Le curriculum des écoles secondaires de l'Ontario

La révision du curriculum—la comprendre et y participer

Cette publication est aussi disponible en fichier Adobe Acrobat. (42 Ko)

Le curriculum des écoles secondaires est demeuré inchangé depuis près de dix ans. Le projet de réforme de l'éducation secondaire nous offre l'occasion d'entreprendre une révision en profondeur pour nous assurer que l'Ontario possède un curriculum de haute qualité, adapté aux réalités présentes.

Les élèves d'aujourd'hui doivent être équipés de solides connaissances et compétences de base pour obtenir leur diplôme d'études secondaires. De plus, les élèves doivent posséder certaines qualités personnelles pour faire un bon usage de ces connaissances et de ces compétences, aussi bien dans leur vie personnelle que dans leur vie de citoyennes et de citoyens d'une société démocratique. Un curriculum de haute qualité peut les aider à atteindre ces résultats.

Le document que voici contient :

  • des précisions sur les caractéristiques du nouveau curriculum et sur l'importance accordée au relèvement des normes
  • un calendrier provisoire pour l'élaboration du nouveau curriculum
  • un formulaire sur lequel vous pouvez suggérer les domaines d'études requis de tous les élèves jusqu'à la fin des études secondaires.

Un curriculum pertinent et rigoureux

La seule façon dont les élèves de l'Ontario peuvent prétendre à l'excellence, c'est en entreprenant un programme d'études à la fois exigeant et stimulant, adapté à leurs buts et à leur contexte linguistique et culturel. Que leur intention soit d'entrer à l'université, au collège ou sur le marché du travail, leur apprentissage au niveau de l'école secondaire doit les préparer à cette prochaine étape. Un curriculum de qualité peut aider les élèves à réussir dans la carrière de leur choix et à connaître la satisfaction de réaliser leurs buts dans la vie.

Les nouveaux documents pédagogiques rehausseront la qualité de l'apprentissage et rendront les exigences plus uniformes, de la 1re à la 12e année. L'ensemble des élèves achèveront leurs études secondaires en quatre ans, y compris ceux et celles qui auront décidé d'aller à l'université. Les élèves ayant l'intention d'entrer sur le marché du travail ou de s'inscrire à certains programmes collégiaux suivront des cours qui leur enseigneront certaines compétences et connaissances de base, tout en mettant l'accent sur l'application de leur apprentissage à la vie de tous les jours. Les élèves visant l'université suivront durant leur quatrième année d'études secondaires des cours tout au moins aussi exigeants que les actuels cours préuniversitaires de l'Ontario (CPO). Tous les élèves seront en mesure de mener une vie productive et pourront être fiers de leur réussite.

Le curriculum—une définition

Le curriculum désigne l'apprentissage proposé aux élèves dans les écoles

L'expression curriculum désigne les composantes aussi bien générales que détaillées de l'apprentissage proposé aux élèves. Les composantes les plus générales du curriculum proposé pour l'Ontario énonceront les résultats globaux attendus des élèves à la fin de leurs études secondaires, comme par exemple une familiarité avec la technologie moderne. Ces énoncés seront terminés au cours de la première phase d'élaboration du curriculum. Ils serviront à assurer l'uniformité des autres composantes plus détaillées du curriculum.

Le curriculum comporte deux autres composantes plus détaillées : les programmes-cadres et les esquisses de cours. Ces documents contiendront des définitions explicites des compétences, des connaissances et des attitudes dont les élèves feront l'acquisition dans les différentes matières. Ils énonceront la portée des matières de façon assez claire pour montrer qu'elles seront à la fois étoffées et uniformes, tout en permettant au personnel enseignant d'utiliser les ressources et les méthodes les mieux adaptées aux élèves de leurs classes.

