de l'ensemble des étapes du cycle de planification, l'interaction et les communications devraient être fréquentes entre toutes les personnes associées à la planification du programme de l'élève. La coordination des efforts est indispensable et incombe à la direction de l'école. En favorisant la créativité, la collaboration et la souplesse, la direction de l'école peut s'assurer que chacun cherche à élaborer, à mettre en œuvre et à évaluer le plan éducatif le plus approprié.

    Figure 1 : Modèle de planification d'un programme à l'échelon de l'école

    Étape de l'évaluation préalable

    L'évaluation préalable comprend la collecte systématique, réfléchie et continue d'informations sur l'élève en vue de contribuer aux décisions relatives au programme. Elle devrait porter sur les aspects sociaux, affectifs, physiques, culturels et intellectuels de la vie de l'élève à la maison, à l'école et dans son milieu. Cette évaluation devrait permettre une compréhension réaliste et positive des aptitudes et des besoins de l'élève, en vue de l'élaboration d'un profil d'apprentissage.

    La direction de l'école, les parents, l'élève, les enseignants chargés de classe et les enseignants à l'enfance en difficulté, ainsi que le personnel de soutien, devraient être associés au processus de l'évaluation. L'étude de cas en équipe est un excellent moyen de mettre en commun l'information nécessaire. Le travail en équipe permet aux personnes en cause de mieux interpréter les conclusions et de prendre des décisions pertinentes concernant le programme et le placement de l'élève.

    En plus des activités déjà mentionnées, l'évaluation peut viser la collecte de renseignements sur les expériences éducatives antérieures et l'organisation d'une évaluation scolaire ou multidisciplinaire officielle.

    Grâce à ces activités, les éducateurs peuvent déterminer les atouts de l'apprentissage et les besoins de l'élève, et élaborer un profil d'apprentissage. Le profil d'apprentissage est une description de l'élève et de ses besoins d'apprentissage et peut comporter les renseignements suivants :

    • état de santé et antécédents médicaux;
    • ressources spécialisées ou matériel requis pour répondre aux besoins éducatifs de l'élève;
    • besoins en matière de personnel de soutien;
    • attentes des parents;
    • caractère approprié des divers milieux d'apprentissage.

    Après avoir défini les besoins d'apprentissage et les aptitudes de l'élève, et mis au point un profil de l'élève, on peut commencer l'élaboration du programme. Il importe cependant de souligner que l'évaluation ne se termine pas à ce moment, mais qu'il s'agit d'un processus continu.

    Étape de l'élaboration

    Les données recueillies au cours de l'étape de l'évaluation préalable permettent d'élaborer le plan éducatif personnel de l'élève. Ce plan définit les éléments à enseigner et précise également la façon d'atteindre les objectifs fixés.

    Le plan éducatif est l'instrument essentiel de la planification à court terme et à long terme. Il devrait com-prendre notamment les éléments suivants :

    • les buts à long terme et à court terme du programme de l'élève;
    • le milieu d'apprentissage qui a été choisi pour l'élève;
    • les méthodes retenues pour personnaliser le programme;
    • les ressources humaines qui seront mises à contribution pour favoriser le programme de l'élève;
    • le matériel et les ressources spéciales qui seront utilisées;
    • les méthodes pédagogiques particulières qui permettront d'atteindre les buts du programme de l'élève (par exemple, amélioration du comportement ou analyse des tâches);
    • l'importance du soutien requis et des modifications à apporter au programme dans le cas de l'élève placé(e) dans un programme intégré;
    • les responsabilités précises du personnel dans la mise en œuvre du plan;
    • la nature et la fréquence de l'évaluation des progrès de l'élève et de l'efficacité du plan.

    Pendant toute l'étape de l'élaboration, il est indispensa ble qu'il y ait des communications soutenues entre les parents, les enseignants et les autres spécialistes.

    Étape de la mise en œuvre

    À l'étape de la mise en œuvre, l'élève tire profit des expériences d'apprentissage prévues dans le plan éducatif. Mais pour être efficace, cette mise en œuvre exige non seulement un bon plan éducatif, mais aussi le soutien physique et social nécessaire de la part de l'école. À ce stade, il importe donc que le personnel responsable de l'éducation de l'élève s'assure que les modifications nécessaires aux installations scolaires ont été apportées (rampes d'accès, toilettes, etc.) et que les besoins de l'élève en matière de matériel spécial et de transport sont satisfaits. En vue de sensibiliser la population scolaire aux besoins spéciaux de l'élève, l'information appropriée devrait être diffusée lors des rencontres du personnel et des échanges avec les parents et les autres élèves.

