Éducation autochtone de l’Ontario

Le ministère de l’Éducation, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, s’est engagé à améliorer l’éducation et la formation autochtones de l'Ontario, ainsi que le rendement et le bien-être des élèves, et à réduire l’écart de rendement entre les élèves autochtones et l’ensemble des élèves.

Stratégie d’éducation autochtone de l’Ontario

La Stratégie d’éducation autochtone de l’Ontario jette les bases permettant d’améliorer le rendement des élèves autochtones fréquentant les écoles financées par les fonds publics de la province et de promouvoir l’apprentissage continu dès les premières années, jusqu’aux études postsecondaires et aux possibilités de formation et d’apprentissage en milieu de travail. En outre, la stratégie sensibilise tous des élèves des écoles ontariennes aux cultures, à l’histoire, aux perspectives et à l’apport des peuples inuits, métis et des Premières Nations.

Dans le cadre de la stratégie, le ministère continue de centrer ses efforts sur deux principaux objectifs :

  • améliorer le rendement et le bien-être des élèves métis, inuits et des Premières Nations, et
  • réduire l’écart de rendement entre les élèves autochtones et l’ensemble des élèves.

Le gouvernement souhaite aussi continuer à renforcer des relations positives avec les peuples métis, inuits et des Premières Nations de l’Ontario et travailler avec eux dans un esprit de respect mutuel dans toutes ses interactions. Il est essentiel de nouer des partenariats solides entre le ministère, les conseils scolaires, les écoles, les éducateurs, les familles, les élèves, les organisations communautaires et les partenaires autochtones.

Pour atteindre les buts de la stratégie, l’Ontario a pris des mesures importantes en vue d’apporter des changements systémiques, notamment un financement ciblé, le perfectionnement professionnel et l’intégration des perspectives des Métis, des Inuits et des Premières Nations dans le curriculum.

Exemples d’initiatives en cours :

  • Plan d’action du conseil scolaire : Depuis 2014-2015, les conseils scolaires, en collaboration avec les parents, les membres et les organisations des collectivités métisses, inuites et des Premières Nations, ainsi que les conseils et comités consultatifs sur l’éducation des Autochtones, ont élaboré des programmes et des initiatives d’éducation conformes à la stratégie et qui répondent aux besoins de leurs collectivités locales.
  • Responsables de l’éducation des Premières Nations, des Métis et des Inuits : À compter de l’automne 2016, dans chaque conseil scolaire de l’Ontario, un poste sera consacré à la mise en œuvre du Cadre d’élaboration des politiques de l’Ontario en éducation des Premières nations, des Métis et des Inuit.
  • Auto-identification volontaire et confidentielle des élèves autochtones : Ces données permettent au ministère, aux conseils scolaires et aux écoles de comprendre la démographie des apprenants métis, inuits et des Premières Nations et de mettre en œuvre des stratégies ciblées qui exploitent les forces de ces élèves et répondent à leurs besoins particuliers.
  • Accroissement des partenariats :
    • En 2009, l’Ontario et Métis Nation of Ontario (MNO) ont conclu un protocole d’entente les engageant à une collaboration soutenue visant à améliorer les résultats des élèves métis de la province. Le protocole appuie l’établissement de liens de collaboration entre les collectivités métisses, les conseils scolaires et les partenaires en éducation en vue de favoriser la réussite scolaire. Cette démarche comprend la reconnaissance et la préservation de l’histoire, de l’identité et de la culture propres au peuple métis et de son apport à la province de l’Ontario. Le 15 décembre 2015, MNO a signé un nouveau protocole avec le ministère de l’Éducation de l’Ontario.
    • Dans un protocole d’entente signé en 2013, l’Ontario, le Canada et la Nation nishnawbe-aski se sont engagés à collaborer en vue d’améliorer les résultats scolaires des élèves des Premières Nations dans les écoles administrées par les Premières Nations et financées par les fonds publics de l’Ontario. Il s’agit de la première entente tripartite en éducation signée en Ontario. Les priorités d’action du protocole sont :
      • les services d'appui aux élèves;
      • l’amélioration du Programme d'études;
      • la gouvernance et l’administration;
      • les ressources humaines;
      • la participation des parents.

Commission vérité et réconciliation
Le 30 mai 2016, l’Ontario a publié Cheminer ensemble : l’engagement de l’Ontario envers la réconciliation avec les peuples autochtones. Dans le cadre de la réponse du ministère au rapport de la Commission vérité et réconciliation, la province a pris les nouveaux engagements suivants :

Classification des écoles des Premières Nations au sens de la Loi sur l’éducation

  • L’Ontario étudiera la possibilité de créer une classification pour les écoles des Premières Nations/administrées par le gouvernement fédéral. Cela pourrait renforcer la collaboration entre le système d’éducation financé par les fonds publics de la province et les écoles des Premières Nations en vue de favoriser la création d’une plus grande capacité (par exemple, des ressources de perfectionnement professionnel ou d’apprentissage) dans les écoles des Premières Nations.

Soutien aux langues autochtones

  • La langue est le fondement de la culture. Les peuples autochtones possèdent une forte tradition de récits oraux qui doit être appuyée par un nouveau respect et par la compréhension des langues autochtones. En 2017, le gouvernement organisera un symposium sur les langues autochtones, avec des partenaires autochtones et des intervenants du secteur de l’éducation, afin d’étudier les programmes en place, de déterminer les lacunes, de définir les priorités de la communauté et les ressources nécessaires au soutien des langues autochtones. Le symposium fournirait aux partenaires autochtones et aux intervenants du secteur de l’éducation l’occasion de discuter du rôle et du mandat d’un secrétariat des langues autochtones, qui pourrait diriger une stratégie de revitalisation des langues autochtones et financer des initiatives liées à la revitalisation des langues.

Curriculum

  • La province continue de collaborer avec des partenaires autochtones pour améliorer le curriculum de l’Ontario afin d’intégrer l’apprentissage obligatoire sur les pensionnats, les traités, les séquelles du colonialisme et les droits et les responsabilités que nous avons tous les uns envers les autres en tant que personnes visées par les traités.
  • En 2014, l’Ontario a envoyé une carte sur les Premières Nations et les traités à toutes les écoles élémentaires et secondaires de la province afin d’accroître la sensibilisation aux traités. La carte et les ressources pédagogiques qui l’accompagnent permettent d’enseigner aux élèves l’importance des traités ainsi que l’histoire commune des peuples des Premières Nations et des Ontariens non autochtones. Par ailleurs, l’Ontario a proclamé la première semaine de novembre comme Semaine de reconnaissance des traités afin de sensibiliser le grand public au sujet des traités et de faire prendre conscience des relations découlant des traités.

Petite enfance

  • L’Ontario contribuera à augmenter le nombre de places en services de garde agréés à l’extérieur des réserves et à accroître le nombre de programmes adaptés à la culture dont bénéficieront les enfants et les familles. Les programmes seront offerts par des organismes autochtones urbains qui collaborent avec les services de garde d’enfants municipaux. 
  • L’Ontario octroiera des fonds pour élargir cinq programmes d’aide à l’enfance et à la famille dans les réserves. Travaillant en collaboration avec des partenaires autochtones et fédéraux, l’Ontario pourra cerner les besoins et utiliser ces fonds pour mettre davantage de programmes d’aide à l’enfance et à la famille à la portée d’un plus grand nombre de communautés.