Pour appuyer la réussite des élèves en littératie

de la 7e à la 12e année

Table des matières

Cette publication est aussi disponible en fichier Adobe Acrobat (PDF, 302 Ko).


Remerciements

Le ministère de l'Éducation tient à remercier les leaders pour la réussite des élèves des douze conseils scolaires de langue française et du collectif des administrations scolaires, ainsi que tous ceux et celles qui ont contribué à la collecte des données, à l'élaboration et à la révision de ce document.

Haut de la page

Introduction

L'engagement envers la réussite des élèves est au coeur de notre système d'éducation. Donner aux élèves la meilleure éducation possible pour les préparer à l'avenir est un objectif que partagent les parents, le personnel enseignant et les membres de la communauté. L'action que mènent ces trois groupes en partenariat peut favoriser la réussite des élèves en les aidant à acquérir les compétences qui leur permettront de réussir à l'école et plus tard, après l'obtention de leur diplôme.

Les éducatrices et éducateurs de la province élargissent sans cesse leur expertise et cherchent de nouvelles façons de travailler en collaboration avec d'autres spécialistes de l'éducation, les parents et les membres de la communauté pour appuyer l'apprentissage des élèves dans la salle de classe et au delà. Cette brochure a pour but d'informer les enseignantes et enseignants, les directions d'écoles ainsi que le personnel des conseils et des administrations scolaires des initiatives qui ont été prises en littératie et qui portent fruit, chez eux et à travers la province, dans les salles de classe de la 7e à la 12e année. En partageant des pratiques efficaces, le personnel des écoles ainsi que le personnel des conseils et administrations scolaires peuvent améliorer leur expertise dans le domaine de l'enseignement de la lecture et de l'écriture et offrir des programmes plus solides en matière de littératie, qui appuieront mieux l'apprentissage et favoriseront davantage la réussite scolaire.

En travaillant ensemble, nous pouvons accomplir beaucoup!

L'enseignante ou l'enseignant exerce une influence prépondérante sur l'acquisition de la lecture par l'enfant.

(Stratégie de lecture au primaire : Rapport de la Table ronde des experts en lecture. Toronto, ministère de l'Éducation de l'Ontario, 2003, p. 5)

L'enseignement explicite en lecture et en écriture est couramment utilisé auprès des élèves du cycle primaire (de la 1re à la 3e année) et du cycle moyen (de la 4e à la 6e année). Pour leur part, les élèves de la 7e à la 12e année ne bénéficient habituellement pas de cette méthode d'enseignement tout en étant tenus de recourir à la terminologie qu'ils rencontrent dans leurs manuels scolaires et dans chaque matière pour en démontrer la compréhension. Or, leurs manuels d'étude sont souvent complexes, tant au niveau de la structure que du contenu qui peut inclure des formules, des graphiques et des tableaux très détaillés. Pour que ces élèves puissent réussir dans des matières comme les sciences, les mathématiques, la géographie, l'éducation physique et la santé, les arts et le français, le personnel enseignant doit, par l'entremise d'un enseignement explicite, les doter de stratégies qu'ils pourront utiliser pour construire le sens de ce qu'ils lisent et produire des textes signifiants et bien structurés.

Les enseignantes et enseignants de chaque matière peuvent facilement adapter la vaste gamme de pratiques efficaces présentées dans cette brochure pour fournir aux élèves des expériences significatives en littératie qui amélioreront leur capacité de réussir dans toutes les matières.

La littératie fait partie de toutes les disciplines et son enseignement en particulier est la responsabilité partagée de toutes les intervenantes et de tous les intervenants, à tous les échelons et dans toutes les matières.

Tous les professionnels de l'éducation, sans exception, s'engagent à enseigner la littératie et à en tenir compte dans leurs matières respectives.

(La littératie en tête de la 7e à la 12e année : Rapport du Groupe d'experts sur les élèves à risque. Toronto, ministère de l'Éducation de l'Ontario, 2003, p. 14)

Cette brochure comprend huit sections dans lesquelles sont regroupées des pratiques pouvant être adoptées dans la salle de classe ainsi qu'au niveau de l'école et du conseil scolaire. Voici les thèmes abordés dans chaque section.

La littératie : approches transdisciplinaires. Selon le Groupe d'experts sur les élèves à risque, une bonne façon de développer les habiletés des élèves en littératie est de les encourager à écrire et à parler de ce qu'ils lisent et écrivent, à réfléchir sur ces productions et à les analyser, et ce, peu importe la matière. Plusieurs études ont en effet démontré que les élèves améliorent graduellement leurs habiletés en littératie lorsque le personnel enseignant de toutes les matières et de toutes les années d'études intègre quotidiennement dans son enseignement les processus de lecture, d'écriture, de communication orale et de pensée critique. Cette section fournit des exemples d'approches transdisciplinaires qui favorisent un enseignement porteur de littératie.

La promotion de la littératie chez les garçons. Le rapport du Groupe d'experts sur les élèves à risque fait état des résultats des élèves des écoles de langue française au Test provincial de compétences linguistiques de 2003, indiquant que les filles réussissent mieux que les garçons en lecture et en écriture, ce qui confirme la tendance mise en évidence dans plusieurs évaluations nationales et internationales en lecture et en écriture chez les élèves du palier secondaire. Cette section présente des initiatives visant à réduire l'écart entre le taux de réussite des adolescentes et des adolescents.

Réduire l'écart de performance : le rattrapage intensif. Cette section fournit des exemples de modèles de prestation de programmes de rattrapage intensif pour les élèves ayant besoin d'un soutien accru en littératie.

Les partenaires pour la littératie. Cette section illustre à l'aide d'exemples, l'intérêt pour les conseils et les écoles de conjuguer leurs efforts à ceux de partenaires communautaires pour promouvoir la littératie auprès des jeunes et aider les parents à comprendre le rôle important qu'ils ont à jouer dans l'apprentissage de leur enfant.

La planification et la formation interpaliers. Cette section décrit deux initiatives illustrant l'utilité du travail que réalise en collaboration le personnel enseignant des écoles élémentaires et des écoles secondaires pour concevoir et offrir aux élèves des programmes qui s'inscrivent dans un continuum d'acquisition de compétences et de connaissances.

