Politique/Programmes Note n° 11

Date d'émission : Le 30 novembre 1981
En vigueur : Jusqu'à abrogation ou modification
Objet : LE DÉPISTAGE PRÉCOCE DES BESOINS D'APPRENTISSAGE D'UN ENFANT
À l'attention des : Directeurs d'école et des directeurs de l'éducation
Références : Notes 1978-1979:15; 1979-1980:24

Chaque conseil scolaire est tenu de faire approuver et de mettre en vigueur, d'ici le mois de septembre 1981, des modalités d'identification du niveau de développemeni de chaque enfant et de ses capacités et besoins d'apprentissage et de veiller à ce que les programmes éducatifs soient conçus de façon a répondre à ces besoins et à faciliter le développement et l'épanouissement de chaque enfant. Ces modalités font partie d'un processus continu d'évaluation et de planification des programmes qui devrait être amorcé dès qu'un enfant est inscrit à l'école, et en tout cas avant le commencement d'un programme d'études, immédiatement après;s la maternelle, et devrait se poursuivre pendant toute la scolarité de l'enfant.

Il est à espérer que les conseils scolaires qui ont adopté une demarche jugée conforme aux particularités de développement des jeunes enfants continueront de parfaire cette démarche à mesure que s'accroîtront la connaissance et l'expérience du personnel enseignant.

Les méthodes de dépistage précoce des besoins d'apprentissage d'un enfant comporteront les éléments suivants:

  1. L'évaluation de niveau de développement du langage est un élément essentiel du dépistage précoce des besoins d'apprentissage. Il est donc important que le dépistage soit fait en anglais lorsque l'enfant est anglophone et en français lorsqu'il est francophone. Lorsque l'enfant parle une autre langue que le français ou l'anglais, on devrait prévoir un délai raisonnable pour évaluer les capacités qui font appel au langage.

  2. D'accord avec les parents, les enseignants feront des efforts suivis pour connaître chaque enfant le plus tôt et le mieux possible, de façon à favoriser l'apprentissage propre à chacun d'eux. Il s'impose de ne pas donner aux enfants ni à leurs parents l'impression de "passer un test" lorsqu'on leur demande de fournir des renseignements nécessaires à la mise en place d'expériences d'apprentissage. On aura recours s'il y a lieu aux services de spécialistes.

  3. Differents procédés aideront à suivre de façon constante le développement affectif, social, intellectuel et physique de chaque enfant.

  4. L'évaluation diverse et continue sera suivie de programmes conformes à la perception qu'on a de chaque enfant à tout moment. Ces programmes seront mis en œuvre dans un cadre favorisant la sécurité de l'enfant.

  5. L'information tirée de l'évaluation sera considérée provisoire; il n'y a pas lieu d'utiliser de telles données pour prédire le rendement à long terme d'un enfant.

  6. Les enseignants peuvent percevoir, pour certains enfants, la nécessité d'une évaluation plus poussée. Ils verront, d'accord avec des spécialistes, à établir des programmes d'apprentissage appropriés.

Ressources à utiliser pour le dépistage précoce

  1. On s'est beaucoup attaché, ces dernières années, à mettre au point des instruments de dépistage précoce. Il est indispensable, au cycle élémentaire, d'analyser et de mettre à jour de tels instruments.

  2. Toutes les recherches indiquent qu'un enseignant compréhensif, qui met en œuvre des programmes appropriés aux besoins de chaque enfant et dont les réactions au développement des aptitudes et des attitudes sont positives et immédiates est hautement qualifié pour déterminer les possibilités et les limites de chaque enfant.

  3. Les enseignants devront peut-être parfaire leur aptitude à mener une entrevue, leur perception des différents aspects du comportement de l'enfant, leur talent à juger de l'opportunité de recourir à un spécialiste.

    Il serait bon de prévoir à cette fin des activités de formation en cours d'emploi, en particulier lors des journées pédagogiques.

  4. Le personnel des 43 unités sanitaires de l'Ontario peut être en mesure de fournir aux conseils scolaires des informations utiles sur le plan social et sanitaire. On les encourage fortement à communiquer avec les agents du service sanitaire de la localité.