Les composantes les plus détaillées du curriculum seront ce que nous conviendrons d'appeler des modules d'apprentissage et qui seront la formulation par les enseignantes et les enseignants des méthodes d'enseignement et d'évaluation qui leur semblent les mieux adaptées à certaines compétences et connaissances précises. Quelques modules seront peut-être préparés à titre de modèle à l'échelle de la province, mais la plupart d'entre eux seront élaborés par les enseignantes et les enseignants, qui seront invités à partager le fruit de leurs efforts avec leurs collègues. Les programmes-cadres pourront par exemple énumérer à l'endroit du programme d'études en sciences plusieurs caractéristiques des milieux d'eau douce que les élèves devront comprendre. Les enseignantes et les enseignants d'une certaine région de la province pourront par exemple se servir d'un marais local comme lieu d'apprentissage, alors qu'ailleurs en Ontario, notamment dans les zones urbaines, leurs collègues se serviront de textes, de logiciels et de ressources visuelles concernant les Grands Lacs. Ces décisions seront reflétées dans les modules d'apprentissage de l'enseignante ou de l'enseignant.

Les normes—leur importance

On entend souvent parler de «curriculum répondant à des normes élevées» pour désigner un curriculum exigeant qui doit permettre aux élèves ontariens d'acquérir des compétences et des connaissances hors pair, de réaliser leur potentiel personnel et de se mesurer aux élèves d'autres provinces et d'autres pays. Le curriculum ontarien répondra effectivement à des normes élevées dans ce sens.

Le mot «norme» évoque toutefois une notion plus technique. Les normes sont un énoncé des résultats exigés dont la signification est mise en lumière par des indicateurs de rendement. Ces indicateurs prennent la forme d'une description de ce qui constitue une réussite dans l'apprentissage d'une matière donnée.

Voici un exemple concret d'application d'une norme dans la vie de tous les jours : l'un de nos critères lors de l'achat d'une voiture, c'est sa consommation d'essence. Pour juger de la qualité d'un véhicule à cet égard, nous nous faisons une idée de ce qui constitue une consommation satisfaisante, voire exceptionnelle. Le chiffre que nous retenons est un indicateur de rendement. Si une voiture dont nous envisageons l'achat consomme moins que le chiffre retenu, nous estimons que sa consommation d'essence est excellente, alors que si elle consomme davantage, nous refusons de l'acheter, jugeant que sa consommation d'essence est inacceptable. Les indicateurs de rendement nous permettent d'illustrer nos normes.

Nous pouvons de la même façon demander aux élèves de rédiger cinq paragraphes sans fautes d'orthographe ou de grammaire. Nous sommes toutefois conscients que les élèves se donnent plus ou moins de mal pour un tel exercice et que leurs textes refléteront plus ou moins de recherche et de créativité, ce dont il faudra tenir compte au moment de les évaluer. Les indicateurs de rendement peuvent aider les enseignantes et les enseignants à cerner les qualités des rédactions qu'ils doivent évaluer. Les indicateurs leur permettent effectivement de dire que le travail d'une élève ou d'un élève est excellent ou inacceptable, ou entre les deux. Plus les indicateurs sont stricts, plus la norme est élevée.

Grâce à l'application de normes et d'indicateurs de rendement parfaitement clairs, les élèves, les parents et le public seront à même de comprendre sans équivoque ce que représente un curriculum de qualité, et le personnel enseignant de la province sera certain d'évaluer le travail des élèves de façon uniforme. En plus d'utiliser les normes et les indicateurs de rendement, le personnel enseignant continuera d'avoir recours à des pourcentages pour noter le rendement de l'élève.

Le curriculum proposé—son élaboration

Le nouveau curriculum devra être élaboré au cours des trois prochaines années, depuis les énoncés les plus généraux jusqu'à la définition des exigences correspondant aux cours et aux matières étudiées.

Il faudra que quantité de personnes contribuent à l'élaboration : parents, élèves, enseignantes et enseignants, spécialistes des études collégiales et universitaires, membres du secteur privé et représentantes ou représentants de différents groupes communautaires.

Calendrier proposé

Résultats globaux Les résultats globaux donnent un aperçu des principaux domaines d'apprentissage. Les élèves doivent avoir acquis certaines compétences et connaissances dans ces différents domaines à la fin de leurs études secondaires.

Prenant ces résultats globaux comme guide, les personnes chargées d'établir le currriculum veilleront à trouver globalement un bon équilibre entre les principaux domaines d'études.

Les suggestions reçues pendant la consultation sur la réforme de l'éducation secondaire serviront à l'élaboration d'une série de résultats globaux qui devraient être prêts d'ici mars 1997. Ces résultats orienteront l'élaboration de programmes détaillés par matière.

