Comité d'identification, de placement et de révision

Identification des besoins des élèves en difficulté

Les élèves en difficulté sont identifiés en tant que tels par un comité d'identification, de placement et de révision ( CIPR ). Dès réception d'une demande écrite de la mère ou du père, ou de la tutrice ou du tuteur de l'élève, la directrice ou le directeur de l'école doit référer l'élève à un CIPR, qui décide s'il doit être identifié comme élève en difficulté et, si tel est le cas, quel est le placement le plus approprié. La direction de l'école peut, elle aussi, sur avis écrit à la mère ou au père, ou à la tutrice ou au tuteur, référer l'élève à un CIPR. La mère ou le père, ou la tutrice ou le tuteur, ainsi que l'élève âgé d'au moins 16 ans, peuvent assister à la réunion du CIPR et demander que celui-ci examine des programmes potentiels qui permettraient de répondre aux besoins de l'élève. À partir de ces échanges, le CIPR peut recommander les programmes d'éducation de l'enfance en difficulté et /ou les services qu'il juge appropriés.

Le règlement qui régit l'identification et le placement des élèves en difficulté oblige le CIPR à considérer l'intégration de ces élèves dans les classes ordinaires. Avant d'envisager le placement dans une classe pour l'enfance en difficulté, le comité doit examiner en premier lieu si le placement dans une classe ordinaire, accompagné de programmes et services d'éducation de l'enfance en difficulté appropriés, répondrait aux besoins de l'élève tout en respectant les préférences de la mère ou du père ou de la tutrice ou du tuteur. Si un placement dans une classe pour l'enfance en difficulté est considéré comme l'option la plus appropriée, le CIPR doit fournir par écrit les raisons de sa décision.

Pour les élèves dont les besoins ne peuvent être entièrement comblés dans une classe ordinaire, plusieurs possibilités de placement sont offertes, notamment les suivantes :

  • Classe ordinaire avec services indirects où l'élève est placé dans une classe ordinaire pendant toute la journée, et l'enseignante ou l'enseignant reçoit des services de consultation spécialisés.
  • Classe ordinaire avec enseignante-ressource ou enseignant-ressource où l'élève est placé dans une classe ordinaire pendant presque toute la journée ou toute la journée et reçoit un enseignement spécialisé, sur une base individuelle ou en petit groupe, dispensé dans la classe ordinaire par une enseignante ou un enseignant qualifié de l'enfance en difficulté.
  • Classe ordinaire avec retrait partiel où l'élève est placé dans une classe ordinaire et reçoit un enseignement en dehors de la classe pendant moins de 50 % du jour de classe, dispensé par une enseignante ou un enseignant qualifié de l'enfance en difficulté.
  • Classe distincte avec intégration partielle où l'élève est placé par le CIPR dans une classe pour l'éducation de l'enfance en difficulté où le rapport élèves-enseignant respecte l'article 31 du Règlement 298, pendant au moins 50 % du jour de classe, mais est intégré dans une classe ordinaire pendant au moins une période d'enseignement par jour.
  • Classe distincte à plein temps pour l'éducation de l'enfance en difficulté où le rapport élèves-enseignant respecte l'article 31 du Règlement 298, pendant toute la durée du jour de classe.

Le CIPR peut également considérer de référer l'élève à un comité provincial chargé d'examiner l'admissibilité à l'une des écoles provinciales pour élèves sourds, aveugles ou sourds et aveugles, ou à l'une des écoles d'application provinciales pour les élèves ayant de graves troubles d'apprentissage.

Voir aussi : Points saillants du Règlement 181/98