La formation du personnel. Cette section présente des initiatives qui ont été prises dans le domaine du perfectionnement professionnel pour répondre à des préoccupations d'ordre pédagogique et favoriser la réussite des élèves au Test provincial de compétences linguistiques ou au cours de compétences linguistiques.

Aménagements scolaires innovateurs. Cette section fait état d'initiatives particulières prises dans le milieu de l'éducation pour repenser l'aménagement scolaire de façon novatrice en vue de dispenser des programmes et des services qui engagent davantage les adolescents< dans leur apprentissage. L'aménagement scolaire est revisité, entre autres au niveau des structures organisationnelles de l'école, de l'organisation du temps et des horaires, et de la prestation de programmes, pour mieux répondre aux besoins ou aux intérêts particuliers de différents groupes d'élèves.

Haut de la page

La littératie : approches transdisciplinaires

Formation d'équipes transdisciplinaires responsables de l'enseignement explicite des compétences liées à la littératie

Conseil scolaire de district du Nord-Est de l'Ontario

Renseignements : 705 474-5500, poste 225

L'enseignement explicite des stratégies d'écriture et des techniques d'apprentissage, une responsabilité partagée

Une équipe transdisciplinaire a été constituée dans chaque école élémentaire (7e et 8e année) et dans chaque école secondaire (9e année), réunissant le personnel enseignant des matières suivantes : français, géographie, histoire et sciences. Ces équipes sont responsables du perfectionnement des habiletés des élèves en écriture, un défi qu'elles relèvent en intégrant au curriculum l'enseignement explicite des stratégies d'écriture et des techniques d'apprentissage.

Au tout début du processus, le leader pour la réussite des élèves anime une séance de formation à l'intention des équipes transdisciplinaires. Au terme de cette formation, les participantes et les participants :

  • reconnaissent la nécessité d'engager le personnel enseignant de plusieurs matières dans le processus de perfectionnement des habiletés en écriture des élèves;
  • comprennent les étapes de l'enseignement stratégique et explicite;
  • connaissent les éléments clés du Test provincial de compétences linguistiques de 10e année (TPCL);
  • peuvent utiliser divers outils spécialisés pour perfectionner les habiletés des élèves en écriture;
  • ont un plan stratégique pour mettre en place leur équipe transdisciplinaire.

Déroulement de la séance de formation

La séance débute avec la présentation d'un modèle du Test provincial de compétences linguistiques (posté sur le site Web de l'OQRE). L'examen de cet outil permet aux participantes et aux participants :

  • de mieux comprendre la tâche que doivent accomplir les élèves de 10e année; et
  • de se rendre compte que chacun et chacune doit s'engager dans la durée pour préparer adéquatement des élèves au TPCL.

À l'aide de matériel d'appui tel l'article « Les compétences linguistiques : un examen de conscience » (paru dans la revue Pour parler profession, décembre 2003), l'animatrice ou l'animateur amène le personnel enseignant à réfléchir sur la nécessité d'adopter une approche transdisciplinaire pour parvenir à améliorer les compétences linguistiques des élèves.

Il ou elle se sert du matériel fourni par l'OQRE pour présenter les éléments clés du TPCL et mettre en évidence les liens étroits qui existent entre le curriculum et le TPCL.

L'atelier se poursuit avec la présentation de l'enseignement stratégique et explicite comme approche pédagogique à privilégier. Les sujets suivants sont abordés :

  • les étapes de l'enseignement explicite (selon Steeve Bissonette et Mario Richard. 2001. Comment construire des compétences en classe. Montréal, Chenelière/McGraw-Hill, chapitre 4);
  • la différence entre la rétroaction, l'objectivation et la métacognition (à l'aide de la ressource La gestion, l'amélioration, la profession. 2003. Ottawa, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, p.153–154).

Les participantes et les participants sont sensibilisés à chaque type de texte que l'élève doit rédiger lors du TPCL et reçoivent du matériel d'appui.

Chaque séance de formation se termine par une session de planification stratégique pour la mise en place de l'équipe transdisciplinaire.

À vos marques

Conseil scolaire de district du Nord-Est de l'Ontario

Renseignements : 705 753-4408

Utilisation efficace d'un outil diagnostique, d'enseignement et de suivi pour préparer les élèves au Test provincial de compétences linguistiques (TCPL)

L'outil « À vos marques », publié par le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, regroupe six fascicules qui permettent au personnel enseignant des équipes transdisciplinaires de préparer adéquatement les élèves de la 9e année au TPCL en répondant à leurs besoins.

Au début du deuxième semestre, l'enseignante ou l'enseignant de français administre une tâche diagnostique de lecture aux élèves (Point de départ, cahier 1). Les résultats de cette tâche sont présentés à l'équipe transdisciplinaire de l'école selon trois habiletés de lecture : comprendre l'explicite, comprendre l'implicite et interpréter.

Chaque enseignante ou enseignant de l'équipe transdisciplinaire travaille avec les élèves au cours du semestre pour améliorer les trois habiletés de lecture à l'aide d'activités tirées des fascicules suivants : Sur la bonne piste, Dans la course, Relais. Une deuxième tâche de lecture (Point de départ, cahier 2) est administrée en juin. Les résultats sont présentés à l'équipe transdisciplinaire, aux élèves et à leurs parents. Des activités de renforcement tirées du fascicule Relais sont fournies aux élèves. Au début de la nouvelle année scolaire, le leader pour la réussite des élèves transmet à l'enseignante ou enseignant de français de 10e année les résultats obtenus à la deuxième tâche diagnostique ainsi que des activités de renforcement afin de l'aider à poursuivre la préparation des élèves au TPCL.

Indicateurs de réussite 2003-2004

Une comparaison des résultats obtenus aux tâches diagnostiques démontre une amélioration des habiletés en lecture chez les élèves.

Les résultats à la deuxième tâche diagnostique en juin 2004 ont fourni des pistes d'intervention au personnel enseignant responsable de la préparation immédiate des élèves de 10e année au TPCL.

Franc succès

Conseil scolaire de district catholique Franco-Nord

Renseignements : 705 472-1702

Programme d'accompagnement des enseignantes et enseignants

Franc succès est un programme de perfectionnement en lecture et écriture visant l'amélioration du rendement des élèves au TPCL. Le conseil a élaboré une trousse contenant des références et des outils de travail en lecture et en écriture à l'intention des élèves. Chaque élève reçoit une trousse complète en 7e année et l'utilise jusqu'en 10e année. Ce document sert de référentiel aux élèves. Le conseil a aussi élaboré un programme d'accompagnement pour le personnel enseignant qui utilise ce matériel avec les élèves.