    Dans les conseils scolaires où les parents apportent aux enseignants ce genre d'informations, ces parents doivent être assurés que leurs rapports demeureront confidentiels et serviront à établir de bons programmes éducatifs pour leurs enfants.

  5. Dans les bureaux régionaux du ministère de l'Éducation, des membres du personnel sont désignés pour seconder les conseils scolaires en matière de dépistage précoce.

  6. Le ministère de l'Éducation prépare un guide complémentaire aux Années de formation provisoirement intitulé Les premières années d'école. Ce guide proposera des modalités de dépistage précoce dans le cadre des programmes d'éducation préscolaire.

  7. Le ministère de l'Éducation a fait faire un certain nombre de recherches destinées à apporter des données à jour sur la question de répondre aux besoins des enfants. On peut se procurer des rapports sous forme de microfiches ou d'ouvrages reliés à:

    La librairie du gouvernment de l'Ontario
    880, rue Bay
    Toronto (Ontario) M7A lN8

    Learning abilities: identification and intervention practices (1981)
    Iain Davidson, Margaret Hughes et Harry Silverman, de l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario. $5,00

    L'étude décrit les modalités et les programmes d'intervention appliqués en Ontario en vue du dépistage précoce; elle évalue la qualité et le sérieux de telles techniques; et elle précise les critères présidant au choix des modalités et des instruments appropriés.

    Le projet de dépistage précoce de Windsor (1976)
    K.G. O'Bryan, de l'Office de la télécommunication éducative de l'Ontario.

    L'approche multidisciplinaire du projet a fait appel à des éducateurs, des psychologues, des médecins et une équipe de recherche. Les tests destinés à Windsor peuvent être appliqués ailleurs avec quelques modifications. Ouvrage relié, $2,50 Microfiche (ON00565) $1,50

    The Windsor early identification project (1976)
    Dr. K.G. O'Bryan, Ontario Educational Communications Authority Bound Copy $2.50 Microfiche (ON00565) $1,50

    Children's characteristics on school entry (1980)
    (prématernelle, maternelle et 1re année)
    G.A.V. Morgan, University of Guelph.

    L'équipe de recherche a mis au point un ensemble d'instruments pour mesurer les aptitudes ou compétences d'un échantillon représentatif d'enfants lors de leur entrée à l'école. On a aussi recueilli des données sur les attentes des parents en matière de programmes et celles des établissements scolaires relatives aux élèves débutants. $5,00

    Identification of learning disabilities in Ontario: A study of the validity of assessment instruments and procedures (1980)
    Robert B. MacIntyre, de l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario.

    Les chercheurs qui ont analysé les programmes et les instruments de dépistage précoce ont également étudié le processus utilisé dans les écoles pour obtenir, appliquer et interpréter les données. Le rapport comprend la liste annotée des principaux tests et l'indication de leur validité en ce qui concerne les difficultés d'apprentissage.

    Early childhood education: perceptions of programs and children's characteristics (1980)
    M.W. Wahlstrom, de l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario.

    Description et analyse des programmes scolaires de l'Ontario destinés aux enfants de 3 à 8 ans. Les questions relatives à l'éducation préscolaire y sont esquissées en relation avec les services offerts par divers organismes. $5,00

    Kindergarten programs: effects of regular half day, alternate full day, and daily full day programs
    Andrew Biemiller, University of Toronto.

    Analyse des effets des trois types de programmes scolaires sur la santé, le caractère, les préférences et les compétences des enfants dans diverses situations scolaires et sociales. Microfiche (ON01480), $1,50
  8. Plusieurs conseils scolaires, qui ont déjà mis en place un programme de dépistage précoce depuis un certain temps, peuvent fournir d'appréciables informations aux conseils qui en éprouvent le besoin. Un échantillon de programmes de dépistage précoce prélevé au hasard figure dans Curriculum Connections n° 14 (octobre 1979). On peut se procurer ce document auprès de l'Ontario Association for Curriculum Development, a/s Edgewood Junior Public School, 230 Birkdale Road, Scarborough (Ontario) MlP 3S4. Il est possible d'en consulter un exemplaire de référence à l'adresse suivante:

    Centre de documentation
    Ministère de l'Éducation de l'Ontario
    (416) 965-1451