L'éducation autochtone en Ontario

Le ministère de l'Éducation s'est engagé à travailler avec des partenaires des communautés autochtones et du secteur de l'éducation pour continuer d'améliorer le rendement et le bien-être des élèves autochtones en Ontario, et pour accroître chez tous les élèves la connaissance et la compréhension des histoires, des cultures, des contributions et des perspectives des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Stratégie d'éducation autochtone de l'Ontario

La Stratégie d'éducation autochtone de l'Ontario établit les bases qui permettront d'améliorer le rendement des élèves autochtones fréquentant les écoles financées par les fonds publics de la province. La stratégie favorise un apprentissage continu qui commence dès la petite enfance et se poursuit pendant les études postsecondaires, puis avec les occasions de formation et d'apprentissage en milieu de travail. Elle contribue également à sensibiliser les élèves aux histoires, aux cultures, aux perspectives et aux contributions des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Le gouvernement souhaite continuer de forger des relations positives avec des partenaires des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits de l'Ontario, et faire en sorte que chaque interaction se déroule dans un climat de respect mutuel. Il est donc crucial de créer de solides partenariats entre le Ministère, les conseils scolaires, les écoles, les éducatrices et les éducateurs, les familles, les élèves, les organismes communautaires et les partenaires autochtones.

Pour atteindre les objectifs de la stratégie, l'Ontario a pris des mesures importantes en apportant des changements à l'échelle du système, notamment en matière de financement ciblé, de perfectionnement professionnel et d'intégration des perspectives des Premières Nations, des Métis et des Inuits dans le curriculum.

Exemples d'initiatives en cours :

  • Plan d'action du conseil scolaire : Depuis 2014-2015, les conseils scolaires, en collaboration avec les parents, les membres et les organismes des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits, ainsi que les conseils consultatifs de l'éducation autochtone, élaborent des programmes et des initiatives d'éducation qui concordent avec la stratégie et répondent aux besoins de leurs collectivités respectives.
  • Leaders pour l'éducation autochtone : Depuis l'automne 2016, dans chaque conseil scolaire de l'Ontario, une personne travaille à temps plein à la mise en œuvre du Cadre d'élaboration des politiques de l'Ontario en éducation des Premières nations, des Métis et des Inuits. Les leaders pour l'éducation travaillent en étroite collaboration avec les directions des conseils scolaires, y compris les surintendantes et surintendants de l'éducation autochtone, le personnel et les conseils consultatifs de l'éducation autochtone, afin d'améliorer le rendement et le bien-être des élèves autochtones et d'accroître leur connaissance et leur compréhension des histoires, des cultures et des perspectives des Premières Nations, des Métis et des Inuits.
  • Conseils consultatifs de l'éducation autochtone (CCEA) : En 2014, dans son Plan de mise en œuvre du Cadre d'élaboration des politiques de l'Ontario en éducation des Premières Nations, des Métis et des Inuits, le Ministère a indiqué que tous les conseils scolaires devraient se doter d'un processus formel, comme l'établissement d'un conseil consultatif de l'éducation autochtone (CCEA), pour soutenir la mise en œuvre locale du Cadre. Les CCEA aident les conseils scolaires et les écoles à forger des liens plus solides avec leurs collectivités, à échanger de l'information, à recenser les pratiques prometteuses et à intensifier la collaboration afin de favoriser le rendement et le bien-être des élèves des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits.
  • Auto-identification volontaire et confidentielle des élèves autochtones : Ces données permettent au Ministère, aux conseils scolaires et aux écoles de comprendre la démographie des apprenants métis, inuits et des Premières Nations et de mettre en œuvre des stratégies ciblées qui exploitent les forces de ces élèves et répondent à leurs besoins particuliers.
  • Accroissement des partenariats :
    • En 2009, l'Ontario et la Métis Nation of Ontario (MNO) ont signé un protocole d'entente dans lequel ils s'engageaient à collaborer de façon permanente en vue d'améliorer les résultats des élèves métis de la province. Le protocole favorise l'établissement de liens de collaboration entre les communautés métisses, les conseils scolaires et les partenaires du secteur de l'éducation. Cette démarche comprend la reconnaissance et la préservation de l'histoire, de l'identité et de la culture du peuple métis et de sa contribution à l'Ontario. Le 15 décembre 2015, la MNO a signé un nouveau protocole d'entente avec le ministère de l'Éducation de l'Ontario.
    • Dans un protocole d'entente signé en 2013, l'Ontario, le Canada et la Nation nishnawbe-aski se sont engagés à collaborer en vue d'améliorer les résultats scolaires des élèves des Premières Nations dans les écoles administrées par les Premières Nations et financées par les fonds publics de l'Ontario. Il s'agit de la première entente tripartite en éducation signée en Ontario. Les priorités d'action du protocole sont :
      • les services d'appui aux élèves;
      • l'amélioration du curriculum;
      • la gouvernance et l'administration;
      • les ressources humaines;
      • la participation des parents.
    • Le 27 février 2017, le Canada, l'Ontario et l'Association of Iroquois and Allied Indians ont signé un protocole d'entente sur l'éducation des Premières Nations – la deuxième entente tripartite en éducation signée en Ontario – dans le cadre du Programme des partenariats en éducation. Le protocole a pour but d'améliorer :
      • les résultats scolaires des élèves provenant des collectivités des Premières Nations participantes;
      • les ressources éducatives existantes et la capacité professionnelle;
      • les connaissances et les pratiques exemplaires;
      • la sensibilisation au savoir autochtone et aux méthodes d'apprentissage des Premières Nations.
    • En août 2017, le ministère de l'Éducation a signé avec les Premières Nations participantes l'Entente-cadre sur l'éducation. Cette entente historique décrit les liens entre le système d'éducation Anishinabek et le système d'éducation financé par les fonds publics de la province, ainsi que les engagements pris par les parties. L'entente soutient également :
      • la transition des élèves entre les écoles des Premières Nations Anishinabek et celles du système d'éducation financé par les fonds publics de la province;
      • la promotion de la langue et de la culture Anishinabek et la sensibilisation à l'histoire, aux perspectives et aux contributions des Premières Nations Anishinabek dans les écoles des Premières Nations Anishinabek et les écoles financées par les fonds publics de la province;
      • l'engagement et la participation des élèves, des parents, des familles et des collectivités dans l'atteinte de l'objectif d'améliorer le rendement et le bien-être des élèves.
    • Le 27 novembre 2017, le ministère de l'Éducation a officialisé sa relation de travail avec Tungasuvvingat Inuit (TI) en signant un protocole d'entente – le premier protocole du genre signé entre la province et la communauté inuite. Ce protocole appuie :
      • les liens de collaboration entre les communautés inuites, les conseils scolaires et les partenaires du secteur de l'éducation, afin de favoriser la réussite des élèves;
      • l'intégration de la culture, des valeurs et des traditions du peuple inuit dans l'élaboration d'initiatives d'éducation provinciales.