Au début de l'année scolaire, tout le personnel enseignant de la 7e à la 10e année participe à une journée de formation offerte par les conseillers et conseillères pédagogiques du conseil. Tout au long de l'année, les enseignantes et enseignants peuvent faire la demande d'un suivi en salle de classe auprès des personnes ressources du programme d'accompagnement du conseil.

La trousse contient le matériel de référence suivant :

  • Définitions – écriture, lecture
  • Processus – écriture, lecture
  • Communiquer mes réponses
  • Marqueurs de relations et organisateurs textuels
  • Mots clés
  • Gabarit
  • Modèles de textes

Outils transdisciplinaires

Conseil scolaire de district du Centre-Sud-Ouest

Renseignements : 416 614-5929

Élaboration d'outils facilitant l'enseignement des compétences liées à la littératie dans toutes les matières

Ce recueil d'outils est le fruit des rencontres du groupe de travail en littératie du conseil (formé d'un représentant ou d'une représentante par école secondaire et de deux conseillères ou conseillers pédagogiques). Il rassemble des outils visant à faciliter l'enseignement des habiletés se rattachant à la littératie dans toutes les matières. Distribuée à l'automne 2004, cette ressource est en évolution constante. Elle comprend six parties :

  1. Outil de réflexion, de sensibilisation et d'autoévaluation
  • Permet de dégager le mode de fonctionnement de l'école, les forces et besoins du personnel enseignant ou des élèves.
  1. Outil de modélisation
  • Sert à l'animation d'activités de partage au sein des équipes enseignantes pour mieux comprendre les stratégies d'apprentissage proposées.
  1. Gabarits de travail destinés aux élèves
  • Matériel spécialisé remis aux élèves lors de pratiques guidées ou autonomes pour favoriser le développement des habiletés liées au traitement de l'information et à la métacognition.
  1. Référentiels pour les élèves
  2. Référentiels pour le personnel enseignant
  • Favorise l'usage d'un même langage, d'une discipline à l'autre, dans l'utilisation des grands processus; et
  • Propose la différenciation dans les modèles de stratégies d'intervention.
  1. Bibliographie

D'autres outils de travail sont en cours d'élaboration. L'objectif est d'aider les élèves à établir plus facilement des liens entre les apprentissages réalisés d'un cours à l'autre, et à développer des habiletés en littératie dans différents contextes.

Haut de la page

La promotion de la littératie chez les garçons

Atelier « Le genre comme facteur pouvant influencer la réussite »

Conseil scolaire de district catholique du Centre-Est de l'Ontario

Renseignements : 613 746-3675

Sensibilisation, formation, action

Au printemps 2004, le conseil a invité l'auteure du livre L'école au masculin, Ginette Lajoie, à animer un atelier de sensibilisation et de formation à l'intention du personnel enseignant, des conseillers et conseillères pédagogiques, des directions et directions adjointes ainsi que des surintendantes et surintendants des trois conseils francophones de l'est ontatien. L'atelier « Le genre comme facteur pouvant influencer la réussite » avait plusieurs objectifs :

  • familiariser les participantes et les participants avec des stratégies d'enseignement à privilégier auprès des garçons en activité d'apprentissage afin de valoriser leur façon d'apprendre et d'interagir;
  • prendre connaissance des recherches sur la réussite scolaire des garçons;
  • faire des constats face aux résultats scolaires des garçons;
  • mieux comprendre les façons d'être, de faire, d'apprendre et de vivre des garçons et des filles; et
  • identifier des pistes d'action pédagogiques.

Suite à cette formation, un comité de directions d'écoles a été constitué pour dresser une série de recommandations sur la question. C'est ainsi que le conseil a fait parvenir aux directions d'écoles une liste de titres de livres susceptibles d'encourager la lecture chez les garçons et que les enseignantes et enseignants sont aujourd'hui encouragés à bien identifier les différences dans le rendement des garçons et des filles. Dans quelques écoles, on fait aussi l'essai de l'approche pédagogique qui consiste à séparer les garçons des filles pour l'enseignement de certaines matières. Le sujet de la réussite scolaire des garçons est abordé au sein des équipes de collaboration existantes dans toutes les écoles du conseil, lesquelles participent au développement d'une communauté d'apprentissage professionnelle élargie.

Participation des garçons à la sélection des livres

Conseil scolaire de district du Grand Nord de l'Ontario

Renseignements : 705 671-1533, poste 211

Proposer aux garçons des livres qui les intéressent pour promouvoir davantage la lecture en 7e, 8e et 9e année

Le CSDGNO a mis en place un processus de sélection de textes et a investi des fonds afin de donner aux écoles du conseil qui dispensent des programmes aux élèves de 7e, 8e et 9e années la possibilité de faire l'achat de livres (romans, textes, magazines) qui présentent un intérêt particulier pour les garçons, en vue d'améliorer leur motivation en lecture et en écriture.

Les enseignantes et les enseignants ont observé les garçons dans leur salle de classe afin de recueillir de l'information sur les genres de textes qu'ils tendent à utiliser de préférence pour réaliser leurs travaux scolaires. Les élèves ont aussi été invités, par l'entremise d'un questionnement, à offrir des suggestions de textes qui les intéressent. Le processus de sélection de textes a été inspiré du rapport du Groupe d'experts sur les élèves à risque, La littératie en tête.

Les élèves ont maintenant accès à des textes où domine l'action (avec un héros auquel ils peuvent s'identifier), le concret (des faits plutôt que des sentiments) et l'imaginaire (permettant de vivre des aventures ou des expériences autrement improbables). Le conseil s'est assuré de maintenir un équilibre entre les textes littéraires et les textes courants et liés à la vie quotidienne, afin de permettre aux garçons comme aux filles de manifester plus librement leurs goûts et leur intérêt en matière de lecture et d'écriture.

Observations

Les garçons s'intéressent davantage à la lecture et anticipent avec enthousiasme les périodes de lecture.

À plus long terme, il sera aussi possible d'analyser les résultats au TPCL pour déterminer l'impact de cette initiative.