Programmes-cadres À chaque matière correspondra un programme-cadre, qui précisera ce que les élèves devront obligatoirement apprendre à cet égard durant leurs années d'études secondaires. Le programme-cadre fera mention des éléments formant les cours obligatoires de même que des éléments faisant l'objet de cours facultatifs. Il sera assez détaillé, mais pas autant que les esquisses de cours.

En plus des résultats d'apprentissage correspondant aux différentes matières, les programmes-cadres contiendront des renseignements sur l'aide à fournir aux élèves surdoués ou en difficulté, l'égalité des chances d'apprendre pour tous les élèves, l'adoption de méthodes d'évaluation adéquates et l'application des normes.

La version provisoire des différents programmes-cadres devrait être prête pour octobre 1997. Ces ébauches seront la suite logique des programmes déjà revus pour les années d'études antérieures et elles donneront au personnel enseignant un premier aperçu du curriculum jusqu'à la fin des études secondaires.

Esquisses de cours À chaque cours offert par les écoles secondaires, qu'il soit obligatoire ou optionnel, correspondra une esquisse de cours.

Les esquisses seront particulières à une matière, à une année d'études et à un type de cours. Elles comporteront des précisions quant aux exigences relatives à un cours donné, y compris les résultats détaillés attendus des élèves, les stratégies d'évaluation, les normes requises, le matériel pédagogique, l'aide à fournir aux élèves surdoués ou en difficulté et aux adultes, ainsi que des recommandations concernant les ressources d'apprentissage.

Chaque esquisse comportera également des suggestions quant aux applications technologiques pouvant servir à l'enseignement du cours en question.

Le premier exemple d'esquisse de cours devrait être prêt d'ici octobre 1997. La mise au point d'une série d'esquisses devrait se faire parallèlement à l'examen critique des programmes-cadres durant l'année scolaire 1997-1998.

Un large éventail d'esquisses de cours devrait être prêt en 1998-1999 et 1999-2000.

Le curriculum proposé—ses principales caractéristiques

1) Des études complètes et cohérentes de la 1re à la 12e année

Le ministère de l'Éducation et de la Formation a récemment publié plusieurs documents pédagogiques qui ont déjà contribué à rendre les programmes d'études de la 1re à la 12e année plus cohérents et plus clairs, de même qu'à en rehausser le niveau de difficulté. Le ministère compte publier en 1996 sous forme d'ébauches des documents détaillés supplémentaires concernant le curriculum de langue et de mathématiques de la 1re à la 9e année.

Ces documents supplémentaires, conçus en prévision du nouveau cycle de 4 ans au palier secondaire, établissent de nouvelles normes plus élevées pour la 9e année. Ils reflètent le souci de rehausser les exigences pour le programme d'études tout entier, et plus particulièrement en ce qui concerne la 7e, la 8e et la 9e année, plutôt que de simplement comprimer cinq années d'études secondaires dans quatre années.

Ces nouveaux documents pédagogiques seront mis à l'essai durant l'année scolaire 1996-1997, puis ils serviront de base à l'élaboration des programmes-cadres correspondants pour les écoles secondaires, qui doit avoir lieu durant l'été 1997. Des documents détaillés se rapportant à d'autres domaines d'études de la 1re à la 9e année seront mis au point par la suite en 1997-1998.

2) Sa conception par étapes logiques

Il est essentiel que les personnes chargées de concevoir les documents pédagogiques correspondant aux différents cours aient un aperçu général de la matière enseignée. Il conviendrait donc de mettre au point les programmes-cadres, qui exposent les matières étudiées dans leurs grandes lignes, avant les esquisses de cours, qui donnent plus de détails sur les éléments abordés dans l'enseignement de chaque matière.

Même si certaines de leurs composantes resteront à parfaire, les résultats globaux et les programmes-cadres provisoires permettront au personnel enseignant de se faire une bonne idée des principaux résultats attendus des élèves en fin de parcours, lors de la remise des diplômes, lorsque les premiers d'entre eux entameront le nouveau programme d'études secondaires en septembre 1998. L'aperçu général fourni par les résultats globaux et les programmes-cadres permettra aux enseignantes et aux enseignants de présenter leurs cours de façon beaucoup plus cohérente et d'offrir aux élèves une continuité dans l'enseignement de chaque matière.