Commission de vérité et réconciliation

Le 30 mai 2016, l'Ontario a publié Cheminer ensemble : l'engagement de l'Ontario envers la réconciliation avec les peuples autochtones. Dans sa réponse au rapport de la Commission de vérité et réconciliation, l'Ontario a pris les nouveaux engagements suivants :

Classification des écoles des Premières Nations dans la Loi sur l'éducation

L'Ontario étudiera la possibilité de créer une classification pour les écoles des Premières Nations administrées par le gouvernement fédéral. Cette mesure pourrait renforcer la collaboration entre le système d'éducation financé par les fonds publics de la province et les écoles des Premières Nations, et contribuer à accroître la capacité (p. ex., perfectionnement professionnel et ressources d'apprentissage) dans les écoles des Premières Nations.

Soutien aux langues autochtones

La langue est le fondement de la culture. Les peuples autochtones possèdent une forte tradition de récits oraux qui doit être appuyée par un nouveau respect des langues autochtones et une meilleure compréhension de ces langues.

Du 29 mai au 1er juin 2017, le ministère de l'Éducation et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle ont organisé ensemble le symposium sur les langues autochtones Gidinwewininaanan, No Lang avec des partenaires autochtones et des intervenantes et intervenants du secteur de l'éducation. Ce symposium a été l'occasion de revoir les programmes en place, de cerner les lacunes et de déterminer les priorités de la communauté et les ressources nécessaires à la promotion des langues autochtones.

Le symposium sur les langues autochtones Gidinwewininaanan, No Lang constituait la première étape d'une stratégie pluriannuelle et concertée de développement et de mise en œuvre du plan de l'Ontario visant à soutenir la revitalisation des langues autochtones.

En réponse aux besoins recensés pendant le symposium, les ministères de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle ont lancé, en décembre 2017, un appel de propositions dans le cadre de la création du Fonds pour les langues autochtones, afin de soutenir les projets communautaires à court terme visant à revitaliser les langues autochtones. Un montant de 10 millions de dollars sera disponible sur une période de deux ans.

L'appel de propositions a pris fin le 22 janvier 2018. Les projets ont été évalués par un comité composé de représentants des ministères et de partenaires autochtones. La province finance plus de 40 projets visant à soutenir la promotion et la revitalisation des langues autochtones.