La liste des textes sélectionnés est disponible sur demande.

Haut de la page

Réduire l'écart de performance : le rattrapage intensif

La rééducation en lecture

Conseil scolaire de district catholique des Grandes Rivières

Renseignements : 705 267-1421, poste 227

Responsabiliser l'élève face à son apprentissage : un pas vers le succès

Le programme « La rééducation en lecture » a été développé au Centre l'Appui de Ste-Agathe-des-Monts. Il s'agit d'une approche très particulière qui engage l'élève à prendre en charge son propre apprentissage. Le programme s'adresse aux élèves qui ont déjà fait l'expérience de la lecture mais qui, pour diverses raisons, ne sont pas parvenus à en acquérir convenablement la maîtrise.

Dans un premier temps, les intervenants font l'évaluation du « savoir lire » chez l'élève afin de déterminer s'il y a lieu d'intervenir dans le cadre d'une rééducation pour répondre à ses besoins particuliers. Cette évaluation a deux objectifs connexes : diagnostiquer les véritables lacunes de l'élève en lecture afin de travailler sur ces difficultés et non celles qui en découlent; et déterminer si les performances de l'élève en lecture correspondent à son année d'études.

Dans un deuxième temps, des moyens et des outils sont rassemblés qui tiennent compte des acquis de l'élève, de son rythme d'apprentissage et de ses besoins pour permettre de mener à bien la rééducation.

La planification de la mise en œuvre du programme s'est faite en consultation avec M. Huot, son auteur, qui assurera un suivi à toutes les étapes. Une mise en œuvre en trois temps, échelonnée sur deux années scolaires, a été privilégiée. Toutes les écoles secondaires du conseil ainsi que les quatre centres d'éducation permanente et les écoles dispensant un programme au cycle intermédiaire (7e et 8e année) participent à ce projet. Au moins une personne par école recevra une formation de deux jours. Le suivi quotidien des activités sera assuré au palier secondaire par une personne désignée et au cycle intermédiaire par la conseillère pédagogique en français.

Au secondaire, le programme sera offert comme une composante du cours Stratégies d'apprentissage (GLS1O) ou du cours de français élaboré à l'échelon local. Au cycle intermédiaire, le programme sera dispensé séparément au besoin, en plus du programme ordinaire ou comme une composante du cours de français. Le succès du programme repose sur une utilisation de l'approche préconisée par son auteur et sur des contacts réguliers (visites ou appels téléphoniques) avec les personnes responsables des suivis. Une évaluation régulière des progrès et une analyse des données comptabilisées permettra de faire les ajustements qui s'imposent afin de répondre effectivement aux besoins des élèves.

Mise en œuvre du programme

La mise en œuvre en trois phases du programme de rééducation en lecture permettra au conseil de suivre de près la formation et la prestation du programme, et de faire des ajustements au besoin.

Phase 1 : lancement du programme dans toutes les écoles secondaires, les quatre centres d'éducation permanente et une école intermédiaire.

Phase 2 : prestation élargie à l'ensemble des écoles intermédiaires.

Phase 3 : révision et suivi dans tous les sites.

L'intervention intensive en lecture

Conseil des écoles catholiques de langue française du Centre-Est (CECLFCE)

Renseignements : 613 746-3675

Conseil scolaire de district catholique de l'Est Ontarien (CSDCEO)

Renseignements : 613 675-4691

Conseil scolaire de district catholique Franco-Nord (Franco-Nord)

Renseignements : 705 472-1702

Un nouveau modèle d'intervention pour la rééducation en lecture

Développée en 1990 par M. Christian Boyer, « L'intervention intensive » est une approche axée sur un enseignement intensif des habiletés de compréhension en lecture qui conduit l'élève à relever sans cesse des défis. L'intervention demande de gros efforts de la part de l'élève et nécessite un système de renforcement. Les trois conseils ont choisi d'en faire la mise en œuvre pour :

  • améliorer les compétences en lecture des élèves en difficulté ou moins performants;
  • réduire l'écart entre les élèves moins performants et les autres élèves;
  • augmenter le taux de réussite au programme de rééducation en lecture; et
  • proposer un nouveau modèle d'intervention pour la rééducation en lecture.

Cette approche est évolutive car elle dépend des résultats obtenus et des situations que rencontrent les intervenants. Ces personnes modifient ou adaptent les techniques et les procédures en usage au fil de leurs expériences et selon les besoins des élèves. Il est donc nécessaire d'assurer un suivi régulier et des occasions d'échanges entre les membres de l'équipe responsable du programme. L'intervention est généralement menée auprès d'un petit groupe d'élèves, en marge de la classe ordinaire, pendant une période ininterrompue. Elle intègre l'enseignement explicite ainsi que des stratégies d'enseignement spécifiques. Les élèves participants ont accès à des services variés selon leurs besoins (p. ex., adaptation, services d'appui, éducatrice). L'évaluation de l'intervention à l'aide de tests permet d'établir le profil de chaque élève en lecture. Tout au long de l'intervention, les titulaires de classe sont invités à observer leurs élèves en action et à les aider à consolider certaines techniques d'apprentissage dans la classe ordinaire.

L'intervention peut être menée auprès de différents groupes d'élèves et selon différents modèles.

  • Au Conseil scolaire de district catholique de l'Est Ontarien (CSDCEO), l'intervention est menée auprès d'un groupe de huit à douze élèves de 8e année, deux heures et demie par jour et pour une durée de dix semaines, soit cinquante jours. En matinée, les élèves de 8e année se déplacent à l'école secondaire pour suivre le programme et ils retournent à l'école élémentaire en après-midi pour suivre les cours de la classe ordinaire.
  • Au Conseil des écoles catholiques de langue française du Centre-Est (CECLFCE), l'intervention en lecture est menée dans une classe de 6e année où l'on regroupe les élèves après leur avoir administré un test de compréhension en lecture. Les élèves de 7e année qui ont besoin d'un soutien additionnel en lecture se joignent à la classe de 6e année où deux enseignantes ou enseignants travaillent en collaboration. La classe est divisée en deux groupes qui suivent à tour de rôle le programme intensif et le programme de lecture explicite pendant douze semaines respectivement.
  • Le CECLFCE a également mis en œuvre une deuxième stratégie dans trois de ses écoles secondaires pour que certains élèves de 9e année bénéficient d'un enseignement explicite en lecture. Les élèves qui ont suivi ce programme avaient été dépistés en 8e. Ils ont été regroupés au premier semestre dans le cours ouvert Stratégies d'apprentissage I (GLE1O), et au deuxième semestre dans le cours de Français appliqué (FRA1P). L'enseignement explicite de la lecture a été dispensé au premier semestre et le personnel enseignant a été libéré à raison d'une journée par mois afin de pouvoir faire le point sur les expériences et les progrès réalisés, de développer du matériel d'appui et de faire des recommandations sur la mise en œuvre du programme. Le conseil a fourni un matériel de lecture identique aux trois écoles participantes (romans et textes à étudier) pour appuyer davantage cette initiative.
  • À Franco-Nord, l'intervention est menée auprès des élèves de 7e année. Le programme de lecture intensive est dispensé à raison de 115 minutes par jour pour une durée de 45 jours.

