Éducation de l'enfance en difficulté en Ontario

Tous les élèves ont besoin du soutien du personnel enseignant, de leurs camarades, de leur famille et de leurs amis pour se développer et profiter pleinement de leur expérience scolaire. Certains enfants ont des besoins particuliers qui exigent un soutien en plus de l'aide ordinairement fournie par l'école. En Ontario, les élèves ayant des anomalies de comportement, de communication, d'ordre intellectuel, d'ordre physique ou associées, peuvent avoir des besoins éducationnels qui ne peuvent pas être satisfaits par les pratiques régulières d'enseignement et d'évaluations.

Ces besoins peuvent être satisfaits grâce à des adaptations et/ou un programme d'éducation modifié qui apporte des changements aux attentes de l'année d'études correspondant à l'âge de l'élève pour une matière ou un cours donné. Ces élèves peuvent être officiellement identifiés comme élèves en difficulté. Le ministère définit les anomalies, et ces définitions doivent être utilisées par les conseils scolaires pour déterminer si une ou un élève est en difficulté.

Tous les élèves identifiés officiellement comme étant en difficulté par un comité d'identification, de placement et de révision (CIPR) doivent avoir accès à une éducation qui leur permettra d'acquérir les connaissances et les habiletés nécessaires pour participer à la vie de la communauté ontarienne.

La Loi sur l'éducation oblige les conseils scolaires suivant les règlements à offrir des programmes  et des services d'éducation de l'enfance en difficulté à leurs élèves en difficulté. Des dispositions particulières relatives à l'identification et au placement des élèves en difficulté figurent dans le Règlement 181/98. Ce règlement prévoit aussi le réexamen périodique de l'identification et du placement des élèves et la possibilité d'interjeter appel des décisions avec lesquelles les parents ou les tutrices ou tuteurs sont en désaccord.

Le document, Points saillants du Règlement 81/98, se trouve sur ce site Web.

Lors de l'année scolaire 2014-2015 (données disponibles les plus récentes), plus de 178 500 élèves furent identifiés comme élèves en difficulté par un CIPR. Environ 162 000 autres élèves non identifiés officiellement comme étant en difficulté bénéficièrent de programmes et services d'éducation de l'enfance en difficulté.

Les conseils scolaires doivent préparer un Plan d'enseignement individualisé (PEI) pour chaque élève identifié comme étant en difficulté. Il est laissé à leur discrétion de préparer un PEI pour les élèves non identifiés officiellement comme étant en difficulté mais qui reçoivent des programmes et/ou des services d'éducation de l'enfance en difficulté.

Un PEI est un plan écrit décrivant le programme et/ou les services d'éducation de l'enfance en difficulté requis par l'élève, fondé sur une évaluation globale des points forts et des besoins de l'élève, c'est-à-dire les points forts et les besoins qui ont une incidence sur la capacité de l'élève d'apprendre et de démontrer son apprentissage.

Un PEI type doit indiquer la façon dont les progrès de l'élève seront communiqués par l'entremise du bulletin scolaire de l'Ontario.

Dans certains cas, le programme de l'élève proviendra d'un programme comportant des attentes totalement ou en partie différentes. Ce type de programme inclut par exemple les habiletés sociales, la communication et la gestion du comportement, telles que décrites dans le PEI.

Si un parent est d'avis que leur enfant pourrait bénéficier de programmes et/ou de services d'éducation de l'enfance en difficulté tels que décrits dans un PEI et le conseil scolaire n'est pas d'accord, le parent a le droit de demander une réunion du CIPR afin de déterminer si leur enfant est un élève en difficulté. Tous les élèves identifiés en difficulté doivent avoir un PEI.