3) Sa mise en œuvre

Le nouveau curriculum devra être élaboré de façon assez rapide tout au long de la réforme pour que l'enseignement des différentes matières puisse continuer de façon cohérente et homogène. Il faudra tout particulièrement s'assurer que l'apprentissage dans les différentes matières soit clairement relié. Les documents pédagogiques devront proposer aux enseignantes et aux enseignants la possibilité d'établir des liens entre les matières au jour le jour, et donc d'offrir à leurs élèves des expériences d'apprentissage qui dépassent l'acquisition d'une compétence isolée et qui trouvent une application dans la vie réelle.

À mesure que le nouveau curriculum sera mis en place, les enseignantes et les enseignants devront garder à l'esprit les modifications qu'il représente au niveau du contenu et des normes. Il leur faudra adopter de nouvelles méthodes d'enseignement en classe et concevoir des plans de cours qui tirent parti des ressources locales. Le personnel enseignant devra solliciter la participation de la collectivité et expliquer les nouveaux cours aux parents d'élèves. L'un des défis que pose la réforme de l'éducation secondaire est d'arriver à concevoir rapidement de nouvelles façons de procéder et de les mettre en œuvre de façon réussie.

Suggestions pour améliorer le rendement scolaire

Un curriculum solide doit se traduire par des exigences uniformes en matière de rendement. Il importe qu'il y ait une série de résultats globaux qui correspondent aux différents cours ou aux différentes matières.

Ainsi pour bon nombre de personnes, l'habileté à résoudre des problèmes trouve des applications en dehors de la classe de mathématiques. Un résultat global de l'éducation pourrait donc être l'habileté à résoudre des problèmes dans des circonstances variées.

Citons un autre exemple, comme la capacité d'utiliser le langage avec précision. Cette compétence pourrait correspondre à un résultat global, qui dépasse une matière ou un cours donné.

Il importe donc, avant de rédiger les programmes-cadres, de bien définir les résultats globaux. Nous prévoyons qu'il y en aura une douzaine ou un peu plus. Les personnes chargées de l'élaboration du curriculum y incluront les détails essentiels de la matière et souligneront l'importance des résultats globaux.

Dans leur réponse à ce document, les lectrices et les lecteurs peuvent faire des suggestions sur les résultats de l'éducation secondaire pour chaque élève.

Ces suggestions contribueront à la rédaction des résultats globaux, comme le mentionne le calendrier proposé pour l'élaboration.

L'élaboration du curriculum—différentes méthodes possibles

Le gouvernement de l'Ontario envisage différentes façons de procéder à l'élaboration d'un curriculum qualité. Quelle que soit la méthode retenue, elle comportera de vastes consultations à différents stades, de façon à incorporer les avis d'un grand nombre de groupes et de particuliers dans la version finale.

Les parents, les élèves, les enseignantes et les enseignants, les universités et les collèges, le secteur privé et les groupes communautaires auront voix au chapitre.

Voici différentes méthodes possibles pour l'élaboration du curriculum :

  • plusieurs équipes, formées de représentantes et de représentants des écoles, des universités, des collèges et du milieu du travail, pourraient être chargées de l'élaboration des documents pédagogiques en collaboration avec des membres du personnel du ministère, qui veilleraient à ce que les documents pédagogiques soient homogènes et complets;
  • cette élaboration pourrait aussi être confiée à certains groupes existants, représentant différents points de vue et possédant un savoir-faire varié, étant entendu qu'ils seraient tenus de respecter les directives du ministère concernant l'homogénéité et la rigueur générale des documents pédagogiques;
  • l'élaboration des documents pédagogiques pourrait aussi être confiée à certains groupes mis sur pied à la suite de demandes de propositions lancées par le ministère à cette fin;
  • l'adaptation du curriculum élaboré dans d'autres territoires de compétence;
  • la participation à des projets pan-canadiens; et
  • la création de partenariats avec des organismes spécialisés dans des domaines précis.

Le ministère poursuivra l'examen de ces méthodes, et d'autres encore, pour l'élaboration et l'adaptation d'un curriculum de qualité.