Tous les conseils ont sollicité l'engagement des parents des élèves qui ont suivi le programme, avant, pendant et après l'intervention, estimant leur participation essentielle au succès du programme.

Communiquer avec les parents : la clé du succès

Quelques idées pour informer et solliciter la participation des parents :

  • tenir une réunion d'information à l'intention des parents et des élèves pour leur expliquer le programme;
  • présenter un contrat d'engagement aux parents;
  • communiquer régulièrement avec les parents durant l'intervention;
  • tenir une réunion de suivi avec les parents afin de discuter des résultats de l'intervention;
  • réaliser une vidéo à l'intention des parents;
  • tenir des ateliers de sensibilisation au programme en mettant en valeur ses effets bénéfiques sur le rendement.
Haut de la page

Les partenaires pour la littératie

Partenariat avec une librairie pour l'achat de nouveaux textes

Conseil scolaire de district catholique du Nouvel-Ontario

Renseignements : 705 673-5626, poste 392

Rehausser la motivation à lire chez les garçons et les filles de 7e et 8e année

Le conseil travaille en partenariat avec un libraire de la région afin d'identifier des ressources qui présentent un intérêt pour les élèves de 7e et 8e année. L'objectif de cette initiative est d'offrir aux élèves des ressources motivantes pouvant être utilisées dans la salle de classe pour la lecture autonome. Deux considérations particulières orientent la sélection du matériel : les textes choisis doivent pouvoir susciter l'intérêt des garçons et des filles et traiter de questions ou de thèmes suffisamment variés pour renforcer ou enrichir les apprentissages prescrits dans les programmes-cadres.

Prochaines étapes

  • Développer des activités de littératie à partir des ressources achetées.
  • Inciter les élèves à s'abonner à des magazines ou des revues.

Le rôle du libraire est d'effectuer une recherche sur les nouveautés en lecture pour la jeunesse et d'identifier celles qui présentent un intérêt pour les jeunes de 7e et 8e année. Il ou elle rassemble un éventail de textes de forme et de genre différents (p. ex., récits historiques, romans à énigme, magazines, bandes dessinées) pour proposer des lectures variées qui intéresseront l'ensemble des élèves de ce groupe d'âge et plus particulièrement les garçons. Le libraire dresse une liste des ressources identifiées et la soumet au conseil.

Un comité formé de titulaires de classe de 7e et 8e année ainsi qu'une direction adjointe du secondaire procèdent à l'examen et à l'approbation des ressources suggérées. Le conseil s'est engagé à faire l'achat des ressources approuvées par le comité pour chaque salle de classe de 7e et 8e année.

Une liste de ces ressources est disponible sur demande.

Concours CLIC

Conseil scolaire de district du Grand Nord de l'Ontario

Renseignements : 705 671-1533, poste 211

Projet multimédia pour développer les habiletés des élèves en littératie

L'objectif principal du concours CLIC, lancé en 2000, est d'inviter les élèves de 7e et de 8e année à participer à la réalisation d'un projet original en utilisant la technologie comme outil de travail. Les élèves, souvent des élèves moins performants ou démontrant un manque de motivation scolaire, créent des pages Web, des documents virtuels, des jeux et des animations.

Un partenariat avec le Collège Boréal permet la formation et l'accompagnement des élèves et du personnel enseignant. Des blocs de cours réservés au français et aux études technologiques sont utilisés au profit des activités de préparation et de création. Les élèves sont appelés à faire des recherches, à rédiger des textes et à présenter leur projet sous forme multimédia.

Une fois les projets réalisés, les élèves, les parents, la communauté et le personnel enseignant sont invités à participer à une soirée Gala qui se déroule au Collège Boréal et lors de laquelle les projets sont présentés. Au terme de la soirée, les juges annoncent les gagnants du concours CLIC.

Haut de la page

La planification et la formation interpaliers

La littératie et la transition au secondaire

Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud

Renseignements : 905 270-6318

Occasion de formation et de communication : travailler ensemble pour les élèves

Le conseil a choisi de regrouper le personnel enseignant de 7e, 8e et 9e année pour une série de séances de formation sur le thème des liens qui existent entre le français, les mathématiques et les sciences ainsi que la littératie et les compétences d'employabilité. La formation portait surtout sur les besoins des élèves moins performants, la littératie transdisciplinaire et le dépistage des habiletés et des besoins des élèves.

Activités suggérées pour la formation

Mise en contexte de la journée et activité brise-glace :

  • définition de l'élève moins performant;
  • retour sur les formations précédentes;
  • besoins des élèves moins performants;
  • la littératie;
  • repérage des apprentissages transdisciplinaires
    se rattachant à la littératie dans les programmescadres;
  • activité de dépistage des habiletés et des besoins
    des élèves;
  • discussion par famille d'écoles.

Les participantes et les participants se sont regroupés par famille d'écoles afin de discuter des stratégies précises qu'il convient d'utiliser auprès des élèves moins performants, et de la réalité des différentes écoles. Ils se sont aussi penchés sur les moyens de faciliter la transition de ces élèves de l'élémentaire au secondaire.

Le conseil a distribué aux écoles une compilation des stratégies qui avaient fait l'objet d'une discussion lors de la formation, soit des stratégies reliées à la littératie, à l'entraide et au soutien à l'apprentissage.