Le Fonds pour les langues autochtones a pour but de soutenir un large éventail d'activités et de priorités en matière de langues recensées par nos partenaires. Ces activités comprennent la recherche, l'engagement communautaire et la planification communautaire à long terme, et la création d'outils et de ressources visant à soutenir l'apprentissage des langues et à assurer un meilleur accès aux cours de langues pour les personnes de tous âges dans la province.

Curriculum

La province continue de collaborer avec des partenaires autochtones pour améliorer le curriculum de l'Ontario, afin d'intégrer l'apprentissage obligatoire sur les pensionnats indiens, les traités, les séquelles du colonialisme et les droits et les responsabilités que nous avons tous les uns envers les autres en tant que personnes visées par les traités.

Le curriculum a été révisé à l'été 2016 et à l'hiver 2017. Ces révisions tenaient compte des commentaires des survivantes et des survivants des pensionnats indiens, des partenaires métis, inuits et des Premières Nations et des intervenants du secteur de l'éducation. Des révisions ont notamment été apportées aux programmes-cadres d'études sociales (4e à 6e année) et d'histoire (7e, 8e et 10e année). Le curriculum révisé sera mis en œuvre dans toutes les écoles en septembre 2018.

L'Ontario s'est également engagé à poursuivre sa collaboration avec ses partenaires autochtones pour réviser les programmes-cadres d'études sociales (1re à 3e année), de géographie (9e année) et de civisme et citoyenneté (10e année), ainsi que certains cours du programme-cadre d'études canadiennes et mondiales (11e et 12e année) et du programme-cadre de sciences humaines et sociales (11e et 12e année).

En juin 2017, un appel de propositions de ressources a été lancé afin d'assurer que partout dans la province le personnel enseignant et les élèves ont accès à des ressources authentiques et de qualité, et de favoriser ainsi une meilleure compréhension des membres et des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits de l'Ontario. Le ministère de l'Éducation était à la recherche de ressources qui :

  • respectent l'intention des appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation;
  • représentent la diversité des peuples autochtones de l'Ontario;
  • proposent un contenu propre aux localités et aux régions;
  • sont développées grâce à une participation authentique et directe des peuples autochtones, y compris des communautés pertinentes, des chefs et des Aînées et Aînés;
  • sont appropriées pour l'année d'études et appuient le déploiement du curriculum révisé dans les classes de l'Ontario.

Les éducatrices et éducateurs et les élèves auront accès à ces ressources à l'automne 2018.

Les programmes d'études des Premières Nations, des Métis et des Inuits ont été révisés pour renforcer le contenu relatif aux aspects contemporain et traditionnel des cultures, des histoires, des perspectives et de la vision mondiale des peuples autochtones. Cela comprend les séquelles des pensionnats indiens, les traités, la législation et les politiques ayant une incidence directe sur les membres et les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Ces révisions ont été réalisées en collaboration avec des enseignantes et des enseignants autochtones, des Aînées et des Aînés, des gardiennes et des gardiens du savoir, des sénatrices et des sénateurs métis, des représentantes et des représentants des communautés autochtones et des survivantes et des survivants des pensionnats indiens. Le programme-cadre d'Études autochtones révisé devrait être lancé au printemps 2018.

En 2014, l'Ontario a envoyé une carte des Premières Nations et une carte des traités à toutes les écoles élémentaires et secondaires de la province afin d'accroître la sensibilisation aux traités. La carte et les ressources pédagogiques qui l'accompagnent permettent d'enseigner aux élèves l'importance des traités ainsi que l'histoire commune des peuples des Premières Nations et des Ontariennes et Ontariens non autochtones. Par ailleurs, l'Ontario a proclamé la première semaine de novembre comme Semaine de reconnaissance des traités afin de sensibiliser le grand public au sujet des traités et des relations qui en découlent.

Petite enfance

Le ministère de l'Éducation investira jusqu'à 93,5 millions de dollars au cours des deux prochaines années pour favoriser les engagements dès la petite enfance dans les milieux urbains et ruraux, ainsi que dans les réserves :

  • Un montant pouvant atteindre 70 millions de dollars au cours des deux prochaines années (incluant les investissements en immobilisations) permettra d'étendre l'accès à des services de garde d'enfants et des programmes pour l'enfance et la famille offerts par des organismes dirigés par des Autochtones, grâce à 58 projets qui seront réalisés dans des collectivités urbaines et rurales.
  • L'Ontario veut élargir les programmes pour l'enfant et la famille à plus de 1 800 enfants et leurs familles vivant dans plus de 40 communautés des Premières Nations dans la province. Les programmes pour l'enfant et la famille offrent une aide, des conseils et des liens personnels adaptés à la culture, ainsi qu'un réseau de ressources et de programmes d'apprentissage par le jeu et l'enquête aux jeunes enfants et à leurs familles.