Conclusion

Le débat lancé avec la publication de Les écoles secondaires de l'Ontario (1998), Document de travail à propos de ce projet de réforme aboutira à une nouvelle politique concernant l'éducation secondaire. Les décisions prises à l'égard des cours obligatoires, de l'expérience de travail, de l'orientation de la 9e année et du rôle de l'évaluation auront d'importantes répercussions sur l'élaboration du curriculum.

Pour le moment, les meilleures façons de mettre au point certaines caractéristiques communes des programmes-cadres et de planifier leur mise en œuvre font l'objet d'un examen. De plus, la consultation sur la réforme de l'éducation secondaire donnera lieu à des suggestions concernant les résultats globaux.

Une fois que les autres décisions de principe auront été prises, nous redoublerons d'efforts pour mettre au point le curriculum de l'Ontario, dont la qualité supérieure sera indiscutée, non seulement sur le plan national, mais international.

Nous attendons vos commentaires

Nous vous invitons à nous faire part de vos suggestions sur le présent document.

  1. Selon vous, quels devraient être les résultats globaux attendus des élèves à la fin des études secondaires?
  2. Avez-vous d'autres commentaires sur le processus d'élaboration du curriculum décrit aux présentes?

Dites-nous qui vous êtes

Ces renseignements serviront uniquement à classer les réponses aux questions qui précèdent.

À quel titre avez-vous rempli le formulaire?

___ au nom d'un organismeau
___ nom d'un groupe à titre personnel

___ sans caractère officiel

Carégorie des réponses

Veuillez cocher la ou les cases ci-après qui vous décrivent ou qui décrivent votre groupe ou organisme :

___ École secondaire: ___ publique      ___ séparée

___ élève
___ parent
___ enseignant(e)/éducation coopérative
___ enseignant(e)/autre
___ membre du conseil d'élèves
___ membre du conseil de l'école
___ enseignant(e)/orienteur(euse)
___ administrateur(trice)
___ membre d'une association foyer-école/parents-enseignants

___ École élémentaire: ___ publique      ___ sépararée

___ élève
___ parent
___ enseignant(e)/autre
___ administrateur(trice)
___ membre du conseil de l'école
___ membre du conseil d'élèves
___ enseignant(e)/orienteur(euse)
___ membre d'une association foyer-école/parents-enseignants

___ Conseil scolaire: ___ écoles publiques      ___ écoles séparées

___ conseiller(ère) scolaire
___ cadre supérieur(e)
___ coordonnateur(trice)/expert(e)-conseil

___ Diplômé(e) récent(e) de l'école secondaire (depuis 1990)

___ faisant partie de la population active
___ en chômage

___ Collège d'arts appliqués et de technologie

___ étudiant(e)
___ parent
___ professeur(e)
___ administrateur(trice)

___ Université

___ étudiant(e)
___ parent
___ professeur(e)
___ administrateur(trice)

___ École professionnelle privée

___ étudiant(e)
___ parent
___ professeur(e)
___ administrateur(trice)

___ Autre organisation œuvrant dans le domaine de l'éducation

___ directeur(trice) général(e)/membre du conseil d'administration

___ Secteur privé

___ employeur(se)
___ cadre supérieur
___ ressources humaines
___ employé(e)

___ Secteur sans but lucratif

___ administration
___direction générale ___ ressources humaine
___ employé(e)

___ Association professionnelle/commerciale

___ Syndicat

___ Membre du public

Merci de bien vouloir préciser si vous voulez que vos observations s'appliquent plus précisément :

___ à l'enseignement en langue anglaise
___ l'enseignement en langue française
___ autre (veuillez préciser)

Quelques précisions pour terminer :

Nom de votre organisme/établissement : ________________________

Personne à contacter : ________________________

Titre : ________________________

Adresse postale : ________________________
                           ________________________
                           ________________________

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de remplir ce formulaire.

Veuillez l'envoyer le plus tôt possible, mais au plus tard le 30 novembre 1996, à l'adresse suivante, par la poste :

Consultation sur l'éducation secondaire
Ministère de l'Éducation et de la Formation
10e étage, édifice Mowat
900 rue Bay
Toronto ON M7A 1L2

ISBN 0-7778-5663-8