Un aperçu de la formation et la compilation des stratégies sont disponibles sur demande.

Le cours Stratégies d'apprentissage pour tous les élèves

Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales

Renseignements : 807 343-4073

Faciliter le passage à l'école secondaire et améliorer l'apprentissage

En 2003-2004, tous les élèves de la 9e année sont invités de suivre le cours Stratégies d'apprentissage (GLS1O). Ce cours, axé sur le rattrapage, a été offert au premier semestre dans le but de faciliter la transition de l'école élémentaire à l'école secondaire et de faire une révision intensive des connaissances de base nécessaires au palier secondaire. Le personnel enseignant a noté une nette consolidation de ces connaissances chez les élèves qui ont suivi le cours. Le parcours scolaire de cette cohorte sera évalué de près afin de déterminer l'impact du cours sur la performance aux tests de l'OQRE et l'obtention de crédits.

Suite au succès de la transition de la cohorte de 2003-2004, le conseil a choisi d'offrir le cours aux élèves de 8e année dès la rentrée 2004. Ceci a été rendu possible grâce au consentement des parents des élèves et à une entente passée entre les directions des écoles secondaires et élémentaires. Les élèves suivent le cours de 90 minutes deux fois par semaine après les heures de classe, de septembre à juin. L'enseignement est dispensé par un membre du personnel enseignant du palier secondaire sous la supervision de la direction de l'école secondaire. Le cours est offert sur place dans une école, et relayé aux élèves des autres écoles du conseil par audioconférence. La vidéoconférence sera utilisée dès qu'elle sera en place dans tous les sites. À la fin du cours, les élèves auront acquis des stratégies d'apprentissage qui faciliteront leur passage à l'école secondaire, ils auront consolidé leurs connaissances de base et obtenu un crédit en orientation et formation au cheminement de carrière aux fins de l'obtention de leur diplôme d'études secondaires avant même leur entrée en 9e année.

Haut de la page

La formation du personnel

Programme d'accompagnement des enseignantes et enseignants

Conseil scolaire de district catholique Franco-Nord

Renseignements : 705 472-1702

Répondre aux besoins du personnel enseignant pour améliorer le rendement des élèves

Le conseil a mis en place un service d'accompagnement du personnel enseignant. Chaque année, une année d'études est ciblée pour recevoir les services. Une rencontre initiale a lieu entre le personnel du service d'accompagnement et le personnel enseignant durant laquelle une suppléance est accordée pour une demi-journée. Le personnel du service d'accompagnement planifie des leçons pour les suppléants afin de ne pas donner une surcharge de travail au personnel enseignant qui bénéficie du service d'accompagnement.

Le personnel enseignant participe à un sondage qui permet d'identifier les besoins en accompagnement dans la salle de classe et au niveau de la planification. Des rencontres sont fixées pour l'accompagnement individuel. Le personnel du service d'accompagnement propose aux enseignantes et enseignants des activités qui les aideront à améliorer le rendement des élèves.

Exemple d'activité d'accompagnement : Développer l'écoute et l'attention chez les garçons

L'accompagnatrice propose au personnel enseignant des interventions visant à améliorer le rendement scolaire des garçons. Ces suggestions sont tirées de diverses sources d'information sur le sujet.

Quelques interventions possibles

  • Fragmenter l'enseignement et les tâches de lecture de façon à obtenir l'attention maximale des élèves durant les cours.
  • Varier les pratiques pédagogiques en vue de rejoindre le style kinesthésique des garçons.
  • Une fois par mois, demander aux élèves de réagir à la lecture d'un livre par l'entremise du questionnement.
  • Faire un sondage en vue de mieux connaître les goûts et les intérêts des élèves et en tenir compte dans son enseignement (p. ex., choisir un livre traitant d'un thème qui intéresse particulièrement les élèves et en animer la lecture devant la classe).
  • Lire de temps à autre à haute voix les écrits des élèves en veillant à valoriser autant les écrits des garçons que ceux des filles (p. ex., l'écrit de la semaine).

Formation et partage pour le cours de compétences linguistiques des écoles secondaires de l'Ontario (CCLESO)

Conseil scolaire de district catholique du Nouvel-Ontario

Renseignements : 705 673-5626, poste 392

Conseil scolaire de district catholique Franco-Nord

Renseignements : 705 472-1702

Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières

Renseignements : 705 267-1421, poste 227

Formation, discussion, collaboration, élaboration, programmation

Au Nouvel-Ontario, le cours de compétences linguistiques est offert dans les écoles selon différents modes de prestation (p. ex., cours annuel dispensé au deuxième semestre, études indépendantes). Au Centre de l'éducation permanente, le cours est offert dans le cadre du programme Option Jeunesse à l'intention des élèves qui risquent de décrocher.

Le personnel enseignant responsable du cours participe en début d'année à une formation de cinq jours offerte par FARE (Formation du personnel à l'amélioration de la réussite scolaire des élèves). Le personnel est libéré à trois reprises au cours de l'année scolaire afin de faire le partage de tâches, de gabarits et d'évaluations. Un document ressource, rassemblant 71 tâches de lecture quotidienne et la tâche d'évaluation sommative finale pour le cours CCL4O, a été élaboré à la suite de ces rencontres. Le travail se poursuit en 2004-2005, avec la collaboration du conseil Franco-Nord, pour l'élaboration d'une ressource similaire en écriture.

Pour leur part, les conseils Franco-Nord et Grandes Rivières ont choisi de travailler en collaboration pour planifier et élaborer des tâches d'évaluation formatives et sommatives pour le cours de compétences linguistiques. Le personnel enseignant responsable de ce cours dans chacun des conseils s'est rencontré pour produire une série de tâches pratiques ainsi que des activités visant à aider les élèves à développer les habiletés dont ils ont besoin en lecture et en écriture pour réussir le cours et répondre à cette condition d'obtention du diplôme. Les conseils partagent les tâches sommatives élaborées pour les différents modules et les équipes des deux conseils ont participé à l'élaboration de la tâche sommative finale pour le cours.

Le document compte présentement onze tâches de lecture et six tâches d'écriture pour les évaluations formatives ainsi qu'une tâche de lecture et deux tâches d'écriture pour l'évaluation finale. Les élèves utilisent ces tâches pour évaluer eux-mêmes leurs progrès en lecture et en écriture; ils placent ces travaux dans leur portfolio en vue de l'évaluation finale de l'enseignante ou enseignant.