    Les ressources humaines prévues dans le plan éducatif - fournisseurs de soins de santé, auxiliaires de l'enseignement, aides familiales - doivent être engagées ou affectées selon les besoins. Un programme éducatif doit être élaboré, ou le programme existant doit être modifié, en fonction du plan conçu à l'étape de l'élaboration. L'école doit affecter le personnel scolaire nécessaire et l'aider à comprendre son rôle (prestation du programme, évaluation du programme, orientation, etc.). Enfin, il importe de prévoir des possibilités de reconnaissance de l'interaction des camarades.

    L'horaire quotidien de ces élèves peut ressembler à celui des autres élèves non handicapés. En règle générale, chacun des élèves peut participer aux cours dans les principaux champs d'études - arts de la communication, sciences sociales, mathématiques, éducation physique, art dramatique et arts visuels. En outre, les élèv~s en difficulté peuvent avoir besoin d'un apprentissage dans des domaines autres que les matières scolaires, comme l'autonomie, la physiothérapie, l'accès au milieu et l'expérience du travail.

    S'ils sont parfois incapables de participer à certaines activités de façon autonome, comme les autres élèves, cela ne veut pas nécessairement dire qu'ils devraient en être exclus. Ils sont souvent en mesure de participer à ces activités si les programmes sont modifiés à leur intention ou s'ils reçoivent l'aide d'un camarade ou d'un adjoint d'enseignement. L'objectif est de les associer aux activités ordinaires en le faisant de façon adaptée à leurs besoins personnels pour qu'ils en retirent une certaine satisfaction et mettent leurs aptitudes en valeur.

    Il importe aussi de leur fournir des expériences d'apprentissage parascolaires pour faciliter leur transition éventuelle entre l'école et la vie dans leur milieu. Les expériences en cours d'emploi leur permettent de perfectionner les aptitudes acquises en classe et ils apprennent ainsi à agir de la façon la plus autonome possible dans leur milieu et au travail. Il est également important que les élèves élargissent leurs centres d'intérêt et acquièrent les aptitudes en matière de loisirs et les aptitudes sociales nécessaires pour profiter de divers services comme les restaurants, les banques et les bibliothèques. Cet apprentissage peut se faire en dehors de l'école par le biais de sorties éducatives. Enfin, l'initiation aux techniques de base d'entretien ménager en milieu familial naturel permettra à un grand nombre d'élèves de mener une vie satisfaisante dans un cadre de vie autonome ou avec des services d'appoint.

    Étape de l'évaluation

    L'évaluation, qui doit être à la fois continue et périodique, permet d'examiner les progrès de l'élève par le biais de l'observation et d'autres mesures plus structurées. L'étape de l'évaluation comprend l'évaluation du programme et l'évaluation des progrès de l'élève.

    Voici quelques éléments dont il faut tenir compte lors de l'évaluation du rendement de l'élève et de l'efficacité du programme:

    • le succès avec lequel l'élève atteint les objectifs d'apprentissage prévus dans le plan éducatif;
    • les atouts et les faiblesses de l'élève au plan scolaire, mais aussi dans le domaine social, physique, intellectuel, médical et professionnel;
    • le succès avec lequel le programme répond aux attentes des parents et de l'élève;
    • le succès avec lequel le plan répond aux besoins définis dans le profil de l'élève;
    • la pertinence du placement de l'élève;
    • la pertinence des modifications apportées au milieu d'apprentissage;
    • l'efficacité avec laquelle les méthodes pédagogiques répondent aux besoins de l'élève;
    • le caractère approprié du soutien au plan des ressources et du personnel;
    • la nécessité d'une évaluation ultérieure de l'élève et du programme.

    La communication avec les parents et les autres spécialistes est un élément important de l'évaluation. Elle peut se faire par le biais d'entrevues, de conférences, de rapports périodiques, de conversations téléphoniques, de visites en classe et de la correspondance. Cette collaboration permet d'assurer un suivi complet des progrès de l'élève, de ses centres d'intérêt, de ses points forts et de ses besoins, et aide à répondre à la question suivante : «Les programmes d'éducation sont-ils efficaces?»

    Les données recueillies lors de l'étape de l'évaluation et les sujets d'inquiétude qui en découlent peuvent indiquer la nécessité d'évaluations ultérieures. En pareil cas, le cycle complet de l'évaluation et de la planification est répété.

    * Ce modèle de planification ressemble au modèle d'évaluation, d'élaboration et de mise en ouevre des programmes scolaires présenté dans la publication du ministère de l'Éducation intitulée La gestion des programmes scolaires, 1988 (Toronto, ministère de l'Éducation, Ontario, 1988).