Programme de formation intensive au Test provincial de compétences linguistiques (TPCL)

Conseil scolaire de district catholique du Nouvel-Ontario

Renseignements : 705 673-5626, poste 392

Formation intensive des élèves au TPCL et formation du personnel enseignant qui dispense le programme

Le conseil scolaire a élaboré un nouveau programme de formation intensive pour les élèves qui doivent passer le Test provincial de compétences linguistiques. Cette formation est donnée soit dans le cadre du cours de compétence fonctionnelle en lecture et écriture (FCF3O) ou séparément, en plus des autres cours.

Une formation est également offerte au personnel enseignant responsable du programme au début du mois de septembre. Elle vise surtout à donner à ce personnel les moyens de soutenir la motivation des élèves. Lors de la formation, de nouvelles activités et des ressources variées sont présentées aux enseignantes et enseignants afin qu'ils puissent offrir huit à neuf séances d'intervention directe auprès des élèves, à raison d'une à deux fois par semaine, pendant les semaines précédant l'administration du TPCL en octobre. Chaque séance équivaut à la durée d'une période de cours. Des activités sur l'estime de soi et la confiance en soi sont également intégrées à la formation. Les fonds du Programme axé sur la réussite des élèves (PARE ) ont servi au développement du matériel pédagogique et à la formation du personnel responsable du programme de formation intensive au TPCL.

Prestation du programme de formation intensive au TPCL

Chaque école reçoit un budget qui lui permet de choisir l'un des modèles de prestation suivants :

  • détacher du personnel enseignant de ses responsabilités en salle de classe;
  • retenir les services d'enseignantes ou d'enseignants à la retraite.
Haut de la page

Aménagements scolaires innovateurs

Blocs de temps pour le programme axé sur la réussite des élèves (PARE)

Conseil scolaire de district du Grand Nord de L'Ontario

Renseignements : 705 671-1533, poste 211

Repenser l'aménagement scolaire pour favoriser la réussite des élèves

Ce projet pilote a été mis en œuvre dans une école secondaire du conseil à l'intention d'élèves qui ont besoin d'un soutien additionnel dans des matières clés de leur programme pour parvenir à cumuler huit crédits au cours de leur année d'études. Dans cette perspective, l'administration a modifié l'horaire scolaire afin de pouvoir regrouper ces élèves dans certaines matières clés et offrir des blocs de temps à l'équipe enseignante responsable pour travailler en collaboration à l'élaboration du programme et à la préparation des cours, du matériel d'appui et des ressources d'apprentissage.

Ce programme est dispensé à un petit groupe d'élèves de 9e et 10e année. Il bénéficie d'une dotation en personnel (1,5), incluant l'appui d'une technicienne en éducation spécialisée. Afin de permettre un enseignement individuel et personnalisé, taillé sur les besoins particuliers des élèves, d'assurer leur réussite et de maximiser l'apprentissage, le personnel enseignant utilise des cours élaborés à l'échelon local.

Concours oratoire par vidéoconférence

Administrations scolaires

Renseignements : 705 897-3732

Vaincre les distances géographiques afin de donner la parole aux élèves et reconnaître leurs réalisations

Le collectif des administrations scolaires est composé de quatre conseils scolaires dont les effectifs sont réduits : 225 élèves de la maternelle à la 8e année. Les distances entre les conseils étant très grandes et les écoles n'ayant pas souvent l'occasion d'échanger entre elles, ces derniers ont décidé de recourir à la technologie pour dynamiser leurs relations et l'apprentissage des élèves. Le projet retenu permet à deux groupes d'élèves, les élèves de la 4e à la 6e année et les élèves de 7e et 8e année, de participer à un concours oratoire par vidéoconférence. Cette activité fait partie intégrante du programme scolaire et vise à améliorer la communication orale chez les élèves tout en favorisant les échanges entre les écoles du collectif.

Dans le cadre de cette initiative, les élèves préparent et présentent des discours oratoires dont le contenu est conforme à la philosophie et aux valeurs véhiculées par les conseils. Le rendement des élèves est évalué selon les quatre compétences du programme-cadre de français soit le raisonnement, la communication, l'organisation des idées et le respect des conventions linguistiques.

Chaque école choisit ses finalistes, lesquels se rendent au conseil hôte pour la compétition du collectif des administrations scolaires. Les quatre conseils accueillent chacun à leur tour la compétition selon une rotation annuelle. Les écoles des trois autres conseils sont reliées au conseil hôte par vidéoconférence, ce qui permet aux élèves de ces écoles et à leurs parents de participer à la tenue du concours. L'ensemble des élèves des quatre écoles du collectif des administrations scolaires ont ainsi la possibilité de voir, d'écouter et d'encourager les élèves participants.

Un grand nombre de parents se rendent à l'école pour voir leur enfant participer à ce concours. La vidéoconférence permet aux communautés de participer en plus grand nombre; elle favorise les échanges et l'établissement de relations durables entre ces communautés.

Tout ceci a pour effet de promouvoir l'événement. Pour les élèves, c'est une occasion de participer à un concours de plus grande envergure, diffusé dans quatre communautés éloignées.

Virage vers le succès

Conseil des écoles publiques de l'Est de l 'Ontario

Renseignements : 613 742-8960, poste 2138

Enseigner différemment pour soutenir l'apprentissage

« Virage vers le succès » est un programme structuré, riche et intensif qui s'adresse à des élèves de 8e année qui ont un rendement scolaire faible lié à des lacunes dans le domaine de la littératie et de la numératie, à un manque de motivation, à des difficultés relevant du comportement ou de l'assiduité, ou à un soutien familial aux études insuffisant. Ce programme est exclusivement réservé à l'élève moins performant qui n'a pas été identifié par un comité d'identification, de placement et de révision (CIPR). L'élève qui suit un programme d'actualisation linguistique en français (ALF) ou de perfecionnement du français (PDF) peut bénéficier de ce programme si la faiblesse de son rendement n'est pas directement liée à une connaissance insuffisante du français.

Les élèves suivent le même curriculum que les élèves du programme ordinaire. C'est la manière d'enseigner et d'apprendre qui diffère. Un maximum de quinze élèves étant regroupés dans la classe, l'enseignante ou l'enseignant titulaire peut prêter plus d'attention à chacun et chacune de ses élèves et mieux suivre leurs progrès au quotidien. Le personnel enseignant est accompagné d'un tuteur ou d'une tutrice. Afin de motiver les élèves, beaucoup de sorties sont prévues à l'extérieur de l'école et de nombreuses personnes sont invitées à rencontrer les élèves pour leur parler des différents sujets à l'étude. Ces rencontres sensibilisent aussi les élèves aux différents emplois pour lesquels les études universitaires ne sont pas un préalable, ce qui éveille leur intérêt pour les itinéraires d'études qui leur sont offerts et leur conviennent.

Une journée typique du programme Virage vers le succès

Activité de départ de la journée

  • Accueil
  • Retour sur les activités de la veille
  • Présentation de l'horaire de la journée

Enseignement explicite des mathématiques

Activités physiques

Activités variées sur des thèmes comme :

  • l'orientation, le cheminement de carrière,
  • le développement de la confiance en soi,
  • la découverte de différents métiers et professions.

Enseignement explicite du français

Apprentissage par l'expérience, intégrant les sciences, la technologie, l'histoire, la géographie, l'anglais et les arts.

Possibilité de terminer les tâches et les devoirs et de recevoir une aide supplémentaire après l'école.

Et après la 8e année? Au terme du programme, l'élève est en mesure de choisir un itinéraire d'études adapté à ses besoins et à ses aspirations et peut ainsi suivre normalement en 9e année des cours qui lui donneront droit à huit crédits. Le programme Virage vers le succès réserve une place importante à la préparation du passage au palier secondaire, ce qui facilite grandement cette transition, tant pour les élèves que pour leurs parents.

Les critères de sélection détaillés sont disponibles sur demande.

Centre d'étude à cheminement adapté

Conseil scolaire de district des écoles catholiques du Sud-Ouest

Renseignements : 1-800-407-2338

Placer les élèves dans des situations d'apprentissage authentiques pour favoriser la réussite scolaire

Aux écoles Saint-François-Xavier de Sarnia et Mgr Bruyère de London, un Centre d'études à cheminement adapté a été créé afin d'apporter davantage de soutien aux élèves moins performants. Un enseignant accueille les élèves au centre à raison d'un maximum de deux périodes par jour pour un programme de lecture journalier et des programmes alternatifs d'intégration, d'entrepreneuriat et de rattrapage.

Les cours obligatoires que l'élève doit suivre selon son itinéraire d'étude sont intégrés aux programmes proposés afin de favoriser l'atteinte de ses objectifs scolaires. Les stratégies d'enseignement sont utilisées dans des situations authentiques reliées à des expériences en milieu de travail qui se rattachent aux intérêts des élèves. Les attentes des cours ne sont pas modifiées; seules les stratégies d'enseignement et d'apprentissage sont adaptées (p. ex., les mises en situation) pour mieux répondre aux besoins de l'élève moins performant.

Les élèves du programme alternatif vivent des situations de gestion d'entreprise par le biais du programme d'entrepreneuriat de l'école. Les élèves travaillent à la boutique et à l'imprimerie de l'école. En plus de développer leur sens des responsabilités, les élèves participent au développement de leur école, ce qui rehausse leur sentiment d'appartenance et d'engagement à l'école.

Les programmes de rattrapage donnent aux élèves la possibilité de reprendre en partie ou au complet un cours dans lequel ils ont échoué. L'enseignement est dispensé sur une base individuelle afin de mieux répondre aux besoins particuliers des élèves. Le centre d'études à cheminement adapté offre aux élèves moins performants une meilleure chance de réussite en leur donnant des occasions de vivre des expériences d'apprentissages authentiques et significatives.

Des outils permettant de documenter les interventions menées auprès des élèves ainsi qu'une copie du processus pour le dépistage des élèves moins performants sont disponibles sur demande.

Mise en œuvre du cours de compétences linguistiques des écoles secondaires de l'Ontario (CCLESO)

Conseil scolaire de district catholique des Grandes Rivières

Renseignements : 705 267-1421, poste 227

Des options pour faciliter la mise en œuvre du CCLESO

Le conseil reconnaît qu'il n'est pas possible pour toutes les écoles d'offrir le cours de compétences linguistiques dans le cadre du processus normal de dotation du personnel. Le conseil a donc proposé aux écoles trois méthodes de rechange pour leur permettre de dispenser ce cours. Les écoles procèdent par élimination pour déterminer l'option qui leur convient le mieux parmi les trois suivantes :

Option 1 – Combinaison de cours

Option 2 – Éducation permanente ou alternative

Option 3 – Enseignement par tutorat

L'école doit d'abord privilégier la première option, puis la deuxième, et ne recourir à la troisième qu'en dernier recours.

Option 1 – Combinaison de cours. Deux groupes composés de six élèves au maximum sont formés afin de pouvoir dispenser les deux cours en même temps. Voici quelques combinaisons de cours possibles : CCL4O et FCF3O, CCL4O et FRA3E, CCL4O et FRA4E, CCL4O et GLS2O.

Option 2 – Éducation permanente ou alternative. Le cours est dispensé dans le cadre du programme d'éducation alternative ou du programme d'éducation permanente de l'école secondaire.

Option 3 – Enseignement par tutorat. La direction de l'école désigne un tuteur ou une tutrice qui travaille sous la direction de l'enseignante ou l'enseignant ressource du conseil responsable du cours CCL4O (les fonds du Programme axé sur la réussite des élèves ne sont pas utilisés pour l'embauche de la tutrice ou du tuteur).

Peu importe l'option choisie, si l'enseignante, l'enseignant, le tuteur ou la tutrice n'a pas reçu de formation pour enseigner le cours CCL4O, le conseil s'engage à fournir les ressources et les services suivants par l'intermédiaire de l'enseignante ou de l'enseignant ressource, ou de la conseillère ou du conseiller pédagogique responsable du cours CCL4O :

  • une formation initiale pour accompagner les élèves dans leur apprentissage;
  • les modules pour dispenser le cours;
  • un soutien continu au personnel;
  • les tâches d'évaluation formatives et sommatives ainsi que la tâche sommative finale; et
  • l'évaluation des travaux des élèves.